LA GUERRE DES CLANS RPG : Le Forum des Passionnés Forum Index
LA GUERRE DES CLANS RPG : Le Forum des Passionnés Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

Nos Partenaires
 
""
 

TopSites : Cliquez pour voter !
 
top site velusia
 
Errare humanum est
Goto page: 1, 2, 3  >
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    LA GUERRE DES CLANS RPG : Le Forum des Passionnés Forum Index -> Autres -> Les Archives -> Archives des Histoires
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 15:44    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Alors que je venais de finir le chapitre 12 de cette fiction que voici, et environ quelques minutes de réflexions plus tard, je me suis dis qu'il était temps que je la poste. J'ai suffisamment de fictions en stock pour que celle-ci ne reste pas moisir dans mes dossiers... De plus, étant en panne concernant COM (n'en déplaise à mes 3 fidèles lectrices <3), je me suis dis que je leur devais bien ça :3 Cette fiction m'inspire beaucoup, je dois l'admettre. Entre Fantastique et Science-Fiction (bien moins développée, j'y conçois...), je vous présente donc mon nouveau chef d'oeuvre.

Errare Humanum Est *
L'horreur est humaine






Chapitre 1




C'était un après-midi de mai, il faisait chaud sur l'asphalte du parking. Les lycéens quittaient les grilles de leur établissement, et venaient s'entasser dans les bus scolaires sensés la ramener chez eux pour la soirée. Quelques parents venaient néanmoins chercher leurs enfants, et d'autres rentraient d'eux-même à pieds, à vélo, à moto...
Léana traversa le parking, seule, pressée de retrouver Mathieu dans le bus. Ils n'étaient pas dans la même classe, mais ils étaient voisins, dans le bus, et c'était à chaque fois un heureux moment qu'ils passaient ensemble, à discuter de tout et de rien. Elle allait rejoindre la file de bus dans laquelle s'était garé le sien quand un jeune homme adossé à une voiture attira son attention.
La voiture en elle-même était bleu sombre, émaillée ça et là, les vitres sales... elle était basse sur ses roues, et un rétroviseur était brisé. Elle n'aurait su donner la marque ou quoique ce soit d'autre : Léana ne s'intéressait pas aux voitures, du haut de ses 16 ans récemment sonnés.
Elle les avait eus le 15 avril dernier, et comptait passer le code durant l'été.
Elle venait également de s'arrêter au milieu du parking pour dévisager le jeune homme. Il portait un T-shirt blanc, avec une photo de plage et de mer aux eaux turquoises, froissé. Il portait un short Decathlon sommaire, et des chassures en toile à la mode, bleues.
Il fumait un mégot de cigarette, sans la quitter des yeux. Il avait des prunelles d'un vert sublime, qui tirait un peu sur le bleu. Sa peau était claire, son corps mince, et ses cheveux très courts, blonds légèrement bouclés. Elle le reconnaissait, il s'agissait de Dustin, un serveur du restaurant à côté de chez elle.
Qu'est-ce qu'il fait ici ? S'étonna la jeune fille en faisant quelques pas vers lui.
_ Bonjour...
Elle lui fit la bise, il prit son mégot du bout des doigts et l'écarta le plus possible, détendant son bras noueu.
_ Bonjour. Ca te pose un problème si je te ramène chez toi, ce soir ? Fit-il.
Léana fronça les sourcils en le dévisageant. Pourquoi lui demandait-il ça ? Est-ce qu'il préparait un mauvais coup ? Ses parents ne le connaissaient pas plus que ça, et elle non plus, d'ailleurs... Qui plus est, Mathieu devait déjà l'attendre dans son bus. Il allait partir bientôt, si elle ne voulait pas le rater...
_ Je... je ne sais pas, bredouilla-t-elle. "Pourquoi est-ce que je devrais monter dans ta voiture ?" Continua la jeune fille, en jetant un regard ironique au tas de ferraille. N'empêche, elle était d'humeur joueuse aujourd'hui. Le jeune homme se dérida et découvrit ses canines pointues dans un sourire. Il écrasa son mégot sur le bitume, et siffla :
_ Parce que je te le demande gentiment, que je promet de te déposer chez toi sans détour, que c'est gratuit, et que tu es quelqu'un de curieux qui ne me laissera pas partir sans savoir pourquoi je te propose un service.
Léana eut du mal à masquer son trouble face à son assurance. Elle resta quoi un petit instant, et finit par lâcher, avec un hochement de tête :
_ Bon, d'accord, je monte dans ta boite de conserve, mais tu m'explique ce que tu fais ici.
Le jeune homme sourit encore une fois, et l'invita à prendre place côté passager. La jeune fille posa son sac à ses pieds, et s'enfonça dans le siège, au milieu des ressorts. Quelle boîte de conserve ! Qu'est-ce qui m'a pris de monter ici !? Songea-t-elle.. Lui aussi s'assit derrière le volant, et la voiture sembla fléchir sur ses roues. Il démarra, les pneus crissèrent, et ils sortirent du parking à fond. Léana regretta un peu plus d'être montée, et s'accrocha à la poignée de la porte.
_ Parlons de choses sérieuses, maintenant, tu veux bien ? Soupira Dustin.
_ J'aimerai déjà savoir pourquoi tu es venu me chercher... Réussit à lâcher Léana. Le jeune homme moulina un instant pour ouvrir sa fenêtre, et lui répondit :
_ J'allais y venir. Ecoute Léana, je n'ai pas le beau rôle, mais il faut que je le fasse... Alors commençons par le début : je sais que tu es une errer.
Il se tut, et la passagère sentit son coeur s'arrêter de battre. Elle serra les dents, inspira doucement, et souffla :
_ Co... comment sais-tu ça...? Tu... tu en es un, toi aussi...?
Le jeune homme secoua la tête, et fit : "Non, je n'en suis pas un. Disons que j'ai des liens avec une communauté d'errers, et sache que ce sont eux qui m'envoient. Maintenant, passons à la raison qui m'emmène ici : je ne te remmène pas chez toi, je te remmène chez eux. Je suppose que tu n'as pas vu tes parents, ce matin...?"
Léana garda le silence, et finit par lâcher :
_ En... en effet je... je ne les ais pas vus... Ils sont allés à une fête, hier soir chez... chez des amis je... je pensais qu'ils dormaient...
Dustin garda le silence un instant.
_ Si tu veux être poétique, oui, ils dormaient. Ils ne sont jamais rentrés chez toi : ils ont percuté une autre voiture vers 5 heure du matin, alors qu'ils rentraient chez vous. Leur mort n'est pas passée inaperçue, des agents de la LLCE les ont identifiés comme des errers et... et ils sont à ta poursuite depuis 16h. Ils t'attendent chez toi, c'est pourquoi je suis venu te chercher pour t'emmener au Bloc, où siègent de nombreux errers.
Léana ne répondit pas. Elle regardait droit devant elle. La route était dorée par le soleil, elle sentit un sanglot s'étouffer dans sa gorge dans un gémissement guttural, et les larmes mirent quelques instants à dévaler sur ses joues.
Elle prit sa tête dans ses mains et les fit glisser dans ses longs cheveux noirs de jais. Elle les saisit à pleines mains et tira lentement dessus, comme si elle voulait les arracher. Elle sentit alors le moteur s'arrêter, la portière de Dustin s'ouvrir, et enfin la sienne. Le jeune homme détacha sa ceinture, et la prit dans ses bras.
Elle ne se débattit pas. Il sentait la cigarette et le déodorant, et ses vêtements un peu la lessive. Elle réussit à reprendre sa respiration, et quelques minutes plus tard, il la laissa assise en travers de son siège, alors que lui la regardait, debout, dans le fossé, les mains dans poches.
_ Un chewing-gum ? Lui proposa-t-il, en tirant un paquet fraise-citron de la boîte à gants. Elle déclina l'offre, et bredouilla :
_ M... merci d'être ve-venu me chercher...
_ Y'à pas d'quoi, ce sont des ordres. Je pouvais bien faire ça pour ma voisine. Il esquissa un sourire triste, qu'il perdit aussitôt.
Maman... Papa... morts... Songea-t-elle en fixant les gravillons sur lesquels la voiture était garée, au bord de la route. Plus jamais je les verrais... ils ont... disparus de la surface de la Terre et moi je... je suis la dernière au courant ! Quand est-ce que je les ais vus pour la dernière fois ? Oui, ils disaient qu'ils partaient à cette fête ! Papa était pressé, il m'a dit "bonne nuit, Léa, ne veille pas trop !" en rigolant, et Maman a tenu à me faire un bisou sur le front en plaisantant "je t'embrasse, au cas où on ne revienne pas !" Et elle a rit et... et elle a fermé la porte.
Léana poussa un cri de rage en s'enfonçant les ongles dans l'avant-bras. Dustin sauta sur elle pour l'en empêcher, et s'acroupit pour la regarder droit dans les yeux, les mains sur ses poignets bronzés.
_ Léana... Le temps presse. Je sais que c'est dur, moi aussi j'ai perdu mon père... pas dans les même circonstances, mais tout de même. Je sais que c'est plus que dur pour toi, et que pendant longtemps tu vas t'en vouloir de ne pas les avoir empêché de partir... mais il va falloir vivre avec, il va falloir oublier que tu t'en veux. Il va falloir vivre. Ce sera dur au début, j'en conviens... Mais...
Il marqua une pause, Léana l'écoutait, les yeux baignés et rougis de larmes. Elle se noyait dans ses yeux... Elle tanguait entre le vide immense, entre cette douleur et cette rage qui lui broyait le ventre, mais aussi entre la tendresse qui émanait de Dustin et... et ses beaux yeux.
Je suis ridicule ! Ressaisis-toi, imbécile ! Tes parents sont morts ! Ils n'existent plus ! Plus jamais tu ne pourras les revoir ! Jamais tu ne pourras les voir vieillir tranquillement, après tout ce qu'ils ont traversé ! Jamais ils ne pourront savourer d'avoir réussi à surmonter les épreuves qui ont jalonné leurs vies d'errers... Pour toujours tu seras toute seule maintenant, se disait-elle.
_ ... mais pour pouvoir oublier, il faut vivre. Et pour vivre, il faut échapper à la Ligue pour la Lutte Contre les Errers. Alors nous allons rouler. Le Bloc est loin, à bien 2 heures d'ici. On s'arrêtera manger quelque part si tu veux, n'importe où... Mais allez, viens, il faut qu'on parte... Termina-t-il.
Léana inspira doucement. Elle n'arriva pas à prononcer un mot. Sa gorge était trop nouée. Elle sentit, avec soulagement et regret, ses mains relâcher ses poignets, laissant des marques blanches qui virèrent lentement au rouge. Elle sécha avec un geste gauche les larmes qui avaient roulé sur sa joue droite, puis sur l'autre, et réussit à articuler : "D'a... d'accord..." D'une voix rauque. Dustin étira un petit sourire, se redressa, et remonta côté conducteur. Il la regarda refermer sa portière, puis attacher sa ceinture, s'y prendre à trois fois parce qu'elle ne voulait pas se "clipser", et il redémarra.

