LA GUERRE DES CLANS : Le Forum des Passionnés Forum Index
LA GUERRE DES CLANS : Le Forum des Passionnés Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

Nos Partenaires
 
 

TopSites : Cliquez pour voter !
 
top site velusia
 
Les Jardins aux Fontaines
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    LA GUERRE DES CLANS : Le Forum des Passionnés Forum Index -> Les Lieux de RPG -> Au delà des frontières des Clans -> Ville des Bipèdes
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Mon May 13 2019, 15:27    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Les jardins de cette résidence offrent à de nombreux félins un espace vert abrité des monstres de bipèdes et des chahuts de bébés bipèdes. Ornementés de nombreuses fontaines à divers endroits où de l'eau potable s'écoule à la saison des feuilles vertes, la végétation qu'ils abritent est luxuriante, découpant sur les dalles de pierre que forment des sentiers de magnifiques dégradés d'or au moment du crépuscule. Les lieux abritent de nombreux oiseaux et de rares souris, bien qu'il arrive d'en voir serpenter le long des bâtiments lorsqu'il fait plus sombre.

Les chats domestiques y sont très civilisés, capables de descendre les escaliers et d'attendre devant les immeubles de leurs maîtres qu'un bipède agréable leur ouvre la porte.
L'un des plus vieux matous de la résidence est capable d'une chose formidable qu'aucun autre félin n'a réussi à apprendre : sa maîtresse, une bonne femme enrobée, lui a appris à prendre l'ascenseur et à descendre au bon étage.
Ce vieux fou n'entendant presque plus rien, sa légende se murmure mais il est presque trop sénile pour pouvoir comprendre les questions qu'on lui pose.
(Le pire c'est que ce chat existe. Je n'invente rien. .__.)

Cet endroit est l'un des rares endroits épargnés par la Horde et les chats errants s'y risque peu, y trouvant beaucoup trop de chats domestiqués à leur goût.








___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Etoile des Fourberies
Chef du Clan du Crépuscule

Offline

Joined: 27 Dec 2017
Posts: 7,334
Personnage Principal: Etoile des Fourberies - Crépusculue
Deuxième Personnage: Sylphide Ethérée - Aube
Troisième Personnage: Esprit des Sables - Nuit
Quatrième Personnage: Griffe Agile - Nuit
Cinquième Personnage: Spectre Nocturne - Crépuscule
Sixième Personnage: Nuage d'un Ouragan - Aube
Septième Personnage: Nuage Aquatique - Aube
Huitième Personnage: Nuage des Ruines - Crépuscule
Neuvième Personnage: Nuage du Mensonge - Crépuscule
Personnages à venir: Petite Biche et Petit Sacrement |N|
Points de RP: 7,796
Autre(s): Première inscription le 26/09/12

PostPosted: Mon May 13 2019, 16:21    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

[Ca ne m'étonne même pas, mes grand-parents en avaient un comme ça quand ils habitaient à Nice x) C'est dingue ce qu'ils sont capables de faire :') ]
___________________/_/_/
I miss you very much, you know
Back to top
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Mon May 13 2019, 18:03    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

Ces chats m'impressionnent tellement. :')
Ca paraîtrait complètement absurde si on prétendait donner ce genre de capacités à nos chats, ici, sur LGDC, alors qu'en vrai ils sont vraiment capables de faire des choses qui dépassent notre conception du chat "classique". ^^
___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Tue May 14 2019, 19:40    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

| A C T E 3 |
__________________________
La connaissance ne s'apprend pas toujours là où on le pense.
Quand l'élève, bien qu'assidu, se rend loin de son mentor,
Il rencontre un univers dont il ne soupçonnait pas l'existence
Mais qui, patiemment,
A toujours attendu ici.
Le monde se pare d'opportunités et de leçons que seul
L'aventurier, curieux, déballe de leurs blancs linceuls.



Le pelage sombre du jeune mâle avait repris du lustre. Contre toute attente, la ville lui faisait du bien alors même que son moral errait comme un fantôme dans les recoins de son esprit en quête de sens et de soulagement. Ces quelques instants de répit qu'il espérait sans y croire, c'était Camaïeu qui les lui offrait. Cela aussi c'était inattendu. L'ancienne Crépusculienne un peu plus âgée que lui était un réconfort ambulant et sa présence, lorsqu'il allait, chaque jour, plus loin que la veille pour repousser son exploration des jardins de bipèdes, lui était précieuse. Elle parvenait sans s'en rendre compte à apaiser les tempêtes de son âme et soufflait sur ses migraines incessantes une bise rafraîchissante qui avait tôt fait de chasser les nuages orageux qui déchargeaient leurs éclairs aux quatre coins de sa tête. Camaïeu était pimpante, pleine de vie, d'enthousiasme et d'une curiosité assez impressionnante. Il n'y avait rien de surprenant à ce qu'elle ne soit pas retournée dans son Clan après avoir découvert la ville en compagnie d'Empyrée Flamboyante. Lorsque Requiem était tombé sur la reine d'un roux plus vif que les rayons du crépuscule lorsque le soleil mourait à l'horizon, il n'en avait d'abord pas cru ses yeux, pensant halluciner à cause de la faim qui lui nouait l'estomac. Mais la mère de Nuage du Diamant, Nuage des Lucioles, Nuage d'Ambre et Nuage des Monts se tenait bien devant lui, plus belle que jamais. Sa fourrure lustrée et voluptueuse enveloppait son corps aux courbes gracieuses en répandant dans son sillon un parfum délicat rappelant ces arbres dont les petits fruits rouges, suspendus seuls au bout de fines tiges, avaient un goût sucré qui régalait toute sorte d'oiseaux. Le jeune Aubiste n'avait jamais vu ces arbres dans les bois de son Clan et Empyrée Flamboyante lui avait confirmé qu'ils ne peuplaient pratiquement que les enclos artificiels des bipèdes, poussant de temps en temps en-dehors, dans la lisière des bois. Les découvertes qu'il faisait ici depuis son arrivée lui emplissaient parfois tellement le crâne qu'il croyait que celui-ci allait exploser à la fin de la journée tant les informations fourmillaient derrière ses tempes et son front. Tant de nouveautés était littéralement douloureux.

