LA GUERRE DES CLANS RPG : Le Forum des Passionnés Forum Index
LA GUERRE DES CLANS RPG : Le Forum des Passionnés Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

Nos Partenaires
 
""
 

TopSites : Cliquez pour voter !
 
top site velusia
 
La Décharge

 
Post new topic   Reply to topic    LA GUERRE DES CLANS RPG : Le Forum des Passionnés Forum Index -> Les Lieux de RPG -> Au delà des frontières des Clans -> Ville des Bipèdes
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Déesse
Non-RPGistes

Offline

Joined: 21 Jun 2012
Posts: 11,464
Personnage Principal: Déesse (♀) → Ancienne du Clan de la Nuit
Personnages à venir: Petites Ténèbres (♀ - Nuit)
Points de RP: 3,386

PostPosted: Thu 17 Aug 2017, 17:59    Post subject: La Décharge Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
La décharge, c'est l'endroit où tous les bipèdes viennent jeter leurs déchets. Elle offre aussi un grand nombre d'abris ! Mais attention,les Écorcheurs en ont fait leur lieu de vie. Si vous errez ici, sans être des leurs, vous feriez mieux de passer vite votre chemin, ou alors, de vous faire tout petit. Leur Général n'est certes plus là, mais ce n'est pas une raison pour venir ici en conquérant.

Alors, allez vous tombez sur un des membres de la Horde ?
  

___________________/_/_/


Last edited by Déesse on Sat 19 Aug 2017, 13:23; edited 1 time in total
Back to top
Déesse
Non-RPGistes

Offline

Joined: 21 Jun 2012
Posts: 11,464
Personnage Principal: Déesse (♀) → Ancienne du Clan de la Nuit
Personnages à venir: Petites Ténèbres (♀ - Nuit)
Points de RP: 3,386

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 15:41    Post subject: La Décharge Reply with quote

RP : Makwaëya / Empaleur.
| Flashback |
  


Makwaëya.
  

          Il m'énerve. Il m'énerve. Il m'énerve. Je le hais ! Je les hais tous ! C'est bon, vous en avez pas marre à la fin ? Tout ça pour quoi ? Oh, oui, c'est vrai, je n'ai pas un pedigree qui fait vingt pages, pas un nom de précieux de la haute société. Pardon, Ô grand Lykon de la Haute Montagne. Ça y es, monsieur arrive à l'élevage, et monsieur est roi. Saches, petit merdeux, que moi, je vais te mener la vie dure. Tu crois que j'ai pas compris ton petit jeu, à roucouler devant mes propriétaires ? Tu me prends vraiment pour une idiote. Enfin bon, je dois respirer et me calmer, sinon, je vais lui refaire la façade à ce gros lard. Je descends dans le salon, pour être certaine de ne pas le croiser. Je devrai relativiser, mais quand même. Comme si c'était drôle pour lui, de toujours s'en prendre à moi. Je n'ai jamais demandé à ce qu'il vienne. Ils auraient du le laisser dans son élevage, et puis c'est tout. Quelle idée de faire plus de cinq heures de voiture pour acheter un idiot pareil ? Ils auraient du aller récupérer Mïdway et Maybe, j'aurai été bien plus heureuse. Bröhn m'a expliqué mille fois au moins pourquoi ils étaient partis. Oui, je sais Brice ne voulait pas nous garder, mais Julia a craqué sur moi. Bon, d'accord, et donc parce que Julia m'aime je dois être le bouc émissaire ? Non, je n’accepte pas. D'ailleurs, ils l'ont bien compris les autres, je crois qu'il n'y a pas un seul chaton avec qui je ne me suis pas battu. Mais ce Lykon... Ah ! Ce qu'il m'énerve. En plus, il a déjà séduit Lady. Mais bon, ça ne m'étonne pas d'elle.
          Une fois dans le salon, je cherches du regard mon cher Bröhn. Je le trouve sur une chaise en train de dormir. Je saute sur le canapé pour sauter ensuite sur la chaise et faire peur au chat roux. Il a des petits yeux, et me regarde mi amusé, mi ennuyé. Je lui souris de manière angélique.


« Toi, tu veux quelque chose, n'est-ce pas ?
- J'aimerai aller dehors. »

          Bröhn est le seul à pouvoir me faire sortir. Et pour cause, Julia a oublié de programmer la chatière sur ma puce électronique. Du coup, si je veux passer, elle reste fermer. Bröhn est le seul chat à pouvoir sortir quand bon lui semble, et c'est une grande aide pour les pestes comme moi. Il me sourit, et descend du fauteuil laissant de longs poils blanc. Il s'avance vers la porte d'entrée d'un pas lent.

« Je veux que tu rentres avant que le soleil ne soit couché, c'est clair ? »

          Je hoche la tête. Pour une fois, j'ai le droit de sortir toute la journée ! Trop bien. Je connais les règles, toujours rentrer avant le retour de Brice, sinon, on est pas bien. Il s'inquiète, nous croit mort, appelle la Police, et affole le quartier. J'ai retenu la leçon, plus jamais je rentre après Brice. Non, non. Bröhn ouvre la petite porte, et je me glisse dedans. Une fois qu'elle se ferme, je miaule à travers la porte pour remercier Bröhn. J'ai plus qu'à prier pour qu'il soit réveillé lors de mon retour, sinon, la nuit dehors est assurée, et le remue ménage aussi. J'aime bien être à l'extérieur, dans le jardin. Falco, le gros leonberg vient à ma rencontre tout content, et malgré notre langue différente, je sais qu'il me souhaite une bonne promenade. Bien qu'il fasse la taille d'un dinosaure, j'aime beaucoup Falco. Il est toujours là quand j'ai envie d'un gros câlin. Enfin, bon, il m'écrase aussi parfois, mais ça, c'est une autre histoire. En même temps, avec ses soixante-cinq kilogrammes le pauvre.

          Je marche, je trottine, sur les trottoirs, dans les rues. Je sais que je ne me perdrai pas, j'ai un bon sens de l'orientation. Je connais déjà ces rues là, la banlieue comme dit Bröhn. Mais cette fois, j'ai envie d'explorer un nouveau lieu. Je marche le long d'un champ de blé, qui vient d'être fauché. L'odeur est agréable, et je remue les moustaches, contente. Je saute alors le faussé pour me retrouvé dans le champ, afin d'éviter les voitures, qui roulent bien trop vite sur ce chemin. C'est une question de sécurité, évidemment. Je marche longtemps, peut-être une bonne demie-heure, et je suis bien contente de tomber sur une petite flaque d'eau. Je me désaltère de tout mon saoul et reprends la marche. De loin, j'aperçois des constructions et des conteneurs. La déchèterie peut-être ? Si c'est le cas, je sens une grande excitation montée en moi et de l'adrénaline. Ma mère, Luyana nous racontait que des chats vivaient là-bas et qu'ils étaient féroces, sanguinaires. Mais moi, j'ai même pas peur ! J'ai quatre mois, plus rien ne peut m'atteindre ! J'suis une grande.

          C'est au bout de dix minutes que je pose une patte sur le sol de la déchetterie. C'est grand. Très grand. Il y a des ordures partout, l'odeur est intense. Les gros camions des travailleurs sont arrêtez, dedans, il y a du bois, des déchets, des gros objets. Alors c'est ça la déchetterie ? Oh, je m'attendais à quelque chose de beaucoup moins impressionnant. Je marche quand même au milieu de ces presque décombres. Je ne fais plus du tout la fière, oh, ça non. Je me ferai bien pipi dessus, si je n'avais pas fait dans un champs plus haut. J'ai peur, je ne peux que l'avouer, mais je ne me dégonfle pas pour autant. La queue haute, l'allure fière et la tête relevée, je continue mon exploration. Je vois une silhouette passer devant moi. Grande silhouette. Pas un chat. Oh, un chien. De là où je suis, je dirai un bichon croisé. Il est moche ! Il s'approche de moi, en grognant. Comme si tu allais me faire peur. Voyons mon petit, mon pote c'est un chien qui fait trente fois ta taille et cinquante fois ton poids, retourne jouer ailleurs. Il s'approche, et commence à aboyer. Quels cons ces chiens. Je feule à son attention et lui griffe la truffe. Et bam, prends ça, sale corniaud. Il chouine, avant de me laisser enfin tranquille.
Cependant, je me sens observée. Le chien a peut-être fait trop de bruit, ou je ne sais pas quoi. Mais je sens la chaleur brulante d'un regard. Je tourne sur moi même pour chercher et trouver la chose qui me fixe. Je ne vois rien. Alors, je continue de marcher, levant les yeux pour essayer de repérer l'être qui me dévisage dans l'ombre.

 

___________________/_/_/


Last edited by Déesse on Fri 18 Aug 2017, 21:18; edited 1 time in total
Back to top
Museau Balafré
Clan du Crépuscule

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 6,987
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Miraculeux
Deuxième Personnage: Museau Balafré - guerrier (N)
Troisième Personnage: Nuage d'Onde - apprentie (A)
Quatrième Personnage: Fournaise Océanique - guerrière (C)
Personnage Exceptionnel: Braise des Bois - guerrière (A)
Personnages à venir: Petit Météore
Points de RP: 1,885
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 16:44    Post subject: La Décharge Reply with quote

On ne choisit pas où on né, on ne choisit pas toujours où l'on vit, et on ne peut pas choisir ce que l'on deviendra. Qui dit pouvoir brusquer ou changer le destin ? Si tu changes d'avis, n'était-ce pas ton destin de changer ta vie ? Quoi, pourquoi être si hautain ? La vie a toujours le dernier mot, ce n'est pas toi qui choisis la vie, c'est elle qui te prend, t'attrape et te ligote à ses phalanges pour ne te laisser partir que lorsque que phalanges distales, intermédiaires et proximales s'écroulent, une à une, comme un château de carte. Elle décide tout, ton passé, ton présent, ton futur, c'est à elle de décider si tu prendras ce sentier ou celui là, et qu'es-tu, toi ? Un simple pion parmi tant d'autres sur son échiquier. Et c'est à toi de renverser ton roi ou ta reine si tu veux dominer l'échiquier... Mais ça, encore, c'est elle qui décide. La vie décide tout, même une rencontre, c'est elle qui la prédit, et qui fait rencontrer ces deux êtres pourtant de deux mondes qui n'auraient jamais dû s'entrechoquer. Que va-t-elle en faire ? Que va-t-elle faire de cet accident qui n'en est pas réellement hein ? Qu'adviendra-t-il ..?