* Errare humanum est > en latin "se tromper est humain" ----> l'erreur est humaine


Voila pour ce qui est du premier chapitre... Ca n'a l'air de rien mais... mais voila x'3 Je vous laisse nager un peu avant d'avoir la suite, n'empêche...
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
Evalone
Guest

Offline




PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 16:05    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Alors, je trouve que c'est un bon début, puisque tu nous présente un univers intriguant, nous laissant dans le mystère sur les principaux acteurs de ton histoire. Trop tôt pour pouvoir en dire plus sur les persos, mais je trouve simplement que l'histoire se met en place extrêmement vite. On a pas vraiment le temps de s'attacher à Léana, c'est pour cela que, personnellement, la mort de ses parents ne me touchent pas trop. Cependant, j'attends de voir ce que tu comptes nous proposer par la suite avant de juger trop vite ^^

Et sinon, tu as mis au début et dans la description de ton histoire que c'était "L'horreur est humaine", faudra voir à la corriger ;) Et juste une petite une petite faute de repérée quand "Léana reste quoi", c'est coi :3

Bref, hâte de voir la suite :)
Back to top
Brume de Soleil
Modérateurs

Offline

Joined: 30 Dec 2011
Posts: 19,338
Localisation: Vous avez de grandes chances de me trouver sur le fow :3
Personnage Principal: Brume de Soleil ♀ (Crépuscule)
Deuxième Personnage: Nuage de Givre ♂ (Nuit)
Personnages à venir: Petite Araignée ♂ (Crépuscule)
Points de RP: 1,706
Autre(s): Passez à la section Histoires, un peu oubliée malheureusement :,(

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 16:07    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

J'aime beaucoup pour l'instant, ça promet...
Ca me rappelle le début de ma fiction, sauf que toi c'est mieux ! 
La pauvre, ça annonce la couleur ce début... n'empêche j'ai hâte de savoir qui sont ces errer ?! C'est intriguant :)
Par contre je suis en love du titre, même si normalement c'est MA PHRASE
___________________/_/_/
Back to top
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 16:16    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Aha, "l'horreur est humaine" c'est une référence à... Thiéfaine :'3 Petit historique : concernant le titre (et ses dérivés)
Chanson "Errare/errer humanum est" > m'a donné l'idée du nom "errer" Et dans une autre chanson il dit "l'horreur est humaine", c'est un jeu de mot que je trouve brillant :'3 
Mais oui, c'est voulu que ce soit rapide, je comprends que ça peut être un peu perturbant... mais merci quand même :3 
Aw, merci, j'ai eu du mal à me décider je t'avoue :'3 Bon, je corrige ça tout de suite <3


@ Ficeloune : Oui, j'avoue que j'y ai pensé, à ta fiction 
C'est peut-être le même principe en fait, maintenant que j'y pense, mais je t'avoue que c'est assez inconscient, en fait :'v (comme les noms de GoT dans COM x'D) C'est voulu n'empêche, vous découvrirez ça au fil des chapitres, le premier est voulu pour être déstabilisant... j'ai pensé faire autrement qu'avec COM, qui prend en moyenne 7 chapitre pour entrer dans l'action à proprement parler :'3 
Ouch, désolée mais... je suis nulle en titre, et faut bien que le latin serve à quelque chose, non ? :'v 


En bref, merci les filles, j'espère que la suite vous convaincra plus... J'hésite à la poster maintenant je vous avoue, j'ai trop envie d'avoir vos avis :'v
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
North
Non-RPGistes

Offline

Joined: 15 Aug 2013
Posts: 9,788
Localisation: J'fais parti(e) de ceux qui n'ont pas d'idées originales de localisation, alors voilà.
Points de RP: 406
Autre(s): blep

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 16:25    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Je m'aventure rarement dans la catégorie des histoires du forum, surtout depuis que je n'en écris plus, mais là j'ai fait une exception.