Ce jour-là, la rouquine avait décidé de ne pas accompagner ses deux rejetons adoptifs, leur formulant en ces termes son approbation :
"Vous n'avez plus rien de chatons si ce n'est pas votre jeunesse et votre insouciance. Quelque chose me dit que cette légèreté t'a déjà quitté depuis un moment, Requiem. (Ses yeux azurés l'avaient transpercé en mettant son âme à nue au point qu'il avait reculé, se sentant envahi. Un sourire s'esquissant sur ses babines, elle avait repris :) Camaïeu connaît bien la ville désormais. Allez par vous-mêmes comme les futurs adultes que vous êtes. Prenez garde aux chiens."
La dernière mention faisait sans aucun doute allusion au drame auquel la femelle tricolore à côté de lui avait assisté quelques jours auparavant. Requiem venait à peine d'arriver que le lendemain de sa venue, la mère de Camaïeu mourait sous ses yeux vairons après avoir sauvé sa vie. Acte ultime de protection maternel, la Crépusculienne avait rendu son dernier souffle en se noyant. La peine qui avait habité le regard de sa fille lorsqu'elle était revenue vers ses proches d'adoption avait ému Requiem qui ne connaissait que trop bien ce désarroi. Le reste de la journée et de la nuit qui avait suivi l'accident, les deux jeunes ne s'étaient pas quittés, discutant, confessant, avouant, partageant leurs expériences de vie personnelles au point qu'ils s'étaient endormis presque fourrure contre fourrure. Au réveil, le jeune mâle s'était précipitamment écarté, oreilles basses, gêné de cette proximité ; mais heureusement pour lui, Camaïeu ne s'était levée que bien après lui. Il lui avait donc offert une musaraigne attrapée tandis qu'elle continuait sa grasse matinée.

Ils avançaient donc côte à côte, observant autour d'eux attentivement tout en évoquant leurs plans d'avenir.
"Tu ne comptes pas rentrer, n'est-ce pas ? L'interrogea t-elle -et il sentit sur lui les yeux de sa camarade.
-Non, répondit-il donc sans se tourner vers elle. Pas tant que personne ne me donnera le remède qui soignera ma soeur.
-Mais... Et si tu rentrais trop tard ?"
A ces mots, le jeune félin noir et gris fit volte-face, bondissant juste sous la truffe de Camaïeu, qui rentra la tête entre les épaules, apeurée. Une flamme de colère habitait les yeux de Requiem hors de lui en un battement de paupière.
"Je ne voulais pas... Commença la jeune femelle aussitôt coupée dans sa phrase.
-Ne redis pas ça, gronda t-il, furibond, scrutant l'ambre et le saphir qui étincelaient face à lui. Ca n'arrivera pas. Petit Maléfice est forte. Elle va être maintenue par les guérisseurs jusqu'à mon retour et je la soignerai."
Il se redressa, reprenant contenance en s'ébrouant, mais le mal était fait. Morfondue, ne comprenant pas ses torts, Camaïeu regardait ses pattes avants, n'affrontant plus les yeux de son camarade, qui réalisa alors sa brusquesse.
"Excuse-moi, maugréa t-elle du bout des babines, visiblement vexée. C'est juste qu'il me paraît sensé d'envisager cette option.
-C'est pas la question. Je refuse d'envisager l'échec."
Requiem désirait si ardemment délivrer Maléfice des ronces invisibles qui lui volaient sa santé qu'il ne voulait pas penser aux catastrophes. Mais face à sa camarade et à son visage qu'elle maintenait délibérément hors de ses yeux, il se sentit penaud et s'efforça de se calmer.
"Et si elle n'était plus là quand je rentrais ? Est-ce que je me sentirais coupable de l'avoir laissé seule derrière moi ?" Articula t-il, ces mots lui coûtant.
Camaïeu releva la tête et l'observa calmement, n'exprimant rien d'autre qu'une simple attente posée et tempérée. Cette expression était toujours aussi déstabilisante lorsque l'on se sentait soi-même dépassé par un flux d'émotions intense à la mention du malheur. Frémissant, le matou sombre continua malgré tout :
"Bien sûr. C'est pour ça que je ne veux pas y penser. Je crois en elle comme elle a toujours cru en moi."
A ces mots, la femelle tricolore hocha seulement de la tête, semblant intégrer l'information. La connaissant, elle y réfléchirait forcément ultérieurement et lui poserait un flot de questions lorsqu'elle aurait débattu intérieurement avec elle-même. Cette faim inassouvie de savoirs rendait à la fois Camaïeu exceptionnelle et terrible.
"Allons-y, ne perdons pas de temps," acheva t-il en reprenant la route sans plus d'ajout.