- Hé Empaleur ! T'as entendu ce que les Balafrées ont fait la nuit dernière ? Il paraît que c'était horrible, il y avait du sang partout ..!

Un sourire cruel était peint en dessous de la truffe blanche du dénomme Empaleur. Ses yeux rubis brillaient d'une telle lueur de malice qu'il semblait heureux de cette nouvelle. Et qui le connaissait saurait que oui, il était enchanté de cette nouvelle. Tout était beaucoup trop calme en ce moment, la Horde était toujours la Puissante, et ils s'amusaient tous à effrayer les petits nouveaux des autres hordes. Les Balafrées demeuraient leur pire ennemi pour l'instant, et Empaleur ne les craignait pas. Il se savait puissant, il avait été entraîné pour ça, il avait tué pour ça déjà tellement de fois. L'officier était rôdé non pas par le vent et la pluie, mais par le sang et les griffes. Jeune, et pourtant déjà plein de cicatrices de tous ses combats mené par le général Jupiter un grand chat roux aux yeux bleus. L'officier jeta un coup d'oeil à son meneur et frissonna à la simple vue de ses imposantes griffes de chien jaunies par le temps. Lui n'en avait pas encore, mais il savait qu'il en aurait, il se le promettait tous les matins. Chaque félin avait son propre trophée, et Empaleur aurait le sien.
Ils rentraient tous d'une bonne journée, certains ramenaient le butin du boucher voire du poissonnier qu'il avait volé à deux chats errants qui avaient eu la chance d'en ressortir. Jupiter avait négocié que s'ils partageaient cinquante pour-cent de leur nourriture aux Ecorcheurs, ils seraient sous leur protection. Voilà ce qui faisait la force de cette Horde, voilà pourquoi Empaleur l'adorait. De toute façon il ne se souvenait même plus de sa mère, ni de son père. Etait-il né ici ? Aucune idée, et il n'en avait pas grand chose à faire. Empaleur vivait au jour le jour, on l'avait éduqué ainsi.
Son pelage était d'un blanc impeccable, et chacun retourna à son petit espace privé une fois rentré dans le calme. Un bourdonnement joyeux traînait dans le camp, augmentait la bonne humeur de l'officier. S'il avait su que cette journée changerait sa vie toute entière... Subitement, il y eut un grand silence dans toute la décharge. Et ça, c'était bien une chose étrange. Soit une dispute éclatait soit... Empaleur sortit la tête de sa sorte de cabane qui se trouvait un peu en hauteur, une sorte de gros tuyaux d'acier, et observa la Horde. Tous les chats fixaient un point au sol, et c'est en baissant les yeux que l'officier vit que, effectivement, il y avait un intrus. Et pas n'importe quel intrus. Une jeune femelle à ce qu'il voyait d'ici. Bon, elle avait de la chance de ne pas déjà être encerclée par tout un tas d'autres chats, mais si Jupiter la voyait ici... Il en ferait sans aucun doute son joujou sexuel. Avant qu'elle ne puisse avancer plus, Empaleur descendit de sa cachette sous les murmures de ses amis et se plaça dos à la tanière du général, pour qu'il ne la voit pas immédiatement. Ses grands yeux carmins détaillèrent la femelle inconnue, et il ne pensa qu'une chose : belle.
Une chatte errante ne pouvait pas être aussi soignée ni si propre. Elle était bien la première à se risquer dans un tel lieu, n'était-elle pas au courant ? Ah moins qu'elle soit d'une des espions des Egorgeurs ..? Empaleur en avait entendu parler, mais n'en avait jamais vu, alors pourquoi y en aurait-il subitement une sous ses yeux ? ça n'avait pas de sens. Sa présence n'avait pas de sens.

- Qui es-tu ?

Cette question était sortie toute seule, avant qu'il ne se rendre compte que ce n'était pas la chose la plus importante à lui dire :

- Tu devrais partir, si le général te voit, il va faire de tes côtes des cure-dents.
___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Déesse
Non-RPGistes

Offline

Joined: 21 Jun 2012
Posts: 11,464
Personnage Principal: Déesse (♀) → Ancienne du Clan de la Nuit
Personnages à venir: Petites Ténèbres (♀ - Nuit)
Points de RP: 3,386

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 18:10    Post subject: La Décharge Reply with quote

          Le regard se fait de plus en plus insistant. Non, pas le, mais les. Ce n'est plus un point chaud que je ressens bruler ma fourrure, mais des dizaines. Pourtant, j'ai beau lever la tête, je ne vois absolument rien. C'est alors que je commence à me dire que venir ici n'était surement pas la meilleure des idées. C'était même peut être la pire de toutes les idées depuis bien longtemps. Quelle mouche m'a piqué pour que je pense avoir l'audace de venir ici ? Alors là, je me surpasse dans ma bêtise. Évidemment que les histoires qu'on raconte aux chatons sont exagérées, mais c'est pour une bonne raison : qu'ils n'aillent pas dans les lieux. Bon, pour moi c'est trop tard. Mon dieu, si Bröhn le savait, il me tuerait. D'ailleurs, j'aimerai bien qu'il soit à mes côtés, là tout de suite. Je commence à avoir sérieusement peur, et je pense que bientôt, la ville entière sentira cette odeur de peur de chaton de quatre mois qui a un peu trop envie d'explorer le monde seul. Mais bon, ma mère me l'a souvent dit, lorsqu'on panique dans un milieu inconnu, si on le montre, on est mal. Si on garde l'allure, ça devrait aller. Ça devrait. Je ne dois penser qu'à ça, l'apparence. Si ce sont bien des chats qui me dévorent du regard, je dois penser à ma prestance. Malgré ma taille et ma bouille de chaton, je dois paraître la moins vulnérable possible, et tout ira bien. C'est avec cette belle idée en tête que je continue de marcher, tête relevée.
          Un bruit me fait alors stopper net. Et je sens mes pattes trembler sous moi lorsqu'un mâle imposant, et couvert de cicatrice me fait face. Ok, je dois rester calme. Simplement rester calme... Oh mon dieu c'est quoi cette cicatrice affreusement grosse ? Lors de sa descente, c'est la seule chose que j'ai fixée. Ce... Dessin ? Aucun chat ne pourrai faire ça lors d'un combat, c'est forcément volontaire. Mais c'est affreux ! Enfin, non, le dessin est joli, mais ce mutilé ainsi, ça l'est. Ses yeux, rouges, sont glaçant. Le sang dans mes veines semble ne plus circuler, et je déglutis, absolument pas rassurée. Mais je garde en tête ma première pensée : rester et paraître forte.


« Qui es-tu ? »


          Ah. Euh. C'est tout ? Tu vas pas m'écorcher vive, c'est vrai ? Je me détends. Enfin, pas vraiment. Disons que je suis un tout petit peu, mais vraiment légèrement rassurée.

« Tu devrais partir, si le général te voit, il va faire de tes côtes des cures-dents. »

          Je me disais bien que c'était trop beau. Et là, par contre, je panique. Je panique parce que je viens de voir les chats plus hauts, du moins, leurs yeux briller. Je panique pour la phrase que viens de me dire le mâle. Je panique parce qu'ils font tous trois fois ma taille et huit fois mon poids. Je panique simplement. Oh, mais pourquoi ne suis-je pas restée dans le quartier ? Bröhn, par pitié, entends ma prière et viens me sauver, je te promets de ne plus jamais te réveiller lors de tes siestes, je te promets que plus jamais je mangerai ta gamelle, plus jamais j'insulterai les autres chats, plus jamais par vengeance, je ferai pipi sur la couche de Lykon. Mais par pitié, viens me sauver ! Le mâle blanc reste impassible durant ma petite seconde de réflexion. Mais avant toute réponse, je lève mes yeux pour observer les chats qui descendent eux aussi. Ah, donc vous allez me tuer ? Je peux dire un mot au moins ? Bon, Makwa, reprends-toi. Ça va aller. Les deux autres chats, des mâles, portent le même dessin que celui face à moi. Ah, c'est normal ça ? L'un est noir, l'autre gris et blanc. Ils sont, disons, tout sauf rassurant.

« Je... Je m'appelle Makwaëya. »

          Bien trop effrayée pour faire le moindre mouvement, je reste là, statique, crispée. Les yeux luisant d'en haut me paralysent. Les chats devant moi me glacent. Je vais mourir.
   

___________________/_/_/


Last edited by Déesse on Fri 18 Aug 2017, 21:22; edited 1 time in total
Back to top
Museau Balafré
Clan du Crépuscule

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 6,987
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Miraculeux
Deuxième Personnage: Museau Balafré - guerrier (N)
Troisième Personnage: Nuage d'Onde - apprentie (A)
Quatrième Personnage: Fournaise Océanique - guerrière (C)
Personnage Exceptionnel: Braise des Bois - guerrière (A)
Personnages à venir: Petit Météore
Points de RP: 1,885
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 19:12    Post subject: La Décharge Reply with quote

Empaleur sentit l'odeur de ses deux amis à côté de lui. Luck, un grand chat gris et blanc et Stariss un chat noir aux yeux clairs. Ils étaient ses compagnons de toujours, les trois survivants qui avaient assassinés leur ennemi durant le combat final pour devenir un officier. Ils étaient soudés depuis toujours, et ne faisaient jamais rien s'ils manquaient un membre de la bande. Alors non, ça ne l'étonnait pas vraiment qu'ils soient venus. Les autres membres des Ecorcheurs restaient cachés dans l'obscurité, mais Empaleur les connaissait suffisamment pour savoir qu'ils ne rataient rien de cet entretien. La moindre agitation était bonne à se mettre sous la dent, Empaleur le premier adorait assister aux nombreuses bagarres qui se déroulaient fréquemment au centre de la décharge. Voir le sang couler, se sentir transpercer par les frissons que créaient les cris de douleur des deux combattants. Quoi ? Chacun ses passe-temps. Selon le milieu de vie ils changeaient.
Empaleur se pencha vers elle pour attendre son bégaiement puis son nom. Bien compliqué d'ailleurs. Makwaëya, quelle idée de donner un nom si long et si compliqué à un chaton, il était plus long qu'elle presque ! Il s'apprêtait à lui dire son propre nom, alors que son nom ricocha contre les parois de la décharge pour venir le tétaniser quelques secondes.