Je vais rarement lire les histoires des autres, mais j'sais pas, le titre m'a interpellé. Du coup j'ai cliqué, j'ai vu le jeu de mot avec l'horreur est humaine, et j'ai adoré. J'ai commencé à lire quelques lignes, et sans m'en rendre compte, j'étais déjà arrivée à la fin du chapitre. xD J'aime beaucoup l'idée, il y a du potentiel dans ton histoire. C'est vrai que ça va peut-être un peu vite, mais honnêtement, ça ne me dérange pas plus que ça. On entre directement dans le vif du sujet et ça, j'aime bien. ~

Je pense suivre ton histoire parce que j'accroche vraiment pour le moment, et ça a l'air intéressant. o/
___________________/_/_/
Back to top
MSN
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 16:29    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Ow, merci beaucoup Paillou, ça me fait très plaisir :3
Si j'ai compris, c'est la vitesse qui vous perturbe :'3 Bon, j'y penserai la prochaine fois :'3 Mais je jugeai pas ça vraiment nécessaire de vous faire la biographie détaillée des personnages pour faire claquer les parents de Léana pour entrer dans le vif du sujet :'3 Selon moi, les chapitres suivant vous en révéleront plus, enfin, j'espère qu'ils seront clairs ^^
Mais merci beaucoup en tout cas <3
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
North
Non-RPGistes

Offline

Joined: 15 Aug 2013
Posts: 9,788
Localisation: J'fais parti(e) de ceux qui n'ont pas d'idées originales de localisation, alors voilà.
Points de RP: 406
Autre(s): blep

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 19:26    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

La vitesse ne m'a pas perturbé personnellement, ça ne me dérange pas que les histoires aillent vite et qu'on entre direct dans le vif du sujet !

En tout cas de rien, bon courage pour la suite, et hâte de voir ce que tout ça va donner. ♥
___________________/_/_/
Back to top
MSN
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Sat 19 Aug 2017, 17:56    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Merci en tout cas :3
Voici la suite, je pense que les prochains chapitres arriveront moins vite, mais voila, je vous donne déjà ça ^^


Chapitre 2 

Dustin et Léana reprirent leur route. La jeune fille sortit, au bout d'un moment, avec des gestes lents, son portable d'une des pochettes de son sac de cours, et lut : 1 message. C'était de Mathieu, qui le lui avait envoyé au moment où le bus partait, à 17h16 : "t'es ou ?"
_ C'est qui ? Lui demanda Dustin, sans quitter la route des yeux.
_ Un ami avec qui je prends le bus... il y a une demi-heure... Réussit à lâcher Léana, d'une voix toujours enrouée par les larmes.
_ Tu vas lui répondre ? S'enquit le jeune homme.
_ Je pense que oui... mais je sais pas trop quoi, avoua la jeune fille, sentant les larmes lui remonter aux yeux, et en laissant sa main retomber sur ses cuisses.
_ Tu auras tout le temps de lui répondre au Bloc, je te propose qu'on s'arrête pour manger dès que possible. Où tu veux. Fit l'autre.
_ Je... je m'en fiche. Qu'est-ce que tu proposes ? Dit-elle en remettant son portable dans la pochette de son sac. Elle n'avait pas d'affaires à elle... comment allait-elle se débrouiller au Bloc ? Elle angoissait déjà... Elle n'avait jamais côtoyé beaucoup d'errers en même temps. Elle n'avait pas beaucoup de famille, son père, sa mère, sa tante, et des cousins qu'elle n'avait vu qu'une fois. Après, il lui semblait que ses parents ne connaissaient pas d'autres errers, ou alors ils ne lui en avaient jamais parlé.
_ Je propose qu'on s'arrête au prochain fast-food, on a pas le temps – ni l'argent – pour un repas gastronomique, plaisanta-t-il.
_ C'est sûr... fit Léana avec un sourire. "Tu... tu ne payes quand même pas de ta poche...?"
_ Si. Mais ne t'en fais pas, je t'invite. Le Bloc me paye mon essence, et je peux toujours demander un supplément si tu me ruines.
Je n'ai pas faim de toute façon, songea la jeune fille en souriant distraitement, vaguement amusée, et en approuvant vaguement ses dires. Il était 17h51, comme l'indiquait la voiture, mais elle devinait qu'il y avait une marge d'erreur. Elle n'avait pas goûté, mais il était un peu tôt pour manger à son goût. Dustin continua de rouler à travers la campagne, et ce fut à 18h20 qu'ils s'arrêtèrent sur le parking d'un fast-food, en bordure d'une petite ville. Le ciel était maintenant couvert, et quelques gouttes fines et froides leur tombèrent dessus alors qu'ils entraient.
Ils passèrent commande, et s'assirent à une table, sur des fauteuils rembourrés, un peu rétro. Il n'y avait qu'eux, et un couple, avec trois enfants en bas-âge, qui piaillaient à l'autre bout de la salle. Ils avaient donc eu l'embarras du choix concernant les places.
_ Tu ne travailles pas aujourd'hui ? S'étonna alors Léana.
_ J'ai ma journée de repos. Fit-il simplement. Il regarda dehors, et porta la main à son paquet de tabac, dans sa poche. Il eut une mimique agacée, et siffla : "Foutu temps..."
Léana ne répondit pas. Elle se sentait fatiguée au possible, las de tout... Dustin se leva pour aller chercher leur plateau, et ils mangèrent leurs frites et leurs sandwichs en silence. Puis ils se levèrent pour siroter leurs boissons sur le pas de la porte. Il faisait frais, mais Dustin tenait à fumer sa cigarette avant de repartir. Il proposa à Léana de monter dans la voiture en l'attendant, ce qu'elle fit.
Elle en profita pour se regarder dans le petit miroir, côté passager. Ses longs cheveux noirs et lisses encadraient son visage à la peau mate, ses yeux noirs en amande étaient rougis par les larmes. Elle portait un T-shirt bleu roi avec un col en V, et un jean sombre. Elle avait des chaussures en toile, et une chaîne en argent au poignet. Dustin entra vivement dans la voiture et la surprit, il siffla, en démarrant :
_ Allez, plus qu'une heure et on y est. J'espère que je ne t'ennuie pas...
_ Non-non... ça va... Bredouilla-t-elle.
Ils quittèrent le parking, et furent pris dans des bouchons, quand Léana brisa le silence : "Comment est-ce que tu t'es retrouvé lié aux errers...? Je veux dire... c'est étrange comme coïncidence... que ce soit toi qui vienne me chercher... non...?" Dehors, il pleuvait toujours, on entendait le bruit des gouttes sur le toit de la voiture, le ciel était d'un gris maussade.
_ J'étais mêlé à la LLCE, à l'origine, soupira le jeune homme. Je n'ai jamais vraiment participé à leurs actes mais... j'y étais. J'avais 13 ans quand nous avons pris d'assaut une école désaffectée où nous savions qu'ils se cachaient. Dans la cohue, ils ont mis le feu à une salle de classe, et je me suis retrouvé coincé. C'est alors qu'un errer m'a fait signe de passer par une petite porte que je pensais verrouillée. Il s'appelait Amaury, et quand je lui ai demandé ce que je pouvais faire pour lui, il a dit "Rien. On se reverra en temps voulu, mais reste loin de ces affaires, bonhomme...".
Il avait imité la voix avec un certain sérieux qui fit doucement sourire Léana. Parler. Juste de quoi oublier que maintenant, elle était seule au monde. Il reprit, après lui avoir adressé un vif regard en coin : "Et c'est quand j'avais 15 ans que je l'ai recroisé, en sortant d'un stage. Il a tenu à me raccompagner chez moi. Il m'a demandé ce que je voulais faire dans la vie, ma situation familiale... après quoi, il m'a dit que si je voulais rendre service, je pouvais me présenter au Bloc, et il m'a donné une carte. Je m'y suis présenté un mois plus tard, et ils m'ont chargé de petites missions, comme les aider à organiser des expositions de "sensibilisation" à la cause des errers. Moi, je trouvais ça stupide, de plus qu'il ne fallait que j'en parle à personne. Finalement, leur chef, un certain John, m'a fait venir dans son bureau, et m'a tout expliqué. En fait, le Bloc n'est constitué que d'errers, j'étais le seul humain parmi eux. Ça m'a fait un choc. Depuis, je suis un peu leur homme de main, je fais taxi, et je leur donne des noms de membres de la LLCE..."
Léana garda le silence, et siffla finalement, rompant de nouveau le silence : "En fait, tu es un mouchard."
_ Un peu, oui. Admit le jeune homme. "Mais je suis payé, et j'ai une dette envers cet Amaury. Je suis sûr que tu vas le rencontrer rapidement... tu verras, c'est quelqu'un de... très sympathique."
_ Je n'en doute pas. Lâcha simplement la jeune fille. 
_ Concernant le fait qu'on se connaisse, je pense que John, notre Chef si on peut dire ça comme ça, n'est pas stupide. Il s'arrange pour que je connaisse un maximum d'errer. Même si je ne suis qu'un humain, à force, les errers, je sais quand j'en croise un. Et je connais à peu près tous ceux du département... Je fais partie d'un large réseau. Et même si je ne te connaissais pas, je suis sûr qu'il a assez de relations pour que tu ne sois pas montée dans la voiture d'un inconnu.
Un vague silence lui répondit, et Léana finit par hocher la tête. "Si tu le dis."
Il commençait à faire froid dans la voiture, et Dustin dut le sentir car il mit le chauffage. Cela fit du bruit, et l'air était froid, au début. Il dit :
_ Tu veux qu'on mette de la musique...? Ce bruit, je ne le supporterai pas jusqu'à l'arrivée...
Les bouchons étaient finis, et ils quittaient la ville. C'était un petit bouchon, constata Léana. Elle regarda Dustin, et fit d'une voix blanche : "Comme tu veux." Tout lui importait, elle essayait de se rendre compte de ce qui lui arrivait. Je suis seule. Seule au monde. Je vais dans un endroit que je ne connais pas, vivre avec des gens que je ne connais pas. Cette journée est désastreuse. Et même les beaux yeux de Dustin n'y changeront rien. Ma vie est foutue... Ruinée...
_ Bon, allez, je te fais écouter un truc, tu me dis ce que tu en pense, fit-il avec un sourire en coin, découvrant ses petites canines pointues. Il sortit son portable de sa poche, et avec quelques gestes vifs, regardant en même temps la route et l'écran, déverrouilla le clavier et mit une musique. Il déposa ensuite l'appareil sur le tableau de bord, et lâcha : "C'est vieux... Trèèèèèèès vieux, je te préviens... et désolé, j'ai pas d'enceinte."
Il mit le volume à fond, et se tut. Léana écouta attentivement les bruits qui s'échappaient de l'appareil. D'abord comme des bruits de grillons, rappelant une nuit d'été, un peu... et la musique vint, doucement. Douce, monotone, comme un peu triste... Et enfin, les paroles arrivèrent, susurrées par une voix monotone aussi, lente, comme chuchotée.