Lorsqu'ils parvinrent à destination, les mots manquèrent au jeune clanique pour décrire ce qu'il voyait. Il ne s'agissait que d'une résidence comme il devait en exister tant d'autres de part le monde bipédique, mais pour lui, chat sauvage n'ayant connu que les bois de son Clan, il s'agissait d'un endroit complètement surréaliste. D'immenses murs aux formes convexes et bizarres se dressaient entre d'immenses arbres dont la forme et la taille dépassaient tout ce qui pouvait bien se trouver dans les forêts des Clans. A part peut-être l'Arbre de Vie, mais Requiem n'en avait qu'entendu parler sans jamais le voir de ses propres yeux. Toute comparaison rendue inutile, il se tordit le cou pour parvenir à observer la cime des immenses vigies naturelles qui effleuraient le sommet des bâtisses. Les oiseaux chantaient ici comme nulle part ailleurs jusqu'alors, en ville. Il émanait de cet endroit une quiétude féerique qui dénotait avec toutes les sensations que pouvaient bien provoquer les infrastructures des bipèdes. L'odeur de la Horde n'était présente nulle part : au contraire, celle des chats domestiques empestait dans l'air, mais à force de capter cette effluve dans les rues, Requiem s'y était habitué. Désormais, elle lui était presque agréable. Tiraillé par la curiosité, il jeta un regard à Camaïeu qui lui afficha une mine aussi excitée que la sienne. Ni une, ni deux, les jeunes félins s'élancèrent et bondirent sur le bas muret duquel partaient de curieuses branches métalliques droites et vertes. Ils pénétrèrent l'enceinte sur leurs gardes, à pas de velours, humant chaque parcelle de terrain avec minutie. Il leur fallut un certain temps pour se familiariser avec le bord de la clôture et commencer leur exploration. Camaïeu en tête tâtait de ses hautes pattes les endroits les plus sûrs où poser ses coussinets sans faire de bruit.
"Tu connais cet endroit ? Lui souffla Requiem en tendant le cou vers l'avant pour essayer de distinguer là où elle allait.
-Pas du tout ! Mais c'est vraiment beau pour un endroit à bipèdes. Tu sens tous ces chats ?"
Il opina vivement du chef. Bientôt, ils tombèrent sur une allée de pierre où tout bruit était atténué. Reprenant leurs souffles et prenant le temps de scruter les alentours, ils reprirent leur découverte en murmurant différentes exclamations d'enthousiasme. Tant d'herbes et de plantes redonnait espoir au mâle. C'était sûr ! Ils trouveraient forcément un début de piste ici ! Si cela se trouvait, le remède pour sa soeur prenait ses racines ici ! Ils revenaient dans l'herbe quand, tout à coup, une voix les interpella :
"Eh ! Vous êtes nouveaux ici ?"

___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Thu May 30 2019, 19:04    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

CAMAÏEU
- Rencontre insensée -




La jeune chatte tricolore appréciait la vie ici en la compagnie du père de ses chatons. Malgré qu'il soit... relativement pris la journée. Ses chatons lui pompant toute son énergie, Camaïeu dormait la plupart de la journée avec ses petites boules de poils contre ses flancs, laissant sa fourrure s'imprégner de la chaleur du soleil et la porter sur des vagues de somnolence onctueuses. Abzû et Yuzel avaient pris en taille rapidement, grandissant sans rencontrer de difficulté : leur pelage avait lui aussi pris l'odeur de leurs parents adoptifs et la confusion était totale entre leurs petits biologiques et les deux rejetons qu'ils avaient pris comme leurs propres chatons. Yuzel était particulièrement dégourdi, se disputant régulièrement la place sur les mamelles de Camaïeu avec Axolotl et Ecureuil. Il s'agissait des trois plus énergiques de la portée, Abzû étant bien plus calme, Ecarlate plus tranquille et Ombre plus solitaire. Du bout des pattes, il retenait loin de lui ses frères et soeurs venant trop près de sa tétine, sans même prendre la peine de décoller la bouche de la source du lait maternel. Chacun d'eux révélait déjà des petites spécificités, des petites nuances de tempérament qui leur étaient propres. Requiem avait naturellement moins eu l'occasion de l'observer que la jeune reine, mais il avait noté les plus grosses distinctions les quelques fois où il les voyait en mouvement. La nuit, il s'endormait face à sa compagne, encadrant ainsi de leur deux corps toute la tripotée de petits endormis.