- Empaleur ! Alors dis-moi, qu'est-ce donc cette petite chose que tu caches ? Dear est venue me dire qu'il se passait quelque chose, c'est donc vrai ?

Empaleur jura entre ses crocs. Dear, la petite compagne adorée de Jupiter. Aussi vicieuse et fourbe que mauvaise et avide e pouvoir. C'était à se demander si elle aimait vraiment le général ou si c'était juste pour effleurer l'idée d'être prise comme Légat. Ahah, jamais Jupiter ne partagerait son pouvoir et c'était tant mieux pour cette petite pu... L'officer se retourna d'un geste souple et déposa sa longue queue touffue devant la chatonne.

- Ce n'est rien qui mérite d'attirer votre attention, elle est trop jeune, je ne sais même pas comment elle a pu arriver ici toute seule. Je la ramène en dehors de la décharge mon général...
- Tetete, Empaleur, pour qui te prends-tu pour me répondre ainsi, hein ..? Ecarte-toi. (Le matou ne bougea pas, hésitant). Je t'ai dit de t'écarter Empaleur !

En cet instant, il comprit qu'il n'avait pas le choix. Le guerrier blanc montra les crocs à son général qui ricana avant de se placer face à la petite. Il la soupesa du regard, l'observa sous toute ses coutures, la renifla longtemps, trop longtemps. Oui, Jupiter en plus d'être un pervers n'était pas clair dans sa tête. Personne n'en parlait jamais, mais tout le monde le pensait, et puis... C'était grâce à lui que les Ecorcheurs gardaient leur place de Puissant, personne ne l'oubliait.

- Makwaëya alors ? Que fais-tu ici ? Ne t'a-t-on pas dit qu'il y avait des méchants chats ici ? (il se tourna vers le camp de la Horde) Vous voyez ça ! Notre réputation n'est pas encore assez étendue, des petits chatons pointes encore le bout de leur museau ici ! Que faisons-nous ? Vous voulez jouer ?

Empaleur grimaça violemment. D'accord, jouer, ça ne sentait vraiment pas bon. Derrière lui, les membres de la Horde commencèrent à sortir de leur cachette. Il se tourna vers Stariss et Luck. Ses deux amis fuyaient son regard, peu désireux de contrer leur général. Nan mais sérieusement un chaton ! ils vont vraiment ?!. Doucement, l'attroupement se fit, et Empaleur constata rapidement la peur croissante chez la petite. Il s'avança vers Jupiter et le bouscula pour lui montrer d'une manière peu polie qu'il voulait lui parler. Il s'éloigna de la petite en emportant le meneur avec lui.

- Tu te rends compte de ce que tu veux faire ?! C'est une chatonne, elle ne doit pas avoir plus de six mois !
- Quoi, Empaleur, tu as toujours été le premier à vouloir tuer, pourquoi ça change maintenant ?
- Parce que c'est un bébé sans défense peut-être ?!
- Oh oh oh, on ne s'énerve pas contre son général, tenta de calmer Jupiter.
- Si on s'énerve quand on essaye de tuer un chaton ! C'est pas ça qui montrera qu'on est fort ! Allons tuer des Balafrées si tu veux, mais des chats domestiques, on ne fait pas comme ça normalement ! Tu comprends ?! La tuer n'apportera rien ! Trouve toi un bouc émissaire ailleurs !

Et voyant la flamme de haine qui brûlait au fond des pupilles d'Empaleur, Jupiter grommela.

- Tu me le payeras, Empaleur, je trouverai un moyen de te faire cracher...

Mais oui bien sûr, essaye toujours connard, va niquer Dear là, elle attend que ça. Mauvais, l'officier blanc lança un regard haineux à ses deux amis qui le fixaient bizarrement. Après tout, Jupiter pouvait faire ce qu'il voulait, ça ne changerait pas grand chose pour lui. En tournant son visage vers la chatonne, Empaleur reprit une expression calme bien qu'il bouillonnât de l'intérieur. Il déposa sa queue dans son dos, un geste protecteur pour prouver à tous qu'elle était sous sa protection.

- Alors Makwaëya, je peux t'appeler Makwa ? Je suis Empaleur, je vais te sortir d'ici, on parlera dehors.
___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Déesse
Non-RPGistes

Offline

Joined: 21 Jun 2012
Posts: 11,464
Personnage Principal: Déesse (♀) → Ancienne du Clan de la Nuit
Personnages à venir: Petites Ténèbres (♀ - Nuit)
Points de RP: 3,386

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 21:14    Post subject: La Décharge Reply with quote

          Les seules choses que je retiens, ce sont la peur, et la rapidité. Le chat blanc s'appelle donc Empaleur ? Le nom est aussi étrange que le chat, et il impose un peu comme un... Respect ? Non, mais il renvoie une certaine image, qui sonne bien avec ce nom là. Enfin, bon, je ne comprends pas tout à la scène. Une voix glaciale et très très inquiétante résonne. Tous les yeux des chats se tournent vers moi, puis vers la voix. Comme si ils étaient là, autour de moi, autour de moi. J'ai plus que peur. Ils sont tous... Effrayant, et écorchés de partout. Sur leurs épaules, le même dessin que possède le grand matou blanc. Un second prénom est lancé Dear. Ou peut-être que les chats descendent après, je ne sais pas. Tout se passe trop vite. J'ai peur. Je veux rentrer à la maison. Voir Bröhn. Être dans les bras de Julia. Me faire réconforter par Farwëll. Mais pitié, je veux partir. Les regards sur moi me pèsent, me brûlent, m'écrasent. Ces yeux, je ne les aiment pas non. Je n'aime pas la manière dont ils me dévisagent. Allez-vous en ! Laissez-moi ! Empaleur se retourne, et me cache à l'aide de sa corpulence et sa queue touffue. L'avantage d'être encore un chaton, c'est que la voix ne peu pas me voir. L'inconvénient, c'est que si un seul chat m'attaque, je me fais tuer. Mais, voyons le positif de la situation, l'un des leurs, le fameux Empaleur semble vouloir essayer de me protéger. Ou alors il veut être seul à me tuer. Ce qui est possible. D'accord, je panique beaucoup là.

« Ce n'est rien qui mérite d'attirer votre attention, elle est trop jeune, je ne sais même pas comment elle a pu arriver ici toute seule. Je la ramène en dehors de la décharge mon général...
- Tetete, Empaleur, pour qui te prends-tu pour me répondre ainsi, hein ..? Écarte-toi. Je t'ai dit de t'écarter Empaleur ! »


          Oui, voilà, je suis trop jeune, et je veux rentrer chez moi... Ah bon, non, je peux rester aussi si vous voulez, mais demandez-le gentiment s'il vous plaît, au moins un petit signe de politesse. Par exemple, tu peux dire « Écarte-toi, s'il te plaît » ça n'a jamais tué personne. Mais, je vois qu'on te l'a pas enseigné à toi, gros chat roux. Heureusement que je pense tout ça, non, je n'oserai jamais le dire, mais disons que ça m'aide à avoir moins peur. Non, pas du tout, ça ne marche pas, j'essaye simplement de me faire croire que je suis un minimum puissante, ce qui n'est absolument pas le cas, je le sais bien. Mais, j'aimerai y croire, j'ai vraiment pas envie de mourir ici, je veux rentrer à la maison. Juste ça.

« Makwaëya alors ? Que fais-tu ici ? Ne t'a-t-on pas dit qu'il y avait des méchants chats ici ? Vous voyez ça ! Notre réputation n'est pas encore assez étendue, des petits chatons pointes encore le bout de leur museau ici ! Que faisons-nous ? Vous voulez jouer ?
- Je voulais simplement vérifier si les histoires disaient vraie. »


          Je me surprends moi-même à répondre. Mais je pense l'avoir dit assez bas pour que le mâle ne l'entende pas. Ou alors, il s'en fou. Et ça me fait encore plus peur. Les chats, les autres semblent... Non, je pense à rien. Pitié, sauvez moi. Sauvez-moi. Que dit Bröhn déjà pour reprendre l'expression de Mamie ? Doux Jésus Marie Joseph je crois. Enfin bon, qui que vous soyez, humains, chats, oiseaux ou chiens, aidez moi. Je vais mourir de peur avant de mourir assassinée finalement. Quelle est la meilleure mort ? Je ne veux pas savoir. Je sens ma gorge se serrer. Non, je suis forte ! Je dois rester forte...
          Empaleur alors fait une chose inattendue, qui empêche mes larmes de couler. Je pense, vu la tête des autres chats présents, que ce qu'il fait n'est absolument pas autorisé. Ses deux amis, du moins j'en tire cette conclusions sont encore plus surpris que moi. Le reste, la peur me le fait passer en une fraction de seconde, et je me retrouve épauler par le grand mâle blanc. Il me fait sortir de la foule, et tous les chats se tournent vers lui. Je ne sais pas ce qu'il se passe dans leur regard, et ça m'est égal, je veux voir Bröhn. Je crois avoir oublié que vivre de telles peurs à quatre mois, c'est beaucoup trop. C'est pour cette raison je pense que lorsque Empaleur me parle d'une voix à la fois rassurante et gentille, je ne peux retenir mes larmes et mes sanglots. Je dois lui paraître bien faible à ce moment là, mais je n'ai pas pu me retenir une seule seconde de plus. Mes pattes tremblent, les larmes coulent. Je pleure silencieusement, pour évacuer toute cette peur.

« Dé.. Désolée... »

          Je me sens nulle face à un chat si puissant, si grand, si respecté, et si courageux. Moi, petite femelle stupide de quatre mois. J'essaye de me reprendre au plus vite, mais c'est compliqué. J'ai cru mourir... Mes pensées ironiques m'ont bien aidées à tenir, mais, je ne dois pas me voiler la face, j'étais plus que morte de trouille. Et si en plus à cause de moi, les autres félins ont des soucis, je m'en voudrais pendant longtemps... Oh, mais qu'est-ce qu'il m'a prit de vouloir venir explorer la décharge ? Toujours écouter Bröhn, toujours. Plus jamais la décharge, jamais. Et jamais le port. Jamais le quartier abandonné. Jamais le cimetière. Non. Aucun lieu où les Hordes ne vivent. Seulement le jardin.