Un autre paumé, descend les rues de ton ghetto  
Et tu pleures en essuyant ses yeux figés. 
Combien de mutants... ayant rêvé ton numéro... 
Se sont perdus, croyant l'avoir trouvé ?* 

_ C'est... particulier, marmonna Léana. Dustin haussa les épaules, et mit "pause". Il siffla : "Pas besoin de musique, au pire. Tu dois être fatiguée, je me trompe...? Allez, dis-toi que ce n'est qu'un mauvais rêve, tu pourras bientôt dormir et..."
Il s'arrêta. Il a comprit que ce qu'il dit de rime à rien. Demain, je me réveillerai dans le même cauchemar. Pourquoi atténuer les choses en disant "mauvais rêve"...? Je suis dans un cauchemar, et il est irrémédiable, c'est aussi simple que ça... Se dit la jeune fille.
_ C'était quoi comme chanson ? S'enquit-elle, faisant abstraction de ses dernières paroles, un peu trop vides à son goût.
_ Un trèèèès vieux truc, ça s'appelle Redescente Climatisée. Quand t'as le cafard – ou pas – t'écoute ça, c'est...
Il marqua une nouvelle pause, et soupira en faisant mine de rigoler : "... particulier, comme tu dis, oui."
Léana ne releva pas, elle en avait un peu marre de son humour. Tout ce qu'elle voulait, c'était fermer les yeux, et tout oublier. C'est ce qu'elle fit, la voiture en s'arrêtant la réveilla. Elle avait la bouche pâteuse, et Dustin claqua sa portière, comme pour ne pas avoir à la réveiller lui-même. Le soir tombait, il devait être 19 heure bien sonné. Elle détacha sa ceinture, prit son sac avec elle, et sortit de la voiture.
Ils étaient sur un grand parking, à demi-plein, entre deux tours d'immeubles, et devant un bâtiment en verre, qui reflétait la bleu-gris du ciel. L'asphalte encore humide dégageait ses odeurs qui vous prennent à la gorge, et Dustin invita la jeune fille à le suivre jusqu'à l'entrée. Là, il y avait une femme d'une trentaine d'années, aux cheveux rouges, à la peau très pâle, et aux yeux bruns, encadrés de longs cils. En face d'elle, il y avait un homme aux cheveux gris, avec une moustache (Léana n'en avait encore jamais vu "en vrai", n'ayant jamais côtoyé ses grands parents ou des personnes de cet âge) et tout de la tenue d'un lord anglais, comme dans un film.
_ Je vous emmène votre nouvelle captive, plaisanta Dustin en saluant les deux hôtes. Ces derniers lui rendirent son salut, et Léana sentit l'angoisse lui nouer le ventre. Tous deux dégageaient pourtant une aura froide, pour le moins apaisante, propre aux errers. C'était à ça qu'ils se reconnaissaient entre eux.
_ Merci beaucoup Dustin, va voir Zoé, elle te donnerai ta paie, soupira le lord, comme agacé par son cadet. Il se pencha alors sur Léana, et fit :
_ Comme ça, c'est vous notre nouvelle protégée ? Léana Zunino, je me trompe ?
_ Non, c'est... c'est moi. Bredouilla l'intéressée. L'homme lui tendit la main et se présenta :
_ Je suis John, juste John, le directeur du Bloc, mais Dustin a dû te parler de moi, je me trompe ?
_ Vaguement...
_ Tu en apprendras plus sur moi dans les jours qui viennent. Allez, Sandra va te conduire jusqu'à ta chambre, nous règlerons toutes sortes de formalité dès demain, tu as l'air très fatiguée... Il n'est que 7 heure et demi, pourtant...
_ J'ai eu une journée difficile... Articula Léana. C'est le cas de le dire. J'ai tout perdu en une journée, je repars à zéro ! Lui souffla une petite voix, alors que l'angoisse, la peur et la colère lui tordaient le ventre. Le vieille homme la jaugea, et finit par soupirer : "Ca va de soit, ça va de soit... Sandra, emmène-la jusqu'à sa chambre, et présente-la à sa camarade de dortoir s'il te plaît..."
_ Tout de suite, fit la jeune femme en entraînant Léana avec elle, sans même la regarder.