Ce jour-là, au moment où le soleil déclinait un peu en touchant au début de la fin de son règne diurne, Camaïeu s'éveilla de sa sieste et se redressa, comptant rapidement ses petits, leur léchant le dos avant de se relever complètement et de faire sa propre toilette. Un petit piaffement attira son attention et ses réflexes de chasseuse revinrent aussitôt, lui grimpant dans les pattes avec agilité : s'accroupissant, les pupilles arrondies d'excitation, elle chercha du regard l'oiseau entendu... Jusqu'à le repérer, dans une situation complètement improbable. Toute envie de chasser quitta soudain la femelle tricolore, frappée de stupeur. Béatement, elle fixa le piaf contre lequel se frottait... un chat. Les yeux clos, caressant son front sur le ramage coloré de l'animal au lieu d'y planter les griffes pour pouvoir s'en faire un repas. Camaïeu avait beau avoir conscience que les chats domestiques n'avaient pas le besoin de chasser pour être nourris puisque les bipèdes leur donnaient une drôle de nourriture -qu'Empyrée Flamboyante lui avait qualifié de "fade" comparativement aux proies sauvages-, elle ne s'attendait pas à un comportement pareil entre un de ses semblables et un... un oiseau.

Se redressant en étant complètement dépassée, la reine resta à observer le spectacle étrange qu'elle avait sous les yeux. Où était la tentation ?
Le réflexe instinctif d'attaquer sa proie pour la manger tranquillement en savourant la saveur de sa chaire dans sa gueule ? Le plaisir de traquer et de surprendre ? Pourquoi, et comment, pouvait-on s'amuser à faire des câlins à un oiseau ? Surtout aussi gros ! La salive montait à sa gueule rien que de voir la taille de ce repas potentiel, alors comment imaginer pouvoir se tenir à côté en ayant les griffes rentrées et en ronronnant si grassement que cela s'entendait jusque dans le jardin ? Le mâle, gris et blanc, vivait au rez-de-chaussée avec un couple de bipèdes adultes, à en juger par leur taille colossale, et accompagnés d'un autre des leur d'un âge méconnaissable : plus petit, mais toujours un gros spécimen. C'était à peine concevable pour elle malgré le peu de temps passé dans les Clans. Ayant été élevée dans une mentalité de chatte des rues, Camaïeu n'avait de clanique que le sang même si sa mère d'adoption lui avait raconté moult histoires sur l'Aube. Chasser pour se nourrir restait une base de vie simple et rudimentaire à laquelle elle se soustrayait sans aucune difficulté, appréciait ce mode de vie, de rythme et cette question de survie. Mais depuis quelques temps, l'adaptation obligeant, elle allait chaparder dans les maisons de bipèdes de quoi agrémenter les quelques rares souris qui se risquaient dans cette résidence. D'énormes volatiles gris poussant de curieux bruits de gorge picoraient à même le sol et s'envolaient à tir d'aile dans des battements bruyants qui effrayait presque Camaïeu quand elle se jetait sur eux. Ils étaient plus complexes à attraper que leur taille ne l'aurait laissé supposer : se déplaçant la plupart du temps en nombre, ils disposaient d'yeux à peu près partout. Il était nettement plus simple de les capturer et de les tuer quand ils venaient seuls chercher quelque chose à se mettre dans le bec.