« Oui, tu peux m'appeler Makwa. C'est bien plus simple n'est-ce pas ? Ma propriétaire aime bien les prénoms originaux, mais pour le prononcer, c'est pas la joie. Du coup, on m'appelle Makwa. »

          Je lui souris, et ma réponse se fait sans hésitations, sans un seul sanglot. Mes larmes ont cessés de couler. Je me sens mieux, ce que je devais évacuer par les pleurs est parti. Je serai presque prête à y retourner. Enfin pas trop quand même. Je suis surtout prête à retourner à la maison.

« Je suis désolée d'être venue ici, c'était tellement tentant de voir la décharge et d'aller l'explorer... »

 

___________________/_/_/
Back to top
Museau Balafré
Clan du Crépuscule

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 6,987
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Miraculeux
Deuxième Personnage: Museau Balafré - guerrier (N)
Troisième Personnage: Nuage d'Onde - apprentie (A)
Quatrième Personnage: Fournaise Océanique - guerrière (C)
Personnage Exceptionnel: Braise des Bois - guerrière (A)
Personnages à venir: Petit Météore
Points de RP: 1,885
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Fri 18 Aug 2017, 22:12    Post subject: La Décharge Reply with quote

La chatonne se mit à pleurer, soudainement, comme ça, prenant Empaleur de court. Euh, lui qui ne se souvenait même plus de son père, il ne savait absolument pas quoi faire pour réchauffer le coeur d'un chaton qui avait sûrement vécu les quelques minutes les plus flippantes de toute son existence. Les gestes tendres, c'était pas trop son truc. Alors, courageux comme il l'était, Empaleur fit comme s'il ne voyait pas ses larmes, et il continua d'avancer, les yeux rivés sur le paysage qui se dessinait à la sortie de la décharge. Quoi, Empaleur lâche ? Boarf, juste un peu, et juste avec les chatons, qu'il avait tendance à mépriser s'ils étaient trop bruyants ou geignards. Là, elle ne lui tapait pas sur les nerfs, il ne savait juste... pas comment réagir. Bon, il n'allait pas se faire un débat philosophique sur cela, mais la voir pleurer ne lui fit ni chaud ni froid, peut-être était-ce pour cela, qu'il ne savait pas quoi faire. Quoi qu'il en soit, elle était sous sa protection maintenant, il devait assumer son rôle jusqu'au bout.
Ils passèrent les barrières de la décharge et se trouvèrent dans la rue. Les trois voitures attendaient sagement que le feu passe au vert pour avancer, mais la ville était vide cette été. Tant mieux, plus de restes de la part des restaurants (ceux encore ouverts, et la plupart appartenaient aux Ecorcheurs), et ils n'étaient pas trop dérangés par les humains. D'ailleurs, en avait-elle, la petite ?

- Ce n'est rien, fit-il en haussant les épaules.

Je vais juste me faire écorcher par Jupiter et il se servira de ma fourrure comme paillasson devant sa grotte, mais ce n'est pas grave, pensa-t-il avec une certaine appréhension. Empaleur n'était pas assez vieux pour être respecté de toute la tribu. Il avait certes, beaucoup d'amis, mais le général était loin de l'être. Intransigeant et autoritaire comme il l'était, l'officier allait en entendre pendant des lunes et des lunes... s'il survivait jusque là. Mais ce n'était pas si important que ça, Empaleur n'avait pas peur de la mort, c'était ça qui démarquait un bon guerrier, d'un guerrier inconscient. Et lui, était le genre légèrement inconscient à se foutre dans toutes les merdes possibles et imaginables, comme aujourd'hui. D'habitudes, ses actions inconscientes portaient leur fruit. Aujourd'hui, elles n'allaient porter que de la merde, au plus grand damn d'Empaleur. Mais mieux valait ne pas en parler à la petite, du sort qui lui était réservé, qui lui aurait été réservé s'il ne l'avait pas arrachés des griffes de Jupiter, elle était bien assez choquée pour le moment.
Ses larmes avaient cessé de couler, mais Empaleur ne lui apporta pas le même sourire que celui qu'elle lui dédia. Non, il ne savait toujours pas quelle conduite tenir étant donné qu'il s'était placé entre le chef et elle pour une raison qui lui était encore inconnue. Oh, évidemment, il avait utilisé la raison de "on ne peut pas tuer un chaton" mais au fond, que ce soit elle ou un autre, le chaton aurait pu y passer qu'il n'aurait pas réellement réagi. M'enfin, ce genre de réflexions, très peu pour lui, ça lui donnait des migraines. Au lieu de ça, il essaya de plaisanter.

- T'es déjà allée voir le fond du canal ? ça doit être génial à explorer aussi, ricana-t-il.

Empaleur se rendit compte en cet instant que ces paroles pouvaient être très vexantes pour un chaton, alors il décida de sécher cette partie de la conversation et de ne plus y revenir. Plaisanter : à barrer de la liste. Cessons de faire le pitre un peu, n'est-ce pas ? C'était Stariss, le pro pour faire rire, pas lui.

- Tu vis avec des maîtres ? Tu es une enchaînée alors. Je vais te ramener chez toi, tu me guides ?
___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Déesse
Non-RPGistes

Offline

Joined: 21 Jun 2012
Posts: 11,464
Personnage Principal: Déesse (♀) → Ancienne du Clan de la Nuit
Personnages à venir: Petites Ténèbres (♀ - Nuit)
Points de RP: 3,386

PostPosted: Sat 19 Aug 2017, 17:41    Post subject: La Décharge Reply with quote

          Empaleur semble n'avoir jamais  côtoyer de chatons. Ou alors, rarement. Mais ce n'est pas vraiment le  problème, non, et puis, je n'ai pas besoin du réconfort d'un inconnu. Et encore moins d'un inconnu avec un dessin de mutilation sur l'épaule  droite, qui fait peur, et qui vit dans une décharge avec d'autres félins très louchent et pas nette qui veulent tuer les chatons. Non. C'est  vrai que pensé comme ça, marcher aux côtés du chat blanc n'est absolument pas rassurant. D'ailleurs, même sans pensé, et sans avoir été au milieu de chats à la limite de psychopathe qui vivent dans une décharge, Empaleur, est tout sauf rassurant. Il suffit un simple coup d’œil à son égard, et on meurt de peur. Bon, il est blanc, ça enlève un petit peu tous les aprioris sur les chats noirs, les malédictions, les sorcières, et j'en passe. Mais, sur lui, ce n'est pas un avantage. Non, parce qu'il a les yeux rouges, et que le rouge sur le blanc, ça fait flash. On ne voit que ça. Il est assez imposant en taille, et il a pas l'air très commode, il est balafré, possède de nombreuses cicatrices et une mutilation à forme unique. Bien qu'elle soit belle, je dois l'avouer. Cette forme me rappelle quelque chose. Un objet dont se sert souvent Brice... Comment Bröhn l'appelle déjà ? Une clef je crois. Oui, c'est ça ! Cette mutilation me fait penser à une clef assez... Stylisée ? Peut-être qu'ils voulaient simplement reproduire les tatouages chez les bipèdes... Mais quand même ! Julia en a un sur le bas du dos, et d'après Bröhn, elle bien souffert lorsqu'elle l'a fait. Alors pourquoi vouloir absolument le faire, et surtout le faire à tous les chats ? Avant donc de répondre à Empaleur sur son semblable de blague et à sa question, je me tourne vers lui, les yeux brillants de curiosité.

« Pff, c'était pas drôle. Mais, dis moi ? Pourquoi vous avez tous ça ? »

          Avec mes petits yeux verts ambrés je fixe son épaule où se trouve la marque. C'est vrai que ma question est clairement indiscrète, mais j'ai tellement envie de savoir ! Et puis tous ces chats, pourquoi ils ne vivent pas avec des bipèdes. Ils sont gentils les bipèdes ! Brice et Julia sont les meilleurs propriétaires du monde entier, j'en suis certaine. Tous les samedi, on a le droit à une cuisse de poulet, le matin ce sont de bonnes croquettes avec presque que de la viande, et le soir, une pâtée en sauce préparée par Julia. Non, vraiment, la vie chez eux, c'est le paradis ! La seule chose qui ne va pas là-bas, c'est le code de ma puce électronique qui n'est pas encore activé pour me faire sortir dans le jardin menant vers l'extérieur. Non, parce que le jardin intérieur est super, il y a une grande piscine, des arbres fruitiers à n'en plus finir et des gros chênes, des hêtres et des charmes ! Un véritable paradis. Mais le jardin extérieur, c'est l'aventure ! Les autres, ils peuvent y aller grave à l'enclos, mais moi, j'ai le droit d'y aller pour de vrai. Bon, si je peux y aller, c'est parce que je ne suis pas un chat qui vaut plus de mille deux cents euros, mais au moins, je suis libre de faire de gros câlins à Falco.
          Mais, ce n'était quand même pas très poli de poser la question.

« Euh, pardon ça ne me regarde pas. Chacun peut faire ce qu'il veut en fait, non ? Mais si tu pouvais juste un tout petit peu m'expliquer ce que c'est... Juste un tout petit peu, je serai contente ! Alors vous êtes vraiment une horde ? Vous êtes combien ? Tu y es depuis longtemps ? Et d'ailleurs, le chat roux, il a fait un tête de méchant, tu vas pas te faire tuer au moins ? »

          Pourquoi est-ce que je pars dans mes délires ? Et voilà, il va me prendre pour une idiote. Non, non, ce n'est pas le cas, je suis juste... Jeune et curieuse ! Oh, et voilà, je vais l'énerver et il va m'écorcher vive. Et en plus j'aurai pas ma réponse. Je crois que le stresse et la peur des minutes précédentes me font totalement délirer. Pourquoi est-ce que je lui pose ce genre de questions inutile, moi petit chaton de quatre mois. Il a juste à poser sa patte sur ma tête faire de moi une purée, et je m'amuse à le bombarder de question et de résonnement. Bon, rattrapons tout ça, ou du moins essayons de ne pas empirer la situation. Après tout il vient de me sauver.