*Hubert-Félix Thiéfaine, Redescente Climatisée, 1981. Petite folie, voila, s'cusez moi 
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
North
Non-RPGistes

Offline

Joined: 15 Aug 2013
Posts: 9,788
Localisation: J'fais parti(e) de ceux qui n'ont pas d'idées originales de localisation, alors voilà.
Points de RP: 406
Autre(s): blep

PostPosted: Sat 19 Aug 2017, 19:32    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

J'aime beaucoup ce chapitre. :3 J'adore Dustin, je le trouve grave charismatique. ;w; Hâte d'en découvrir plus sur lui.
Sinon, j'aime bien les pensées de Léana qui semblent bloquées parce qu'elles se concentrent toujours sur la même et unique chose : la perte de tout ce qu'elle a toujours connu. Bon en même temps, après un tel traumatisme c'est un peu normal. xDD

Bref, hâte d'avoir la suite. ♥
___________________/_/_/
Back to top
MSN
Evalone
Guest

Offline




PostPosted: Sat 19 Aug 2017, 21:41    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

En fait, je crois que ce qui me perturbe, c'est que j'ai l'impression que c'est plus rapide que dans COM en fait x) C'est assez intéressant, mais j'attends toujours d'en savoir plus :3
Back to top
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Sat 19 Aug 2017, 23:44    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

@ Paillou : Contente que tu aimes Dustin :'3 Le prochain chapitre est de son point de vue, tu vas être servie ;)
Concernant les pensées de Léana, c'est vraiment ça qui me permet de traduire son traumatisme : elle a encore du mal à se remettre du choc... elle essaie donc de se ressasser ces (mauvaises) pensées pour bien les intégrer... je n'ai jamais connu de réel gros deuil, mais quand ça m'est arrivé, j'ai fais comme ça... j'ai rien dis, mais dans ma tête, c'était le bordel... je pense quand même être loin de ce que peut ressentir une personne qui vit ce genre de chose, et ça me rend triste :'v
Merci beaucoup en tout cas <3


@ Symphi : De toute façon, je comprendrais que tu n'aimes pas, c'est sur un autre registre, je pense... enfin, j'espère, il y a quand même bien deux ans d'écart entre le début de COM et cette fiction :'3 Mais merci de t'y accrocher, suite prochainement 
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
Brume de Soleil
Modérateurs

Offline

Joined: 30 Dec 2011
Posts: 19,338
Localisation: Vous avez de grandes chances de me trouver sur le fow :3
Personnage Principal: Brume de Soleil ♀ (Crépuscule)
Deuxième Personnage: Nuage de Givre ♂ (Nuit)
Personnages à venir: Petite Araignée ♂ (Crépuscule)
Points de RP: 1,706
Autre(s): Passez à la section Histoires, un peu oubliée malheureusement :,(

PostPosted: Sun 20 Aug 2017, 00:18    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

J'ai dévoré ! Et désolée d'avoir tardé :,)
J'adore Dustin (sauf son nom x) ). Franchement c'est le style de mec que j'adore, il a l'air vraiment adorable et j'espère qu'on le reverra. Surtout que j'adore leur relation aux deux <3
Ahah je t'ai bien reconnue là avec tes musiques rétro XD
Je sens que le prochain chapitre va être intéressant et remplis d'explications, j'espère que tu vas le sortir très vite <3
___________________/_/_/
Back to top
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Sun 20 Aug 2017, 10:11    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Pas de soucis, 6h de retard, j'appelle pas ça avoir tardé x'3
Bah, c'est pas sa faute s'il a un nom neuneu :'v Contente que vous l'aimiez, j'espère que le prochain chapitre ne brisera pas tous vos rêves 
Tsss, je peux pas intégrer du Thiéfaine dans COM... je me rattrape ici, faut bien se faire plaisir des fois :'v Redescente Climatisée est pas ma préférée, mais je pense que c'est le style de Dustin /pan/
J'espère ne pas vous décevoir... Je poste ce soir si j'arrive à écrire dans la journée... même si c'est pas gagné, j'ai un challenge en canoë avec Quentin et mon frère (10 bornes) x'D Mais merci de votre lecture les filles <3
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Fri 25 Aug 2017, 17:37    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Bon, après une semaine mouvementée... je poste ! :D Bonne lecture ^^ Chapitre plus ou moins explicatif...


Chapitre 3


Il était 19h45 quand Dustin sortit du Bloc. Il avait à peine adressé un salut à la secrétaire : John et les autres avaient disparu. Il n'avait même pas pu dire au revoir à Léana...
Je la reverrai une autre fois, songea-t-il en roulant sa cigarette à la sortie du bloc. Il avait un peu froid, en T-shirt, mais ce n'était pas grave, il avait son argent, l'essence plus son salaire pour avoir contribué au bien-être des errers de la région. Rien pour la fast-food : il n'en avait pas parlé.
Il s'avança sur le parking, et vit deux jeunes femmes qui attendaient près de sa voiture. Il étira un grand sourire, et les rejoignit. Il fit, sa cigarette au bout des doigts, et avec son plus beau sourire :
_ Vous avez du feu, mesdemoiselles ?
_ Bien sûr, ronronna celle aux cheveux châtains, avec un piercing au menton. Elle sortit de la poche de son manteau en fausse fourrure un briquet orange vif, et lui alluma sa clope. Après quoi, elle lui déposa un petit baiser sur la bouche.
_ Tu étais un peu lent, cette fois, soupira-t-elle en rangeant son briquet.
_ Excuse-moi, Amy, répondit-il. "Les affaires, tu vois..."
_ Ne cherche pas d'excuse, je te pardonne, fit-elle en riant. "Allez, démarre ta bagnole, on est venues en bus, avec Cherry, et on en a marre des bouseux..." Dustin regarda Cherry. Elle était plus svelte qu'Amy, les cheveux teints en bleu, des grands cernes sous les yeux. Elle portait un pantalon en similicuir qui réhaussait la maigreur de ses petites jambes tordues. 
_ Hé !
Un cri le fit se tourner une nouvelle fois vers le Bloc. Il reconnut Léana, qui s'avançait à grands pas vers lui. Ses yeux noirs semblaient exprimer de l'incompréhension, si pas juste de la surprise, à la vue d'Amy et Cherry.
Peut-être qu'elle s'imaginait que j'étais célibataire, songea-t-il avec amusement.
_ Je... je voulais te dire au revoir, quand même... Bredouilla la gamine en s'arrêtant à quelques pas de lui. Il hocha la tête, et fit : "On se r'verra, t'en fais pas. Allez, repose toi bien surtout, tu as eu une rude journée. Bye !" Il lui fit la bise, et elle fit un petit signe de la main, en s'éloignant. Elle avait déjà revêtu une veste du Bloc, avec le logo de l'entreprise qui leur servait d'alibi : un pinceau et une toile. Les errers faisaient croire que le Bloc n'était qu'un ramassis d'artistes farfelus... Il n'en était rien. Il s'agissait en fait d'un asile pour tout errer perdu dans ce monde trop brutal pour eux, ou même, pourchassé par la LLCE ou quoique ce soit, le tout financé par ce millionnaire de John. Dustin connaissait les rouages du Bloc, comme ils l'appelaient entre eux...
_ C'est qui cette gamine ? S'enquit Amy, en allumant à son tour une cigarette.
_ La petite-fille du patron, j'ai dû faire taxi aujourd'hui, rigola Dustin.