Un petit miaulement dans son dos l'arracha à sa fascination, mais l'inconnu les repéra également : sa tête se tourna dans la direction des chatons et de leur mère avant de se fixer sur cette dernière, oreilles dressées, les yeux bien ouverts. Ses bipèdes se turent subitement pour essayer de suivre la direction de tête de leur fauve de maison : ni une, ni deux, la jeune femelle fit volte-face, plongeant dans les fourrés les plus proches pour se cacher ; elle retourna auprès de sa portée en se faufilant ventre-à-terre. Un regard en arrière lui assura que personne n'était venu vers eux, et un petit reniflement d'air lui confirma que l'étranger était resté chez lui. Yuzel avait grimpé sur le visage d'Ombre qui se débattait sous son corps en étouffant ; Camaïeu se précipita vers eux et prit le petit félin argenté par la nuque pour soulager son fils. Celui-ci cracha, clairement mécontent, mais il était libéré. Un grand soupir de soulagement s'échappa de ses naseaux bien que celui-ci fut de courte durée : les chatons s'approchaient déjà à tâtons de ses mamelles gonflées. Riant doucement, elle leur murmura :
"Aller, aller, venez là les gloutons."
Elle s'allongea dans le nid d'herbe tendre en laissant sa tête reposer au sol. Mais un craquement de feuilles mortes la fit se relever brusquement, sans prendre la précaution de soulager ses chatons. Ils protestèrent vivement, décrochés de son corps.
"Qui est là ?" Gronda t-elle, le coeur battant, se positionnant au-dessus de ses petits d'un geste protecteur, la queue ramenée sur leurs membres qui dépassaient de l'écart de ses pattes.
Un petit bruissement lui répondit et elle grogna de plus belle, menaçante, jusqu'à ce que l'étranger élève la voix depuis sa cachette avant de se risquer au-dehors. Le chat bicolore ami avec l'oiseau sortit, marchant près du sol en signe de soumission, ne témoignant aucune hostilité. Quand ses yeux ambré-vert se posèrent sur les boules de poils qui cherchaient à se tendre pour atteindre les tétines maternelles, il se redressa, visiblement surpris mais Camaïeu le mit en garde derechef d'un feulement bas et rauque.
"Excuse-moi, je ne te veux aucun mal, s'expliqua précipitamment le domestique, maté avant même d'avoir eu besoin de se battre. Je... je ne t'ai jamais vu ici et ta présence m'a intrigué. Si je t'avais un jour rencontré, je me serais souvenu d'une aussi belle chatte errante."
Ses paroles surprirent tant l'interpellée qu'elle cligna les yeux et rentra le menton, sans se départir pour autant de son attitude défensive. Il vient de me complimenter ? Quoi ? N'abandonnant pas sa méfiance, elle lui demanda d'un ton froid, posé, mais dénué d'animosité :
"Comment tu t'appelles et qu'est-ce que tu me veux, alors ?"
Le félin s'inclina tout doucement, un salut que Camaïeu n'avait jamais vu jusqu'à présent, où que ce soit, avant de lui répondre d'un ton toujours aussi gentil et curieux :
"Pardon, je me suis pas présenté. Haha, j'imagine que j'ai du te faire peur à te suivre aussi vite jusqu'ici..."
Il gloussa, complice alors qu'ils ne se connaissaient pas.
"Je m'appelle Pirro, mais les grandes-pattes que j'ai adopté m'ont renommé avec un drôle de son qui sonne un peu comme... "Lewon", "Léon", "Lion". Mais appelle-moi Pirro, qui est le nom que m'a donné ma mère adoptive. Ma vraie mère m'a abandonné à la naissance, je l'ai jamais connu, c'était une chatte errante et une grande patte femelle l'a accueilli chez elle quand elle a été enceinte de moi. Puis quand elle a mis bas, elle est partie pour toujours et depuis j'ai jamais connu que la vie avec les grandes-pattes. Mais celle de ma mère biologique m'a finalement donné à d'autres grandes-pattes, que tu as vu sur le balcon...
-Eh, le coupa Camaïeu dont les yeux cillaient d'incompréhension, doucement. C'est les bipèdes que t'appellent les grandes-pattes ? Tu ne dois pas connaître leur nom, ceci dit, vu qu'on les appelle différemment. (Sa question du début lui traversant l'esprit à cet instant, elle reprit en fronçant le museau :) Tu... tu sais ce que c'est qu'un oiseau ?"
Cette fois, le jeune Pirro sembla s'offusquer : il recula d'un pas, une patte levée d'indignation dans une posture étrange.
"Qui ne le saurait pas ? J'suis plus un chaton, quand même !
-Qu'est-ce que tu faisais avec l'oiseau ? Pourquoi tu te caressais à lui ?" S'empressa t-elle de le couper, les yeux brillants.

___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Sat Jun 1 2019, 11:11    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote




Il n'avait que deux lunes à peine, mais enfin ses yeux s'ouvraient et de petits sons articulés sortaient de sa gueule. Il était capable de communiquer ses besoins et ses envies avec sa mère et ses frères et soeurs tandis que venaient parfois les rejoindre, le soir, une silhouette sombre et massive qu'il apprit plus tard être son père. Sa voix grave et ténébreuse lui rappelait quelque chose dont la date des souvenirs était impossible à déterminer : sa notion du temps était inexistante et il peinait à réfléchir. L'âge lui faisait pour l'heure défaut et il ne parvenait pas à s'entendre penser. Mais Abzû était curieux et ses yeux, dès qu'ils furent ouverts, avalèrent son environnement à la recherche de toujours plus de couleurs et de texture. Il apprit ainsi le bambou par la gueule de sa mère, l'herbe, les buissons, les feuilles mortes, la terre, les pissenlits et bien des choses encore au fil du temps. "Bambou" fut l'un des mots qu'il retint le premier en raison des sonorités plaisantes que ce mot possédait, et il le répétait en gazouillant au plus grand amusement de Camaïeu qui découvrait avec sa première portée les joies d'être une reine. De son côté des choses, les chatons étaient des êtres fascinant dont les capacités d'apprentissage l'intriguaient : de quoi étaient-ils capables ? Jusqu'où ? Que se passait-il dans leurs toutes petites têtes qui n'étaient pas plus hautes que l'articulation de ses pattes avants ?

Depuis peu, un autre chat venait souvent les voir et leur parler, de sorte que sa voix fut bientôt familière. Il s'agissait de Pirro, l'ami de sa mère, guère apprécier par leur père, mais qui venait quand même visiter Camaïeu lorsque Requiem était absent. Les deux adultes s'entendaient extrêmement bien et partageaient une curiosité semblable ; elle, surtout, se nourrissait abondamment des connaissances tout à fait nouvelles du chat gris et blanc puisque son mode de vie lui apparaissait unique et invraisemblable. Cohabitant avec chien et oiseau, Pirro ne semblait redouter aucun prédateur et n'éprouvait aucun désir de tuer ses deux camarades ; cela ne l'empêchait pas de sentir quelque chose lui chatouiller les tripes lorsque plusieurs piafs volaient à ras du sol en pépiant volubilement. Il avait parfois envie de chasser, mais ce désir primitif lui était étranger et il ne souhaitait pas véritablement se pencher davantage dessus. Camaïeu lui raconta donc les Clans, les grades et tout ce dont elle se souvenait -quoique cela fut très peu en comparaison aux anecdotes de son ami. Elle était partie très tôt, et elle narra donc vaguement les habitants de la Serre en omettant le nom de leur lieu de vie -au cas où. Même si Pirro était agréable, rien n'empêchait qu'un jour il entre en lien d'une manière ou d'une autre avec la Horde vu son omniprésence quasi totale sur la ville.