« Désolée... C'est pas correct. »

          La route sur laquelle il m'a menée m'est alors étrangère. Ah. Et je dois rentrer chez moi ? Je suis entrée par un côté de la décharge, il me fait sortir par un autre. Je me retrouve comment là dedans ? Je crois que je suis bien loin de ma banlieue campagnarde. Où sont les champs ? Pourquoi la route est si proche de nous ? Non, vraiment, je n'ai aucune idée de l'endroit où nous nous trouvons. Mais je ne laisse rien paraître. Je me contente d'avancer à ses côtés, comme si nous empruntions le bon chemin.
 

___________________/_/_/
Back to top
Museau Balafré
Clan du Crépuscule

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 6,987
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Miraculeux
Deuxième Personnage: Museau Balafré - guerrier (N)
Troisième Personnage: Nuage d'Onde - apprentie (A)
Quatrième Personnage: Fournaise Océanique - guerrière (C)
Personnage Exceptionnel: Braise des Bois - guerrière (A)
Personnages à venir: Petit Météore
Points de RP: 1,885
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Sat 19 Aug 2017, 23:04    Post subject: La Décharge Reply with quote

Je sais que c'est pas drôle, mais que veux-tu ? On a fait de moi un guerrier, pas un clown. ça se saurait si j'avais de l'humour, j'crois que même Luck en a plus que moi, et pourtant, c'est pas le plus bavard ! Puis bon, avec une chatonne juste à côté de moi, c'était comme si on me demandait d'être père. Je sais pas comment réagit un père avec ses petits, je crois... Je crois qu'on ne m'a même pas appris à aimer. Sur ces pensées, le visage d'Empaleur se ferma. Tout était si rude, si dur, et la faiblesse, la fragilité de Makwa venait de lui montrer que le monde n'était pas que haine, loyauté et sang. Il n'avait jamais connu une version innocente de son existence, pas la gentilesse, pas non plus d'instinct maternel ou paternel... Lui avait-on refusé tout une vision de la vie ? C'était bien possible, il ne voyait que cela... Les Hordes rendaient les chats d'une extrême violence, et cette violence prenait le pas sur la douceur qui devait se terrer dans leur coeur de roc. Sauf qu'aujourd'hui, Empaleur se rendait compte qu'il n'avait pas connu la douceur, qu'il n'avait pas non plus connu la liberté d'aller là où il voulait comme l'avait fait la minette en venant à la décharge. Il avait obéi, il avait tué, et il avait été le plus, comme on lui avait toujours demandé. Jamais il n'avait ouvert son coeur, jamais il n'avait cherché une quelconque tendresse, alors jamais il ne l'avait trouvé. Sur ses pensées bien sombres et philosophique, l'officier mit un peu de temps à retrouver la conversation initiale.
Le regard d'Empaleur suivit le même chemin que celui de la minette qui se dirigea vers sa cicatrice. Oh, ça, c'était une marque comme les autres, le sceau qui montrait son appartenance éternelle aux Ecorcheurs. Ils en avaient tous, normalement à l'épaule, droite ou gauche, parfois sur le coeur, ou ailleurs selon l'humeur du Général. Empaleur, Stariss et Luck l'avaient tous les trois au même endroit : l'épaule droite comme ils avaient été nommés officiers tous les trois en même temps. Cette marque était voyante, tracée dans leur fourrure qui n'avait jamais repoussé par dessus. Le félin ne comprenait pas qu'elle puisse être aussi... impressionnante. Il en avait toujours vu, cette marque était un pan entier de son existence, elle était d'une banalité... Mais ce n'était pas le cas, même en essayant de se mettre à sa place, dans sa tête, Empaleur se disait juste que c'était une cicatrice comme les autres donc, ce n'était pas tant étrange que cela... Et ensuite, la minette parût... gênée. Pourquoi donc ? Il ne voyait pas ce qu'il y avait d'indiscret dans sa question. Il haussa les épaules, pour lui montrer qu'il n'en avait pas grand chose à faire. Le respect et la discrétion n'étaient pas vraiment prônés, dans la Horde. Ils étaient tous une grande famille qui connaissait tous les secrets de chacun. Pas vraiment possible d'avoir de l'intimité dans ce genre de regroupement...
En quelques secondes, Empaleur fut bombardé de questions. Il écarquilla les yeux, surpris, et essaya vainement de retenir le plus de choses possibles. Tout aussi rapidement, elle s'excusa, et l'officier fit une moue un peu bizarre, un mélange de réflexion et de poisson hors de l'eau. Oui, bizarre, c'est ce que je disais. Il tourna son regard carmin vers la chatonne et lui présenta un regard complètement perplexe, perdu. Finalement, il leva les yeux au ciel. Les chatons, c'étaient vraiment pas son trop. Incompréhensible avec leur petites gueules qui déblatéraient beaucoup trop de mots en même temps. Et fatiguants aussi. Le guerrier réfléchit trente secondes, et trouva enfin les mots pour lui répondre.

- Je m'en fiche que ce soit correct ou pas, tu crois vraiment qu'on est poli et courtois dans une Horde ?

Simple remarque pour qu'elle arrête de s'excuser pour une chose tout à fait banale pour lui.

- Les cicatrices démarquent chaque Horde que tu trouveras en ville, les Ecorcheurs donc nous, les plus puissants, ont cette marque, les Balafrés, que tu trouveras vers la ville abandonnée ont la leur, et les Egorgeurs aussi. Eux, tu les trouveras vers le cimetière. C'est comme une marque pour dire que tu appartiens à la Horde, comme toi tu as quelque chose pour dire que tu appartiens à tes humains non ? Après euh... (il avait un trou, mais les questions de la minette flottaient encore vaguement dans sa tête) j'ai toujours eu souvenir de la Horde, donc je pense que j'y ai grandi, mais je n'ai pas de parents dans la décharge donc... je sais pas trop. Je ne me souviens plus des autres questions après t'es allée trop vite petite.

Il y en avait une dont il ne se souvenait vraiment plus, et l'autre à propos de Jupiter, il préféra l'ignorer, parce que lui-même ne savait pas ce qui allait lui tomber dessus en rentrant.
___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Déesse
Non-RPGistes

Offline

Joined: 21 Jun 2012
Posts: 11,464
Personnage Principal: Déesse (♀) → Ancienne du Clan de la Nuit
Personnages à venir: Petites Ténèbres (♀ - Nuit)
Points de RP: 3,386

PostPosted: Mon 21 Aug 2017, 13:39    Post subject: La Décharge Reply with quote

          La première réponse du mâle est froide, sèche et directe. Ça me glace le sang dans mes veines. Les hordes sont-elles si dédaignables que ça ? C'est vrai que les histoires qu'on racontent dessus ne sont pas belles non. Je crois même que jamais je n'ai entendu des mots aussi durs, cruels, et sanguinaires. Pourquoi raconter ça aux chatons ? Le nombre de fois où avec Myo nous n'avons pas réussi à dormir, se faisant peur en parlant des hordes. On s'imaginait tomber sur la plus cruelle de toutes les hordes... Les Écorcheurs ! Au début, c'était drôle de jouer, mais à la fin, il fallait à tout prix qu'on aille dormir avec Brice. C'était toujours lorsqu'on parlait de cette horde qu'on avait peur, oui. Alors, on courrait dans toute la maison, et on sautait sur le lit de nos propriétaires affolés. Brice râlait toujours un peu, avant que ses bras rassurant ne viennent nous protéger. Et seulement après être bien prisonniers de ses bras, on arrivait à s'endormir. Pas avant non ! C'était bien trop effrayant de s'imaginer un de ses chats Écorcheurs venir dans notre maison et tous nous tuer ! Je me souviens encore de l'histoire que Luyana nous contait.
          Dans la nuit sombre, et pleine de terreur il se passe beaucoup de choses dont nous n'avons pas idée. Il fut un temps, où la ville était un lieu calme et paisible. Les doux rires des bipèdes remplissait les rues, le soleil rendait le monde joyeux. Mais, une journée, le monde changea. Alors que le soleil faisait briller les yeux de tous, un nuage est venu le cacher. Il était noir, plein de haine et de rancœur. Le nuage gronda, cria et s'énerva, lançant de ses éclairs des malédictions dans l'âme de ceux qui les recevait. Les humains, les chats, les chiens, et tout les êtres vivant en reçurent. Ce qui nous intéresse, ce sont les chats qui eurent en eux, cette malédiction haineuse et sanguinaire. Ils se démarquèrent vite. L'un, se nommait Écorche, le second Balafre, et le dernier Espion. Tous les trois montèrent une guerre, engendrant des félins de plus en plus diabolique, félons, assoiffés de sang. Au fils des batailles, et des combats, les trois créateurs périrent, laissant derrière eux les Hordes. Les Écorcheurs, les Balafrés et les Égorgeurs. D'autres petits groupes essayèrent de se rebeller, de devenir des Hordes. Mais seules les trois puissante résistent à tous les temps. Ils rodent dans les coins sombres, les lieux délabrés, prêt à dévorer vif les chatons qui s'y risqueraient...
          La suite me faisait bien trop peur, mais je me souviens que les Écorcheurs, maman nous les décrivaient comme les pires ! Moi, je me bouchais les oreilles, et je me réfugiais dans la fourrure de Mïdway ou de Myokaï. c'est terrifiant ! D'ailleurs, je me demande si Empaleur fait partie d'une nouvelle Horde, où d'une des trois anciennes... Mais il coupe court à mes pensées lorsqu'il répond à toutes mes questions. Ah. Et la dernière ? L'a-t-il réellement oublié, ou préfère-t-il la passer sous silence ? Dans tous les cas, vu son caractère, il ne me répondra pas. Enfin, peut-être, mais si jamais il me tue parce que je parle trop, ça risque d'être mauvais. Très mauvais. Je veux revoir Bröhn avant de mourir ! Oh, quand il sera qui j'ai rencontré, il va me tirer les oreilles...