*


La réunion des anciens de la LLCE portait plutôt mal son nom. En effet, la LLCE avait vu le jour 28 ans plus tôt, quand une poignée d'humains convaincus s'était vue animée d'une soif nouvelle. Une soif de pureté et de renouveau pour leur race : celle des humains. Les errers avaient alors été considérés comme trop faibles, mais surtout comme trop fourbes.
Les errers avaient de tout temps fasciné une poignée d'hommes. Les grands savants s'en entouraient souvent... On les disait sensibles à de nombreuses choses... Ceux qui ignoraient leur existence les nommaient "hypersensibles", voir "autistes" car certains étaient incapables de communiquer correctement avec les autres humains. Et puis, il y avait leur don. Chacun en avait un différent : celui d'avoir un animal qui le représentait. Comme un totem, sauf qu'eux, ils appelaient ça leur "don". Et cet animal déteignait un peu sur eux, les influençait dans leur vision du monde, leurs choix... Certains pouvaient même se transformer, mais ce n'était pas leur passe-temps favoris. Là n'était d'ailleurs pas le problème.
Ce qui était surtout dérangeant avec les errers, c'était qu'ils comprenaient tout d'une autre façon. Ils analysaient tout. Ils voyaient tout comme les humains ne pouvaient le concevoir. Si un seul d'entre eux commençait à parler, et si tenté que des gens l'écoutent, ça allait être la débandade ! Les humains comprendraient enfin qu'on les menait par le bout du nez ! Puisque les errers remettaient toujours tout en cause... Alors bienvenue l'anarchie, vu qu'on ne pouvait plus se fier à rien ni personne ! Bienvenue une ère de sensiblerie que les membres de la futur LLCE avaient redouté affreusement.
Ceux qui la rejoignaient étaient souvent des "durs" que les pleurnicheries agaçaient, que les gens trop rêveurs leur sortaient des yeux, ou juste des gens qui voulaient le bien de "leur race". Ne pas la polluer avec du sang errer. Ce sang qui venait d'on-ne-sait-pas-où.
Ils avaient donc longuement étudié les errers, et c'est 28 ans plus tôt qu'ils avaient pris leur véritable nom : la Ligue pour la Lutte Contre les Errers. Un magnifique oxymore ornait leur slogan... le "pour" s'opposait au "Contre", et ses leaders y avaient vu quelque chose de sublime. Le résultat était assez perturbant, et c'était le but.
C'était ainsi que le génocide avait commencé. Bien des gens s'y étaient joints, et on avait massacré des familles entières, au nom de la pureté de l'humanité, au nom du refus de ces "mi-animaux", de ces "pleurnichards", de ces "fauteurs de troubles". Et personne n'avait levé le petit doigt pour les défendre. Il faut toujours un coupable, et même, personne n'aime les victimes. Qui avait encore de la compassion à revendre pour ces êtres traqués ? Les Résistants n'étaient plus à la mode faut-il croire, cette guerre muette dont personne ne parla réellement bien quelle fût réelle ne révolta personne.
Les errers avaient été séquestrés, torturés... Jusqu'au jour où le grand chef de la LLCE avait dit "stop". Cela en avait étonné plus d'un. On avait donc relâché les errers encore captifs et... il s'était avéré que le "grand chef" était, au moment de sa déclaration, menacé par un dit "errer". Celui-ci l'avait tué un coup de couteau dans le dos, avant de se donner la mort, après lui avoir fait dire aux caméras du monde entier d'arrêter de "lutter" contre les errers. 
La lutte avait repris, mais le moral n'y était pas. On avait simplement oublié les errers, on était passé à autre chose. Seuls les plus fervents défenseurs de la LLCE se rassemblaient encore, parfois, à la fin du mois de mai, le jour de l'anniversaire de leur chef disparu. Mais le gouvernement avait enfin sanctionné les "actes de barbarie" commis à l'encontre des dits "errers". Aucune étude n'avait été faite pour déclarer les errers restants comme un peuple libre, tout était resté comme avant. Amnésie totale. 
Dustin faisait partie de cette réunion. 
C'étaient maintenant les enfants de la LLCE qui participaient à ces banquets. Lui y était avec sa mère, fumant une cigarette pendant qu'elle sirotait son vin blanc, en bout de table.
Sa mère se nommait Marie, et approchait de la cinquantaine. C'était une blonde à la peau diaphane, aux grands yeux bleus, toute fine dans sa robe aux motifs "tache de léopard". Elle avait les lèvres peintes en écarlate, les yeux badigeonnés de fard à paupières bleues, et un gros collier en lapis lazuli.
_ Tu ne me raconte rien, ce soir, Dust ? S'enquit-elle après un moment de silence. Les surnoms... Marie aimait les surnoms, sans doute parce que son prénom à elle n'y était pas propice. Sans doute...
_ Non, excuse-moi maman, soupira-t-il en s'amusant avec la fumée de sa cigarette. "Et toi ? Du nouveau au club des vieilles de la LLCE ?"
_ Tu sais bien que je ne fais pas que ça dans la vie, fit-elle mine de s'offusquer.
_ Non, excuse-moi maman. Tu vas aussi voir grand-mère à la maison de retraite, et tu travailles quand tu veux au magasin.
_ Ne sois pas condescendant s'il te plaît, qu'est-ce qui ne va pas ce soir ? Siffla-t-elle, sèche.
_ Rien, je vais bien. Ces réunions m'ennuient, c'est tout...
_ Ca devrait te rappeler ton père, pourtant.
_ J'avais 6 ans quand il est mort, donc non, ça ne me rappelle pas grand chose.
_ Tu n'as pas beaucoup de mémoire, sale môme, pesta Marie. Dustin savait qu'elle rigolait en le traitant ainsi.
_ Avant mes 10 ans, niet, néant. J'en ai 20, je peux faire ce que je veux, non...?
_ C'était bien la peine de faire des activités avec toi si tu ne te souviens de rien ! C'était vraiment une perte de temps...
_ Il faut croire que oui. N'empêche que ces réunions m'ennuient de plus en plus, il y a de moins en moins de jolies filles et de plus en plus de vieux...
Il écrasa sa cigarette dans un cendrier, essayant de se calmer les nerfs, et finit sa bière qui attendait au fond de son gobelet en plastique. Marie ne répondit rien. En effet, un vieux de la LLCE venait de l'inviter à danser, elle quitta son fils sans remords, le plantant tout seul.
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
Brume de Soleil
Modérateurs

Offline

Joined: 30 Dec 2011
Posts: 19,338
Localisation: Vous avez de grandes chances de me trouver sur le fow :3
Personnage Principal: Brume de Soleil ♀ (Crépuscule)
Deuxième Personnage: Nuage de Givre ♂ (Nuit)
Personnages à venir: Petite Araignée ♂ (Crépuscule)
Points de RP: 1,706
Autre(s): Passez à la section Histoires, un peu oubliée malheureusement :,(

PostPosted: Fri 25 Aug 2017, 18:24    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Ok en fait Dustin est contre les errers ? Enfin, fait partie d'une organisation contre ? Intéressant 🤔
Super génial le concept des errers, ça a lait vraiment très intéressant, bien que je pense que tu ai à peine survollé la surface pour nous le faire découvrir en profondeur ensuite ?! Ces pouvoirs m'intéressent vraiment, ces animaux et tout...
Bref ce chapitre m'a beaucoup intriguée, j'ai hâte de voir la suite 
___________________/_/_/
Back to top
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Fri 25 Aug 2017, 18:26    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Aha, Dustin... ça reste à voir :'3
Yep, le concept est vague pour l'instant... et même, j'ai du mal à mettre des mots dessus... les prochains chapitres seront plus révélateurs je pense :3 Merci beaucoup en tout cas <3
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
Malice du Caméléon
Non-RPGistes

Offline

Joined: 19 Jan 2014
Posts: 10,407
Points de RP: 2,096

PostPosted: Fri 25 Aug 2017, 20:18    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Bonjour