Et puis, un beau matin, une toute nouvelle odeur se présenta aux narines d'Abzû et à celles de Camaïeu : Ombre, encore plus petit que son frère de taille, cracha en reniflant, ne sachant même pas contre quoi il pestait comme un sauvage. Un corps sortit desdits buissons, les oreilles basses, les yeux étrécis à deux fentes qui se posèrent avidement sur la progéniture de la reine tricolore, avançant près du sol à la manière d'un fauve en chasse. Camaïeu ne mit pas longtemps à réagir : elle bondit face à l'intrus, ses petits dans son dos : elle mesurait presque la taille de l'inconnu mais paraissait bien plus grosse avec son poil mi-long hérissé autour de son corps comme des épines. Le mâle qui venait d'arriver feula à son tour, oreilles totalement couchées cette fois-ci, ses yeux bleus lançant des éclairs à la femelle qui osait se dresser sur son chemin : il devait être surpris, ne s'attendant pas à ce que les chats des bipèdes soient capables de lui tenir tête. Mais comme celle-ci n'était pas une chatte domestique, elle ne redoutait pas la confrontation et le lui signifiait clairement ; l'ennemi s'immobilisa, réfléchissant aux approches possibles.
"Qu'est-ce que tu veux ? Gronda sourdement la reine rousse, noire et blanche avec sécheresse. Va t-en d'ici tout de suite ou viens te battre."
Le mâle tenta de contourner son corps, se dévoilant aux yeux innocents d'Abzû pour qui la situation devenait surtout très angoissante. Ombre cracha derechef à la vue de ce poil blanc cassé aux mouchetures légères. Leur mère lui barra cependant la route une seconde fois mais cette fois-ci, elle lui bondit également à la figure en lui assénant une pluie de coups de griffes. Le chat poussa un cri rageur et stupéfait avant de répondre à son tour : il la heurta si violemment qu'il parvint à la renverser au sol, lui martelant le ventre de ses pattes arrières. Plusieurs touffes de poils volèrent, arrachées aux flancs de Camaïeu, mais celle-ci parvint à se dégager dans un grognement de douleur et de rage, plantant ses griffes dans la truffe de son assaillant ; quand il se redressa en beuglant, elle fut attirée vers le haut et se remit sur pattes pour se jeter à son visage en cherchant à lui mordre l'oreille ou l'arcade. Le mâle s'arc-bouta dans un réflexe qui sauva son oeil gauche de peu et tous les chatons reculèrent, pressés les uns contre les autres, acculés contre la barrière de plantes qui les encadraient et où leur mère avait trouvé refuge. Très vite, le combat changea de donne : Camaïeu se retrouva à dominer largement l'adversaire, celui-ci tentant d'abattre ses pattes griffues sur son corps sans trouver de prises à cause de l'épaisseur du poil qui le recouvrait. Dans un cri, il capitula, frappa de ses pattes arrières l'épaule de la reine et s'enfuit en courant au grand galop.