« Tu... Tu fais parti des Écorcheurs... Oh. Je.. Enfin. Maman m'a raconté pleins de choses sur vous. C'est vrai que vous mangez les chatons encore vivant et que vous vous servez de leur fourrure pour décorer vos... Euh, là où vous dormez ? C'est qu'elle nous disait ! Je trouve pas ça très rassurant de dire ça à des chatons. Enfin, toi, t'es pas un méchant. Alors, ça veut dire que vous êtes tous pas forcément que des méchants. Si tu étais comme Maman le décrivait, je serais plus capable de respirer. Non, je m'exprime mal. Ce que je veux dire, c'est que vous êtes décrit comme les plus puissants, les plus cruels, les pires. Mais c'est faux ? T'es pas cruel toi. T'as même poussé le chat roux ! »

           Ce n'est peut-être pas la chose la plus intelligente à dire, ni même la plus adroite, mais c'est une manière de me rassurer qu'il est pas si méchant que ça. Non ? Je continue de marcher, tête levée, pour essayer de paraître un peu plus grande que normalement. C'est pas comme si il me dépassait largement, et que je faisais petite crotte de souris à côté. Pourtant, je garde l'allure fière, la queue redressée. Je dois faire des pas un peu plus grands et plus rapides que le chat blanc pour marcher à son rythme, mais je ne me laisse pas devancer. Ça non, c'est un Écorcheurs, je ne dois pas paraître trop faible à ses côtés. Je regarde autour de moi. Nous sommes proche d'une route que je ne connais absolument pas. Pas de champs de blés ou de foins. Rien, seulement des maisons en bord de route. Ah. Euh, Empaleur, je sais pas où je vais là par contre. Donc, si tu pouvais simplement t'arrêter, ou alors rebrousser chemin, ça m'aiderait. Je suis perdue là. Mais beaucoup. Je connais pas ces endroits !
 

___________________/_/_/
Back to top
Museau Balafré
Clan du Crépuscule

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 6,987
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Miraculeux
Deuxième Personnage: Museau Balafré - guerrier (N)
Troisième Personnage: Nuage d'Onde - apprentie (A)
Quatrième Personnage: Fournaise Océanique - guerrière (C)
Personnage Exceptionnel: Braise des Bois - guerrière (A)
Personnages à venir: Petit Météore
Points de RP: 1,885
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Wed 23 Aug 2017, 12:13    Post subject: La Décharge Reply with quote

Empaleur dévisagea la chatonne, et arqua un sourcil. Manger des chatons ? Hé, déjà qu'ils triaient ce qu'ils trouvaient dans les poubelles et ne gardaient que le meilleur parce qu'ils étaient les Puissants, ils n'allaient pas se mettre à manger des chatons non plus ! Et puis quelle idée. Les chatons étaient plutôt bien élevés (c'était la vision d'un chat ayant grandi dans la Horde donc le "bien élevé" n'était certainement pas la même chose pour Makwa que pour Empaleur). Et puis certes ils devenaient des sous-officiers et ensuite devaient se battre pour prouver qu'ils étaient les plus forts, mais même les cadavres des plus faibles ne servaient pas de repas ! Empaleur leva les yeux au ciel. Jupiter aurait joui tout seul d'entendre ses mots, ces légendes non fondées sur sa Horde qui insinuaient la peur dans les coeurs des petits chatons. Empaleur ne voulait pas devenir comme lui, mais il savait qu'à force de vivre dans un tel univers il le deviendrait : un jour, il admirera la peur brûler au fond des prunelles d'un chaton mort de panique, il savourera le tremblement dans la voix d'un chat errant réclamant leur pitié. Mais aujourd'hui il avait fait un pas vers la rédemption en sauvant la jeune Makwa des griffes de Jupiter, non ? Il essaya de s'en persuader, le regard ailleurs. Que le futur se faisait sombre.
Les plus puissants : oui. Les plus cruels : avec Jupiter aux commandes ce n'était plus une nouveauté. Mais les plus horribles ..? Mh, ce sujet méritait plus ample réflexion, car si les Ecorcheurs avaient leur compte en cadavres et en atrocités, les Balafrés aussi, et avec plus d'ardeur pour essayer de prendre leur place. Quant-aux Egorgeurs, Empaleur n'en savait pas assez sûr eux pour en parler. La conclusion était qu'il ne pouvait nier ses paroles de but en blanc. Après tout, les légendes se basaient toujours sur des vérités.
Je suis certainement un des plus cruels jeune Makwa, mais chacun mérite un visage différent, il n'y a aucune raison que je me montre cruela avec toi.

- Ouais, j'ai poussé le souverain de la ville, railla-t-il avec un rire légèrement angoissé.

Empaleur s'ébroua comme un chien et regarda autour de lui. Bon, elle était bien arrivée ou pas ?

- On ne mange pas de chaton, sinon. Il faut faire partie de la Horde pour la comprendre, nos principes sont trop complexes pour être compris par des chats domestiques. (Il tourna une nouvelle fois la tête pour essayer de voir où il pouvait avoir une maison, la réponse était qu'il n'y en avait pas. Il la regarda.) Soit tu as une maison avec des bipèdes vraiment misérable, soit... Tu m'emmènes là où tu ne dois pas. J'te signale qu'on est près de la ville abandonnée, si tu voulais croiser les Ecorcheurs et les Balafrés en une même journée, fallait me prévenir, mais ils vont pas trop apprécier que je sois sur leur territoire.

Surtout après notre dernière conquête qui leur a fait perdre tout un pan de la ville, et ce, à cause de Luck, Stariss et moi.
___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Léopard de Minuit
Non-RPGistes

Offline

Joined: 24 Dec 2012
Posts: 13,226
Personnage Principal: Léopard de Minuit (Aube)
Points de RP: 2,761
Autre(s): ♡♡♡

PostPosted: Wed 30 Aug 2017, 14:57    Post subject: La Décharge Reply with quote

[Wooo ce RP de qualité ** -repars-]
Back to top
Museau Balafré
Clan du Crépuscule

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 6,987
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Miraculeux
Deuxième Personnage: Museau Balafré - guerrier (N)
Troisième Personnage: Nuage d'Onde - apprentie (A)
Quatrième Personnage: Fournaise Océanique - guerrière (C)
Personnage Exceptionnel: Braise des Bois - guerrière (A)
Personnages à venir: Petit Météore
Points de RP: 1,885
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Mon 4 Sep 2017, 17:01    Post subject: La Décharge Reply with quote

(Je peux pas répondre d'une autre manière aux textes de Lichy, c'est pour ça o:)
___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Museau Balafré
Clan du Crépuscule

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 6,987
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Miraculeux
Deuxième Personnage: Museau Balafré - guerrier (N)
Troisième Personnage: Nuage d'Onde - apprentie (A)
Quatrième Personnage: Fournaise Océanique - guerrière (C)
Personnage Exceptionnel: Braise des Bois - guerrière (A)
Personnages à venir: Petit Météore
Points de RP: 1,885
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Fri 22 Sep 2017, 16:47    Post subject: La Décharge Reply with quote

La route avait été longue. Luck lui avait fait traverser toute la ville. Curieusement, Empaleur avait reconnu des odeurs, et tandis qu'Hati était tout content de découvrir cette ville inconnue, Sköll s'était muré dans un silence pensant.

- T'es triste parce que Empaleur ne t'a pas écouté ? le charia Hati. C'est triste de ne plus avoir la main sur lui ! Tu vois, tu ne peux pas tout lui cacher, tu es juste une voix, alors que lui, et Luck sont tous les deux réels et...
- FERME-LA !
hurla Sköll, ce qui le fit trembler. Après ça, Hati ne pipa mot, et Sköll se replongea dans son mutisme.

Ils arrivèrent vers des barrières de bois, on voyait des piles de déchets se hisser derrière.

- La décharge. T'as toujours vécu aussi, on s'est toujours battu ici, c'est chez toi. Tu as été le chef de tout ça. Empaleur, mon général, ici c'est le quartier général des Ecorcheurs, ton groupe, ta horde.
- Mais qu'est-ce que tu racontes là ? demanda Empaleur en reniflant l'air.

Ça sentait l'essence, les ordures, et... le chat.
- La décharge... maugréa Sköll.
Empaleur haussa les épaules pour lui-même tandis que Luck se mit à courir vers l'entrée de la décharge. À la traîne, le matou finit tout de même pas le suivre. Et une fois arrivé, plusieurs têtes de chats se relevèrent jusque là cachée dans les détritus. Des visages abîmés, aux oreilles déchires, aux yeux crevés. Ils sortirent alors, méfiants. Empaleur les dévisagea un à un, Sköll brûlants au fond de lui.

- Tu les connais, constata Hati.
- Ruelle, Thunder, Brigand, Dear, Fury, Rapace... énonça-t-il un à un petit à petit des visages sortaient de l'ombre.

Automatiquement et avec l'aide de Sköll, les noms se replacèrent rapidement, eg le félin les dévisagea, surpris. Plusieurs questions fusèrent alors, dans la foule :

- Empaleur ? C'est vraiment Empaleur vous croyez ? Alors Charogne ne l'a pas tué ! Je vous avais dit qu'Empa est plus fort que Charogne ! Rien ne peut le tuer Empaleur ?

Un félin noir sortit du haut de la pile de déchets. Sköll chuchota « Stariss » Et l'Ecorcheur s'avança.

- Empaleur ! Tu viens tout juste de rater Makwa ! Faut dire qu'on te croyait mort !

- Stariss ? Luck ? Je euh... Makwa ?

C'est qui Makwa ? s'interrogea Hati.
- Sa raison de vivre, chuchota Sköll tout bas, comme rendu muet par une forme d'émotion.

- Je je je... Les Balafrées ? Charogne ? Et...

Stariss déposa sa queue sur le dos d'Empaleur, un long sourire étira ses babines et il le fit sortir du groupe pour le faire monter sur les détritus.