Errare Humanum Est *
L'horreur l'erreur est humaine

Aurevoir /pan/

Plus serieusement, il me semble vraiment que c'est erreur, "errare" est même le verbe "se tromper" uiçaressortlelatindemerde
Back to top
North
Non-RPGistes

Offline

Joined: 15 Aug 2013
Posts: 9,788
Localisation: J'fais parti(e) de ceux qui n'ont pas d'idées originales de localisation, alors voilà.
Points de RP: 406
Autre(s): blep

PostPosted: Fri 25 Aug 2017, 22:17    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

POURQUOI DUSTIN EST EN COUPLE, JE SHIPPAIS DEJA LEANA X DUSTIN
Pardon
x'DDDD

Bref, j'ai beaucoup aimé ce chapitre. La situation de Dustin m'intrigue énormément, j'espère que c'est pas un c*n en fait. DD8 *plore* J'aime bien les explications que tu nous as donné sur les errers, ça m'intéresse beaucoup !
___________________/_/_/
Back to top
MSN
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Fri 25 Aug 2017, 23:22    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

x'D Contente de provoquer cette réaction de ta part ^^
Aha, je suis aussi contente de semer le trouble concernant Dustin :'3 Il faudra attendre un petit moment n'empêche pour avoir vos réponses ^^ Suite... bientôt, je pense :'3 Le week-end s'annonce peu actif IRL, mais je vous promets rien ^^'
Mensonge Acide wrote:
Bonjour

Errare Humanum Est *
L'horreur l'erreur est humaine

Aurevoir /pan/

Plus serieusement, il me semble vraiment que c'est erreur, "errare" est même le verbe "se tromper" uiçaressortlelatindemerde


En gros, vous me dites d'arrêter les jeux de mots quoi x.x' 
Je note, je note...
Au prochain commentaire constructif, je change, ça n'apporte pas grand chose, juste une jolie référence à mes yeux, mais si ça fait ressortir vos séquelles de latinistes à ce point, j'y mettrais un terme :'v
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
Malice du Caméléon
Non-RPGistes

Offline

Joined: 19 Jan 2014
Posts: 10,407
Points de RP: 2,096

PostPosted: Fri 25 Aug 2017, 23:57    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Je croyais que c'était involontaire pardon x))
Back to top
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Sat 26 Aug 2017, 10:05    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Pas grave, mais tu es la deuxième personne à me faire la remarque... J'ai même mis une astérisque pour vous donner la traduction :'v Je comprends pas où j'ai foiré /pan/ Mais oui, ça peut être trompeur, pas de soucis ^^
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
Malice du Caméléon
Non-RPGistes

Offline

Joined: 19 Jan 2014
Posts: 10,407
Points de RP: 2,096

PostPosted: Sat 26 Aug 2017, 11:53    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Awiii j'avais pas vu pardon :o
Back to top
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Sat 26 Aug 2017, 12:32    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Pas de soucis :'3
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Mon 28 Aug 2017, 14:23    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Voila la suite, je suis motivée faut-il croire :'3 Chapitre un peu plus court que les autres... bonne lecture quand même ;)


Chapitre 4


Quand la dénommée Sandra emmena Léana jusqu'à ce qui serait visiblement sa chambre pour un bon moment à venir, cette dernière n'avait envie de parler à personne. Ce fut donc avec une certaine lassitude qu'on la présenta à Colombe, sa "colocataire".
Il s'agissait d'une jeune fille aux cheveux blonds et bouclés, très épais, aux yeux bruns, et avec des taches de rousseur sur le nez et les pommettes. Toute fluette, elle portait ce qui devait être un pyjama, avec le logo du Bloc dessus. Du moins Léana le comprit-elle : c'était le même qu'on trouvait sur sa veste, qu'on lui avait donnée un instant plus tôt.
_ Voici ton lit, et ton armoire. Fit Sandra en désignant une partie de la chambre. Elle était rigoureusement symétrique, en effet, avec ses murs blancs, en plastique lumineux, son lit de camp et son armoire en ferraille, avec les clefs dessus. Pour en revenir au plastique lumineux, ce n'était pas réellement du plastique, mais une matière végétale compactée qui se révélait être phosphorescente. La modernité n'avait donc pas échappé au Bloc.
Le côté de la chambre qui appartenait visiblement à Colombe ressemblait plus à celui d'un militaire qu'à autre chose : rien ne traînait, rien de dépassait d'une quelconque sorte...
Dire qu'elle a pourtant l'air sympathique... Je me demande bien de quoi il en retourne... Dire que c'est une errer aussi... je n'en ai jamais vraiment rencontrés qui soient extérieurs à ma famille... Se disait la nouvelle arrivante, n'osant trop ouvrir la bouche. Sandra les laissa rapidement, aussi froide qu'à son arrivée. Les deux jeunes filles se retrouvèrent en tête à tête, au milieu de la pièce.
_ Donc toi, c'est Léana ? Joli nom. Fit Colombe, toujours souriante.
_ Oui. Et toi... Colombe... C'est... c'est en rapport avec ton... ton don ?
Le visage de la gamine s'assombrit un peu, et elle hocha la tête. Elle fit un mouvement avec ses bras, les plaçant dans son dos, comme un oiseau devenu gauche une fois à terre l'aurait fait avec ses ailes trop encombrantes.
_ Oui... mon don c'est la colombe... j'aurai aimé autre chose... ces ailes c'est... c'est dérangeant des fois.
Léana se souvint de ce que sa mère lui avait expliqué. En effet, les errers dont le don était celui d'un oiseau se sentaient toujours à l'étroit dans leur corps, faute d'avoir des ailes. Ils étaient rares, semblait-il. Curieuse, Léana en savait un peu sur son espèce, à défaut de connaître les errers en eux-même.
_ Et toi ? S'enquit la gamine, en reprenant le sourire, toujours les bras dans le dos.
_ Moi aussi mon prénom est en lien avec mon don : la lionne, comme ma mère... mais contrairement à toi, ça n'a pas beaucoup d'importance, ça ne me dérange pas dans mes mouvements, et comme les autres je... je ne peux pas invoquer mon don.
Colombe hocha doucement la tête, et haussa les épaules en disant : "Plus personne ne peut invoquer son don, si j'ai bien compris. La LLCE a bien réussi son coup : nous sommes comme des humains maintenant... coincés dans nos corps trop étroits et coupés au couteau..." Elle grimaça, et Léana étira un petit sourire :
_ Tu aimes la poésie, on dirait.
_ Oui, souffla Colombe avec un sourire. "Pas toi...?"
_ Un peu. Il paraît qu'en tant qu'errers, nous avons tous un petit plus... certains aiment la poésie, d'autres l'art... Se hasarda Léana. Faute d'avoir côtoyé d'autres errers, elle s'en tenait aux rumeurs. Sa mère était très forte en dessin, et son père avait une mémoire visuelle très rare. Elle en avait hérité : elle n'oubliait rien. RIEN. La moindre effluve lui rappelait mille choses. La moindre voix ne la laissait pas indifférente, et jamais elle ne s'était retrouvée en contrôle, devant sa copie, à se dire "j'ai oublié. Elle était justement en train d'enregistrer l'odeur de ce lieu, l'odeur des draps, du tissu, du sol en lino fraîchement nettoyé... sa luminosité, ses teintes dans le turquoise, assombri par les draps kaki.
_ C'est vrai, admit cette dernière avec un hochement de tête. "Tu n'as pas trop côtoyé d'autres errers, je me trompe ?"
_ Non, en effet... Mes parents étaient plutôt solitaires, je ne connais que ma tante et des cousins éloignés... Et toi ? Pourquoi est-ce que tu es... ici ?
Une fois de plus, le visage de Colombe s'assombrit. Elle s'assit sur son lit, Léana fit de même, et sa camarade de chambre lui répondit :
_ Mon père était un errer, ma mère une humaine. Je vivais avec ma mère, mon père s'est suicidé quand j'étais toute petite. Mais il avait insisté pour que je connaisse d'autres errers, des amis à lui, je les revois ici souvent... Ma mère est morte d'un cancer il y a un an de ça. Même si son compagnon a insisté pour avoir ma garde, c'est le Bloc et les anciens amis de mon père qui ont décidé de me prendre en charge. Ca fait un an que je suis ici, du coup...
Elle marqua une pause, Léana ne répondit rien. Elle se racla la gorge, avant de lâcher un : "Je... je suis désolée..." qu'elle trouva maladroit. Elle venait de se souvenir qu'elle aussi, était fraîchement orpheline. Depuis 5h du matin, a dit Dustin. Se dit-elle, reportant son attention sur l'intéressée. Colombe haussa les épaules, et lâcha :
_ J'allais te demander pourquoi tu es ici mais... tu viens d'arriver je... je pense que c'est un peu tôt... Non ?
_ Je ne m'en suis pas encore rendue compte, je t'avoue. On m'a appris il y a deux heures que mes parents étaient morts dans un accident de voiture parce qu'ils roulaient bourrés, et que j'allais vivre avec d'autres errers, alors que je n'en connaissais presque aucun. Je m'en remets lentement on va dire.
Elle étira un petit sourire triste, mais cela n'amusa pas sa comparse. En effet, elle sentit les larmes lui venir aux yeux, et perdit rapidement son sourire. Les larmes refusèrent néanmoins de couler, resta juste cette boule au fond de son ventre. Colombe dit encore :
_ Je suis vraiment désolée... mais je pense que tu vas vite te faire à ici, ce n'est pas si terrible. Et puis, je pourrai t'aider ! Entre errers, il faut être soudés, non...? Tu as quel âge, au fait ?
_ Si tu le dis... Soupira Léana, retenant son sanglot du mieux qu'elle pouvait. "J'ai 16 ans depuis le mois d'avril, et toi ?"
_ 14 ans et demi. On ne t'a pas encore expliqué les règles, à ce que je vois, je me trompe...? Et puis... tu n'as pas d'affaires...
_ Non, on ne m'a encore rien expliqué, et je n'ai que ce que j'ai sur moi... Et mon sac de cours, remarqua enfin Léana d'un oeil désabusé. Elle prit sa tête dans ses mains, et poussa un soupir.
Quel cauchemar... Pourrais-je au moins récupérer mes affaires, à la maison ? Se dit-elle alors que les sanglots lui remontaient dans la gorge, menaçant d'éclater.
_ Ne t'en fais pas, dit Colombe en venant s'asseoir sur le lit avec elle, et en la prenant dans ses bras. "Je suis sûre que John va organiser un raid pour que tu puisses récupérer tes affaires ! Je vais demander un pyjama, pour que tu puisses dormir, tu as l'air épuisée, et demain, on va tout te faire visiter... il faudra que tu sois en forme..."
_ M-merci... Bredouilla Léana, étonnée de se retrouver dans les bras de la dénommée Colombe alors qu'elles venaient à peine de se rencontrer. La gamine se leva, sortit, et revint en trottinant quelques minutes plus tard, un pyjama tout propre dans les mains, à l'effigie du Bloc, bien entendu.
Elles se couchèrent vite, et les murs lumineux s'éteignirent d'eux-même, doucement, quand Colombe leur en donna la commande vocale. Léana essaya de trouver le sommeil, mais c'était impossible. Ses larmes ne voulaient pas couler. Elle se réveilla pourtant vers 3h du matin, comme l'indiquait le réveil posé à côté du lit de Colombe, et pleura enfin en songeant que tout ce qu'elle avait connu jusque-là n'était plus que poussière.
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
Brume de Soleil
Modérateurs