La vainqueur était épuisée, le souffle court et resta debout le pelage dressé encore un petit moment, guettant le moindre retour, ne voulant pas se faire avoir par une feinte aussi grossière. Puis, seulement après avoir fait le tour de leur petit nid, elle revint à ses chatons et les rassura à grands coups de langue. Ecureuil et Ombre avaient réussi à se dissimuler dans les buissons et ressortirent en appelant leur mère à grand renfort de miaulements plaintifs... tant et si bien que Pirro fut attiré et arriva en quatrième vitesse, pilant juste à temps pour esquiver un coup de patte de Camaïeu. Celle-ci, dans son élan guerrier, avait cru au retour en force de son ennemi et s'excusa en reconnaissant un allié.
"Qu'est-ce qu'il s'est passé ?! S'horrifia le chat domestique en avisant les poils de son amie au sol. Tout va bien ?
-Un espèce de gros lourdaud m'a attaqué en voyant les chatons, ahana t-elle, récupérant toujours. Il est blanc, un peu tigré de gris-noir-brun, yeux bleu clair."
Les yeux verts de Pirro s'écarquillèrent en grand et il dévisagea la chimère comme si elle apparaissait devant lui pour la toute première fois, ou comme si sa moitié de visage noir l'effrayait presque.
"T'as réussi à battre Ebonith ? Souffla t-il, abasourdi.
-Ebo-quoi ?
-Ebonith ! Ca se prononce tout bêtement pourtant : "é-bo-ni-te". C'est juste le plus gros chat de la résidence !"
Pirro n'en croyait pas ses oreilles et ses yeux. A nouveau, il avisa les poils par terre et reconnut en son for que le combat n'avait pas été de tout repos même si sa camarade avait réussi à mettre le matou en déroute.
"Il chasse tous les intrus d'ici, expliqua le chat bicolore en posant son regard sur Camaïeu. Il a du attendre le moment où tu étais seule pour s'en prendre à toi et aux chatons. Ou alors il était coincé chez ses bipèdes tout ce temps et il vient seulement de sortir à nouveau. C'est la terreur du jardin. Il a maté presque tout le monde et il est encore en rivalité avec Orus et Azahel. Ce sont deux chats d'ici mais Azahel est la seule femelle. Je ne sais pas si on peut dire qu'elle est vraiment sa rivale, mais en tout cas, elle y revient toujours et elle est vraiment pas commode. Elle aurait du sang de siamois, c'est pour ça, apparemment -enfin, c'est ce que Bruine m'a dit. D'ailleurs tu devrais l'apprécier : elle a un fort caractère et ne s'est jamais laissé faire par Ebonith. Mais à chaque fois qu'elle le voit, elle se fait dominer en quelques secondes. Elle a du potentiel mais... (Pirro soupira, attristé pour l'amie dont il parlait.) Elle ne sait pas se battre. Même Azahel se débrouille mieux."
Encore une fois, il avait miaulé toute une tirade pendant laquelle Camaïeu était restée silencieuse, assimilant les diverses informations et tâchant d'enregistrer les noms de différents nommés. Son cerveau réfléchit rapidement à une stratégie mais les risques étaient considérables. Ebonith s'était clairement montré être un ennemi en faisant preuve d'une hostilité cruelle envers les chatons qu'il aurait aimé atteindre au prix du sang versé de la mère, se battant devant les yeux innocents de boules de poils maigrichonnes. Il n'avait donc aucune pitié et la reine se promit de ne pas en témoigner non plus lors d'une prochaine confrontation -car c'était une certitude : ils se reverraient et se combattraient à nouveau. Ebonith, de ce que lui en disait son ami, n'était pas le genre de félin docile acceptant sa défaite et partant la queue entre les pattes. Il continuait de frapper des chats qu'il avait vaincu, tels que les deux femelles qui étaient les seules à lui avoir tenu tête, tous ses autres rivaux n'étant que des mâles. Mais d'ailleurs, Pirro n'avait mentionné qu'Orus, non ? Qui étaient les autres ? Il faudrait le lui demander, mais avant, elle allait devoir planifier un peu sa stratégie. Devait-elle s'approcher d'un des rivaux directs de la "terreur du jardin" en révélant l'existence de ses petits ? Si le rival en question était prêt à employer les mêmes moyens qu'Orus, il pourrait tout bonnement s'attaquer aux chatons, volant ainsi la cible de son adversaire et écrasant celle qui avait réussi à le faire fuir une première fois. Devait-elle tenter les femelles de préférence en espérant solliciter leur instinct maternel ? Les yeux vairons de l'ex-crépusculienne trahissaient une profonde et intense réflexion qui mit Pirro mal à l'aise. Il se dandinait d'une patte à l'autre quand elle l'interpella enfin :
"Je veux tout savoir sur les rivaux d'Ebonith. Mais je veux aussi que tu me dises quels sont les autres mâles capables de défier Ebonith. Tu as mentionné Orus. Petit un : qui est-il et quel est son caractère ? Petit deux : qui sont les autres. Je dois tout connaître pour prendre ma décision."
Son ami baissa la tête, dissimulant une expression indéchiffrable q'il effaça de ses traits avant de relever la tête et de l'observer longuement, inquiet. Voyant qu'elle ne flanchait pas, il reprit un peu confiance en ses aptitudes guerrières et se lança en s'asseyant plus confortablement :
"Orus est un chat au pelage étrange mélangeant le crème, le noir et le brun. Il a un faciès peu commun qui lui vient de son origine différente : c'est un chat de race très haut sur pattes. Une force tranquille qui ne cherche pas la bagarre mais qui se débrouille très bien grâce à son physique impressionnant. Il a moins de technique qu'Ebonith, enfin j'en sais trop rien, mais disons qu'il a l'air plus maladroit. Il est juste fort. Y a ensuite Dragon, le frère de Bruine. Ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau : ils sont gris tigrés aux yeux ambrés tous les deux. Et ils sont de vrais teignes. C'étaient eux les rois ici avant l'arrivée d'Ebonith. Ils ont à peu près le même âge que lui, je dirais... Orus est plus jeune, par contre. Enfin peu importe. Retiens que ces deux-là sont assez peu sympathiques quoique tu aurais tes chances de les approcher... Ils n'apprécient que ceux qui ont un mental combatif et comme tu as réussi à repousser Ebonith, tu devrais leur être plus agréable que moi, par exemple. Azahel est juste... bizarre. Elle est tout le temps en train de chasser et elle parle qu'à l'aide d'énigme ou de métaphores étranges. C'est pas forcément la plus facile à se mettre comme alliée."
Pour le moment, même si tous demeuraient un peu flous, la jeune chatte tricolore pouvait commencer à élaborer sa technique. Orus semblait facile d'accès mais n'était pas vraiment un chat belliqueux et son tempérament était peut-être bien de ceux qui ne parvenaient pas à s'attirer les grâces de Bruine et Dragon. Deux alliés valant mieux qu'un, Camaïeu préféra garder les frangins dans un coin de son esprit, écartant Orus. Si en plus ces deux-là reconnaissaient la valeur de Requiem, ils serait quatre contre Ebonith. Azahel était un gros point d'interrogation mais sa ténacité était sans doute plus louable que le pacifisme d'Orus aux yeux des deux cibles actuelles. Il y avait possibilité de les réunir si la siamoise acceptait de joindre ses forces temporairement à Dragon, Bruine et Camaïeu -en imaginant que ce trinôme puisse aboutir. Elle hocha donc de la tête et remercia chaleureusement Pirro. Cependant gênée par ce qu'elle s'apprêtait à demander, la jeune chatte marmonna plus doucement et fébrilement :
"Est-ce que... Tu veux bien rester un peu ? Je ne me sens pas sereine et je vais avoir besoin d'aide pour lécher les plaies qu'il m'a fait dans le dos..."
S'il avait pu rougir, le mâle gris et blanc aurait sans doute viré à l'écarlate, lui aussi, car il bredouilla un "oui" empli de timidité et de joie. Requiem étant plus doué qu'elle pour lire en les autres aurait très vite deviner que Pirro en pinçait pour sa compagne, accompagnant sans doute son constat d'un feulement dissuadant toute tentative de rapprochement, voire en enroulant son épaisse queue autour de sa reine. Mais cette dernière n'ayant jamais eu la lecture d'autrui spontanée, la réaction de son ami passa inaperçue et la rassura même totalement. Dans un ronron, elle lui lécha la joue pour un remerciement sincère.