- Ouaaais, on s'en est sorti de peu ! La plupart sont morts d'ailleurs... Mais grâce à Makwa, nous sommes revenus aussi. Par contre les Balafrés sont devenus les Puissants, et je crains qu'ils apprennent d'ici peu notre survie. Nous allons devoir nous battre et... J'ai plein de temps à te raconter viens...
___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Déesse
Non-RPGistes

Offline

Joined: 21 Jun 2012
Posts: 11,464
Personnage Principal: Déesse (♀) → Ancienne du Clan de la Nuit
Personnages à venir: Petites Ténèbres (♀ - Nuit)
Points de RP: 3,386

PostPosted: Fri 22 Sep 2017, 16:55    Post subject: La Décharge Reply with quote

[Oh merde, j'avais pas rep °°]
___________________/_/_/
Back to top
Museau Balafré
Clan du Crépuscule

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 6,987
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Miraculeux
Deuxième Personnage: Museau Balafré - guerrier (N)
Troisième Personnage: Nuage d'Onde - apprentie (A)
Quatrième Personnage: Fournaise Océanique - guerrière (C)
Personnage Exceptionnel: Braise des Bois - guerrière (A)
Personnages à venir: Petit Météore
Points de RP: 1,885
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Fri 22 Sep 2017, 16:56    Post subject: La Décharge Reply with quote

(Tant pis :') )
___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Déesse
Non-RPGistes

Offline

Joined: 21 Jun 2012
Posts: 11,464
Personnage Principal: Déesse (♀) → Ancienne du Clan de la Nuit
Personnages à venir: Petites Ténèbres (♀ - Nuit)
Points de RP: 3,386

PostPosted: Fri 22 Sep 2017, 17:02    Post subject: La Décharge Reply with quote

[Bon bah je m'en vais te rep alors °°]
___________________/_/_/
Back to top
Museau Balafré
Clan du Crépuscule

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 6,987
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Miraculeux
Deuxième Personnage: Museau Balafré - guerrier (N)
Troisième Personnage: Nuage d'Onde - apprentie (A)
Quatrième Personnage: Fournaise Océanique - guerrière (C)
Personnage Exceptionnel: Braise des Bois - guerrière (A)
Personnages à venir: Petit Météore
Points de RP: 1,885
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Tue 26 Sep 2017, 17:26    Post subject: La Décharge Reply with quote

(Oui oui, vas-y rep :'DDD)

Arrivée d'Ombre Folle + combat & Empaleur.


La route s'était déroulée sans souci. N'étant pas vraiment bavard, il chantonna le plus, d'une humeur joviale et légèrement... dérangeante.Mais ce détail ne te préoccupait pas le moins du monde. Il sentit l'odeur des Ecorcheurs, et des murmures résonnèrent, sourds. Empaleur rentra à se maison, la femelle dont-il ne connaissait toujours pas le nom derrière lui. Presque immédiatement, les derniers Ecorcheurs encore en vie sortirent de leur cachette et déposèrent des yeux curieux sur la nouvelle venue. Stariss s'approcha, suivit de près par Luck. Le général fit signe à la solitaire de rester là, tandis qu'il s'approcha de ses soldats.

- T'as trouvé que ça ? demanda le félin gris en jetant un coup d'oeil à Ombre.

Empaleur s'indigna.

- T'avais qu'à venir si tu voulais plus !
- C'est pas ça Empa' c'est pas ça tu le sais bien ! C'est pour le Horde...
- Ah ça ! T'en fais pas pour ça Luck, j'en ai dégoté une, tu vas voir, une vraie vipère !

Le félin blanc adressa un faux sourire à la féline, puis se retourna vers Stariss.

- Bon, toi, tu contiens les troupes d'accord, je ne veux personne qui rentre dans le combat, murmura-t-il pour qu'elle ne puisse entendre. Pas de coup-bas, faisons un vrai combat, mais bon, arrête moi quand même, au cas où... lâcha-t-il avec un faible ricanement.

Il sentait Sköll bouillonner au fond de lui. Stariss hocha la tête, ses yeux brillaient tandis qu'il se pourlécha les babines en regardant Ombre Folle. Luck, quant-à lui, se contenta de la détailler de haut en bas avant de se détourner et de repartir dans la foule. Depuis ce temps, tous les Ecorcheurs étaient arrivés. Empaleur se tourna vers eux.

- Chers Ecorcheurs ! Nous voilà près d'une nouvelle frontière, il est temps de repeupler notre Horde pour la rendre plus forte ! Pour reprendre notre place de Puissant, de nous venger des Balafrés ! clama-t-il pour incendier la foule.

Des rugissements de haine et d'excitation sortirent des rangs. Ces chats semblaient animés d'une force maléfique venue des plus profonds des enfers. Les yeux carmins du général brillèrent eux aussi à cette constatation. Il regarda enfin Ombre Folle, une nouvelle fois, sortit ses griffes, elles-mêmes dotées d'imposantes griffes de chien.

- Toi, tu te crois aussi féroce pour faire partie de notre Horde ? demanda-t-il.

Sa question semblait lourde de sous-entendus, et particulièrement malsaine, d'ailleurs.
___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Étoile Éristique
Admin - Chef du Crépuscule

Offline

Joined: 13 Sep 2014
Posts: 18,291
Localisation: Ailleurs
Personnage Principal: Idylle Toxique | A
Deuxième Personnage: Ironie du Désespoir | N
Troisième Personnage: Carpe Alcyonienne | C
Quatrième Personnage: Nuage Toxique | C
Cinquième Personnage: Berceau Tyrannique | C
Sixième Personnage: Veille des Ténèbres | N
Septième Personnage: Petit Nimbus | N
Huitième Personnage: Nuage Chantant | A
Neuvième Personnage: Nuage Boréal | N
Dixième Personnage: Nuage Régent | C
Personnage Exceptionnel: Étoile Éristique | C
Personnages à venir: Petit Déluge, Petit Kiwi
Points de RP: 8,891

PostPosted: Tue 26 Sep 2017, 20:14    Post subject: La Décharge Reply with quote

  Ombre Folle acquiesça lorsque Empaleur lui dit qu'ils verraient à la Décharge pour la cicatrice, et le suivit. Ils ne se dirent pas un mot durant la route, lui chantonnant, elle muette, s'égarant dans ses pensées, et faisant attention aux moindres détails qui l'entouraient, aux moindres mouvements de celui qui allait, elle l'espérait, devenir son général. Comment allait se dérouler le combat, là était la principale question. Affronterait-elle le félin bleuté ou bien lui choisirait-il un adversaire ? Au moins, elle serait vite fixée, et heureusement, parce qu'elle détestait la plupart du temps avoir à attendre.
  Ils arrivèrent rapidement à la Décharge, lieu de vie des Écorcheurs, et bien qu'ils n'étaient pas très nombreux et qu'il n'y avait ni femelle en gestation ni jeunes chats, elle se dit qu'ils n'étaient pas si décharnés que ça, enfin, tout dépendait de la valeur de ces chats, mais elle ne doutait pas du fait qu'elle était bien supérieure à celle des claniques. Elle remarqua principalement deux chats qui s'approchèrent d'eux lorsqu'ils arrivèrent. Un mâle gris et blanc aux yeux verts, et un félin noir aux yeux bleus. Elle les examina avec peut-être un peu trop d'insistance pendant qu'ils discutaient avec Empaleur, n'essayant même pas d'écouter ce qu'ils disaient, mais les oreilles dressées prête à attaquer quiconque l'approcherait de trop près. Elle affronta le regard du chat clair lorsqu'il la détailla de haut en bas, puis posa son regard gris sur le général. Aucune émotion, aucun sentiment, n'était lisible dans ses yeux, juste cette étincelle de violence qu'on y avait toujours vu.
  Chers Écorcheurs ! Nous voilà près d'une nouvelle frontière, il est temps de repeupler notre horde pour la rendre plus forte ! Pour reprendre notre place de Puissants, pour nous venger des Balafrés ! des rugissements s'élevèrent dans les rangs, les félins semblaient emplis d'une force maléfique, ce qui fit apparaître un rapide sourire sur le visage d'Ombre Folle. Enfin son regard se planta dans celui rouge d'Empaleur, et lorsqu'il sortit ses griffes dotées de griffes de chien, elle fit de même en se disant que moins ces griffes l'atteignaient, mieux ce serait. Mais ce n'était pas son style de combat... À la question du mâle, elle esquissa un nouveau sourire comme... diabolique, et répondit d'une voix mielleuse :
 - Il n'y a qu'un seul moyen de le savoir... Ou du moins de vous le montrer à tous...
  À ce moment, l'ancienne guerrière était prête à esquiver toute attaque, afin de pouvoir asséner le premier coup, ensuite viendrait sûrement un corps à corps, ou ce qui y ressemblerait.
___________________/_/_/
Back to top
Museau Balafré
Clan du Crépuscule

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 6,987
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Miraculeux
Deuxième Personnage: Museau Balafré - guerrier (N)
Troisième Personnage: Nuage d'Onde - apprentie (A)
Quatrième Personnage: Fournaise Océanique - guerrière (C)
Personnage Exceptionnel: Braise des Bois - guerrière (A)
Personnages à venir: Petit Météore
Points de RP: 1,885
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Sun 1 Oct 2017, 17:47    Post subject: La Décharge Reply with quote

(Flemme de rep, j'ai trop écrit aujourd'hui avec les cours et tout, l'inspiration se fait rare u.u)

Empaleur hocha lentement la tête. Elle avait l'allure d'une guerrière, à voir si elle en avait la force. Le félin blanc se mit à trottiner autour d'elle, tranquillement. Puis soudainement, Empaleur attaqua. D'un saut gracieux, il s'aida de la poussière pour avoir un meilleur appui et sauter plus haut. Mais il sauta, simplement, sans chercher à l'attaquer. Il voulait voir la peur dans ses yeux, voir sa poitrine se lever et s'abaisser sous l'adrénaline. Lui, était calme, ses yeux fixaient juste la femelle. Et quand il repassa à l'attaque, ce fut pour balancer de la poussière dans les yeux de son ennemie. Il profita qu'elle soit aveuglée pour la renverser. Il lui mordit le dos et le sang gicla sur son pelage encore en parti bleu, mais dont les teintes de blanc commençaient à se faire voir. Puis il s'éloigna, attendant la réplique adverse. Sköll et Hati s'étaient tus, spectateurs eux aussi du combat.
___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Étoile Éristique
Admin - Chef du Crépuscule