Offline

Joined: 30 Dec 2011
Posts: 19,338
Localisation: Vous avez de grandes chances de me trouver sur le fow :3
Personnage Principal: Brume de Soleil ♀ (Crépuscule)
Deuxième Personnage: Nuage de Givre ♂ (Nuit)
Personnages à venir: Petite Araignée ♂ (Crépuscule)
Points de RP: 1,706
Autre(s): Passez à la section Histoires, un peu oubliée malheureusement :,(

PostPosted: Tue 29 Aug 2017, 16:58    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Ça a l'air super intéressant tous ces pouvoirs, la colombe et le lion... J'ai trop hâte d'en savoir plus :)
___________________/_/_/
Back to top
Léopard de Minuit
Non-RPGistes

Offline

Joined: 24 Dec 2012
Posts: 13,226
Personnage Principal: Léopard de Minuit (Aube)
Points de RP: 2,761
Autre(s): ♡♡♡

PostPosted: Tue 29 Aug 2017, 17:40    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Impressionnant ** Et toujours aussi bien!
Back to top
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Tue 29 Aug 2017, 19:24    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Merci les filles :) Pour ce qui est des pouvoirs, faudra encore attendre un peu Ficeloune ^^
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
Brume de Soleil
Modérateurs

Offline

Joined: 30 Dec 2011
Posts: 19,338
Localisation: Vous avez de grandes chances de me trouver sur le fow :3
Personnage Principal: Brume de Soleil ♀ (Crépuscule)
Deuxième Personnage: Nuage de Givre ♂ (Nuit)
Personnages à venir: Petite Araignée ♂ (Crépuscule)
Points de RP: 1,706
Autre(s): Passez à la section Histoires, un peu oubliée malheureusement :,(

PostPosted: Tue 29 Aug 2017, 21:46    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Mais euh :(
___________________/_/_/
Back to top
North
Non-RPGistes

Offline

Joined: 15 Aug 2013
Posts: 9,788
Localisation: J'fais parti(e) de ceux qui n'ont pas d'idées originales de localisation, alors voilà.
Points de RP: 406
Autre(s): blep

PostPosted: Sat 2 Sep 2017, 18:39    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

J'aime ce chapitre. ** J'adore déjà Colombe, elle a l'air super sympa. <3
Ce concept des pouvoirs me rappelle un peu les thérians, le fait d'être emprisonné dans un corps etc... ;w;
___________________/_/_/
Back to top
MSN
Fragou
Non-RPGistes

Offline

Joined: 30 Nov 2012
Posts: 14,155
Localisation: Dordogne, Périgord Noir, St Léon sur Bled
Points de RP: 1,385

PostPosted: Sun 3 Sep 2017, 18:53    Post subject: Errare humanum est Reply with quote

Elle est sympathique moi j'trouve ^^
Bah, je vais t'avouer Paillou que le principe d'errer ressemble pas mal aux thérians, mais aussi à d'autres troubles, le fait d'avoir une vision des choses différente de la "norme" notamment, une sensibilité accrue à certaines choses même s'il n'en est pas vraiment question ici, etc... Bref, j'espère que ça ne pose pas de problèmes que j'ai piqué des particularités ici et là ^^ Suite demain, je pense, j'ai réussi à boucler mon plan, je suis contente **
___________________/_/_/
~ J'me sens coupable d'avoir été lors d'une vie antérieure l'une de ces charmantes petites créatures qu'on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d'en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu ~
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    LA GUERRE DES CLANS RPG : Le Forum des Passionnés Forum Index -> Autres -> Les Archives -> Archives des Histoires All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2, 3  >
Page 1 of 3

 
Jump to:  

Index | Have own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group