Offline

Joined: 13 Sep 2014
Posts: 18,291
Localisation: Ailleurs
Personnage Principal: Idylle Toxique | A
Deuxième Personnage: Ironie du Désespoir | N
Troisième Personnage: Carpe Alcyonienne | C
Quatrième Personnage: Nuage Toxique | C
Cinquième Personnage: Berceau Tyrannique | C
Sixième Personnage: Veille des Ténèbres | N
Septième Personnage: Petit Nimbus | N
Huitième Personnage: Nuage Chantant | A
Neuvième Personnage: Nuage Boréal | N
Dixième Personnage: Nuage Régent | C
Personnage Exceptionnel: Étoile Éristique | C
Personnages à venir: Petit Déluge, Petit Kiwi
Points de RP: 8,891

PostPosted: Sun 1 Oct 2017, 21:55    Post subject: La Décharge Reply with quote

[ ♥ ]

  Ombre Folle se ramassa sur elle-même lorsque le matou bondit, mais il ne tenta pas de l'attaquer. Elle ne le quittait des yeux, mais ne put éviter la poussière qui vint l'aveugler, qu'Empaleur lui envoya dans les yeux. Il profita du fait qu'elle ait perdu ses repères pour l'attaquer, elle ne put que subir la morsure au dos que lui infligea le général. Elle secoua la tête et se frotta rapidement les yeux, des larmes coulant sur ses vibrisses pour nettoyer ses yeux gris, qu'elle fixait à nouveau sur l'Écorcheur. Elle se mit à son tour à tourner autour du mâle, le fixant. D'un coup l'ombre fondit sur l'adversaire, ne s'élevant pas dans les airs comme on aurait pu s'y attendre, elle mordit l'épaule du félin bleuté et le griffa aux flancs avant de se reculer. Il n'était pas encore l'heure du corps à corps. Les griffes sortit, les crocs dévoilés, ses yeux gris semblait pouvoir presque s'insérer sous le pelage d'Empaleur et sonder toutes ses pensées, toutes ses forces et ses faiblesses... L'ancienne soirienne restait toujours en mouvement, toujours prête à parer ou à attaquer. Elle bondit, espérant que cette fois-ci, l'attaque mènerait à un corps à corps, ce serait certes violent, et forcément dangereux pour sa vie vu les griffes de chiens dont le général avait arboré ses griffes, mais c'était à tenter, surtout qu'elle était plus fine et qu'il aurait peut-être du mal à manier ses armes pour un combat ainsi mené.
___________________/_/_/
Back to top
Déesse
Non-RPGistes

Offline

Joined: 21 Jun 2012
Posts: 11,464
Personnage Principal: Déesse (♀) → Ancienne du Clan de la Nuit
Personnages à venir: Petites Ténèbres (♀ - Nuit)
Points de RP: 3,386

PostPosted: Sat 7 Oct 2017, 22:57    Post subject: La Décharge Reply with quote

Empaleur wrote:
Empaleur dévisagea la chatonne, et arqua un sourcil. Manger des chatons ? Hé, déjà qu'ils triaient ce qu'ils trouvaient dans les poubelles et ne gardaient que le meilleur parce qu'ils étaient les Puissants, ils n'allaient pas se mettre à manger des chatons non plus ! Et puis quelle idée. Les chatons étaient plutôt bien élevés (c'était la vision d'un chat ayant grandi dans la Horde donc le "bien élevé" n'était certainement pas la même chose pour Makwa que pour Empaleur). Et puis certes ils devenaient des sous-officiers et ensuite devaient se battre pour prouver qu'ils étaient les plus forts, mais même les cadavres des plus faibles ne servaient pas de repas ! Empaleur leva les yeux au ciel. Jupiter aurait joui tout seul d'entendre ses mots, ces légendes non fondées sur sa Horde qui insinuaient la peur dans les coeurs des petits chatons. Empaleur ne voulait pas devenir comme lui, mais il savait qu'à force de vivre dans un tel univers il le deviendrait : un jour, il admirera la peur brûler au fond des prunelles d'un chaton mort de panique, il savourera le tremblement dans la voix d'un chat errant réclamant leur pitié. Mais aujourd'hui il avait fait un pas vers la rédemption en sauvant la jeune Makwa des griffes de Jupiter, non ? Il essaya de s'en persuader, le regard ailleurs. Que le futur se faisait sombre.
Les plus puissants : oui. Les plus cruels : avec Jupiter aux commandes ce n'était plus une nouveauté. Mais les plus horribles ..? Mh, ce sujet méritait plus ample réflexion, car si les Ecorcheurs avaient leur compte en cadavres et en atrocités, les Balafrés aussi, et avec plus d'ardeur pour essayer de prendre leur place. Quant-aux Egorgeurs, Empaleur n'en savait pas assez sûr eux pour en parler. La conclusion était qu'il ne pouvait nier ses paroles de but en blanc. Après tout, les légendes se basaient toujours sur des vérités.
Je suis certainement un des plus cruels jeune Makwa, mais chacun mérite un visage différent, il n'y a aucune raison que je me montre cruela avec toi.

- Ouais, j'ai poussé le souverain de la ville, railla-t-il avec un rire légèrement angoissé.

Empaleur s'ébroua comme un chien et regarda autour de lui. Bon, elle était bien arrivée ou pas ?

- On ne mange pas de chaton, sinon. Il faut faire partie de la Horde pour la comprendre, nos principes sont trop complexes pour être compris par des chats domestiques. (Il tourna une nouvelle fois la tête pour essayer de voir où il pouvait avoir une maison, la réponse était qu'il n'y en avait pas. Il la regarda.) Soit tu as une maison avec des bipèdes vraiment misérable, soit... Tu m'emmènes là où tu ne dois pas. J'te signale qu'on est près de la ville abandonnée, si tu voulais croiser les Ecorcheurs et les Balafrés en une même journée, fallait me prévenir, mais ils vont pas trop apprécier que je sois sur leur territoire.

Surtout après notre dernière conquête qui leur a fait perdre tout un pan de la ville, et ce, à cause de Luck, Stariss et moi.


Il n'avait pas vraiment tort. Il n'y avait pas de maisons proche de là où nous nous trouvions, et nous étions dans un lieu qui m'était totalement inconnu. Je ne savais même pas que la ville abandonnée se trouvait là. J'ai entendu quelques histoire sur cette partie de la ville laissée à l'abandon. Il y aurait eu un incendie ultra ravageur quelques dizaines années auparavant, dans cette partie ouest de la ville, qui était une partie pauvre, ou disons moins riche que d'autres parties de la ville. L'incendie avait donc fait de très très gros ravages, laissant derrière le néant de la destruction. Une ancienne usine laissée à l'abandon, un quartier entier laissé pour les âmes des fantômes, la station d'épuration, du moins, l'ancienne, et l'accès à certains souterrains de la ville. En faites, les parties les plus sombres, et reculées, sont ici. C'est d'ailleurs à cet endroit que découlent tous les égouts, du moins si j'ai bien retenu tout ce que Bröhn m'a dit, parce que je dois avouer que je ne suis pas toujours la plus attentive lorsqu'il commence à conter les histoires de la ville et des Hordes, et des humains, et des autres chats, des chiens et des moustiques. Non, je dois avouer que moi, je préférais jouer discrètement avec Myokaï, tandis que tous les autres chatons étaient absorbés par ses histoires. Je préfère les histoires qui font peur ! Même si je ne suis pas capable de dormir seule par la suite. Un jour, j'y arriverai, Bröhn pourra me raconter la plus effrayante de toutes les histoires, que je pourrai même dormir dehors. Surtout après mon aventure ici, à la Décharge. Ils ne vont pas y croire leurs oreilles quand je vais leur raconter ce que j'ai fais !
Enfin, le jour commence à décliner, et nous sommes dans un quartier qui m'est totalement inconnu. Le ciel, en plus de ça est bien couvert, je sens que je vais finir comme une serpillère. C'était bien utile que je fasse ma toilette pendant plus de trente minutes ! En plus, je n'aime pas la pluie, non, c'est froid, et désagréable. Les gouttes sur les poils collent, et les rendent étranges. Je déteste cette sensation là. Je ne sais pas comment fait Bröhn pour laisser Julia le laver. Je ne pourrai pas. Et pourtant, je sens que ce sera mon cadeau lorsque je serai de retour à la maison. Julia déteste lorsque nous sommes sales, mais il faut croire qu'elle adore quand nous sentons le je-ne-sais-quoi-qui-prend-la-gorge. Moi, je préfère sentir le dehors, plutôt que le parfum de chat d'exposition comme Lykon. Ah, lui, rien que d'y penser, je suis finalement bien contente d'être à je ne sais combien de kilomètres de la maison, afin d'être le plus loin possible de ce chat insupportable.
Je me suis bien perdue dans mes pensées, et je me rends compte que je me suis totalement arrêtée. Peut-être mon inconscient a-t-il eu peu lorsque Empaleur a mentionné les Balafrés, ou peut-être que j'ai simplement peur de trop m'éloigner de la maison. Je me sens un petit peu naïve de ne pas lui avoir dit plus tôt que j'étais perdue, mais, j'avais peur qu'il ne me juge. Maintenant, c'est mort, il va me massacrer.

« Je... Je ne sais pas où nous sommes... »

Et voilà, bravo Makwa, tu vas réussir à te faire tuer par le seul chat d'une Horde sanglante t'ayant sauvé la vie. Bien, bien, la prochaine fois, j'essaierai de ne pas me perdre je ne sais où dans la ville, afin d'éviter de devoir affronter un regard plein de sermon.

« Je suis entrée par un côté de la Décharge, tu es sortis par un autre, et je ne savais pas où aller... »

Malgré le peu de temps passer à marcher à ses côtés, j'ai quand même appris une chose : la pardon, c'est pour les faibles. Et moi, je ne veux ni être faible, ni montrer ma faiblesse. Alors, avec ma voix tremblante, je ravale mes excuse. J'ai été assez nulle aujourd'hui, pour lui rajouter de quoi se moquer de moi encore une fois.

« Mais je peux faire demi tour et essayer de trouver mon chemin. »


L'effort que je fais pour prendre une voix assuré s'entend légèrement, mais je trouve que je suis plutôt convaincante. Du moins, de mon point de vue.

___________________/_/_/
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    LA GUERRE DES CLANS RPG : Le Forum des Passionnés Forum Index -> Les Lieux de RPG -> Au delà des frontières des Clans -> Ville des Bipèdes All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Have own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group