___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Nuage du Séraphin
Modérateurs

Offline

Joined: 01 Jan 2014
Posts: 13,781
Personnage Principal: Nuage du Séraphin | ♀ | Aube
Deuxième Personnage: Règne des Lucioles | ♀ | Aube
Troisième Personnage: Yuzel | ♂ | Solitaire
Quatrième Personnage: Nuage de Narcisse | ♂ | Nuit
Cinquième Personnage: Petit Fauve | ♂ | Nuit
Personnage Exceptionnel: Nuage du Héron | ♂ | Aube
Personnages à venir: Couronne, Délice
Points de RP: 1,501

PostPosted: Mon Jul 1 2019, 16:10    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

Yuzel s'était promené seul toute la matinée. Il avait longuement admiré les ombres, qui s'étaient déplacées au rythme du soleil. Ce dernier réchauffait l'atmosphère, le rendant lourd et irrespirable, donnant presque l'envie au matou clair de se cacher dans un terrier sombre. Seul le vent l'en avait empêché ; agréable, doux et léger, il lui avait permit de profiter du beau temps un peu plus longtemps alors même que midi approchait. Assis près d'un Chêne à l'écorce épaisse, il observait d'un œil curieux l'une des fontaines du grand jardin. Ses yeux pétillaient d'admiration tandis qu'il contemplait cette eau claire qui s'en écoulait ; scintillante, teintée de bleu, elle semblait être faite de ciel, façonnée par un être mythique et délicat. Le jeune félin était troublé, fasciné par ce spectacle... magique. Il imaginait des poissons multicolores, aux bandes luisantes et aux yeux lumineux : de magnifiques créatures qui mettaient l'eau à la bouche de Yuzel. Il était affamé ; chasser pour se nourrir, survivre, se battre contre la vie elle-même. Le mâle clair était tiraillé, et ce lieu agréable l'apaisait, d'un certaine manière. Seul, rêveur, les yeux dans le vague, il aimait s'inventer une vie plus féerique. Abzû ne devait pas être loin, tout comme le reste de sa famille adoptive ; il s'entendait particulièrement bien avec eux, et les considérait comme de véritables frères et sœurs, bien qu'Abzû et lui avaient su créer un lien différent, peut-être plus fusionnel. Il aimait y croire. Tout comme il aimait penser qu'il verrait un jour ces poissons mystérieux aux allures fantastiques.
Déchirant une feuille de ses griffes, Yuzel hésitait à partir chasser. Il n'était pour le moment pas entraîné, mais se plaisait à poursuivre ces minuscules créatures ; au contraire, il n'appréciait pas réellement se battre, même si c'était une activité courante chez les jeunes félins. Alors qu'il se levait avec un air las, les pattes engourdies par l'immobilité, il aperçut Abzû. Son frère biologique s'approchait, les yeux rivés vers lui. Soudain plus vif, les oreilles dressées et les moustaches frémissantes, Yuzel l'appela d'une voix pleine de vie : Abzû. Tu faisais quoi ? Je ne t'ai pas vu de la matinée. Le pelage de son frère était bien plus sombre que le sien, mais leurs yeux brillaient et ils partageaient le même regard vif. J'allais chasser. Enfin essayer.

___________________/_/_/
Back to top
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Mon Jul 1 2019, 18:50    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

Cela faisait quelques jours que son père, Requiem, n'était pas revenu de chasse. Camaïeu s'inquiétait énormément mais ne parvenait pas à se résoudre à abandonner ses chatons ici alors qu'Ebonith, le gros malotrus de la résidence, n'attendait qu'un instant de faiblesse pour attaquer derechef. Abzû avait fini par s'éloigner à la demande de sa mère mais jusqu'ici, il avait suivi l'échange tumultueux qu'elle entretenait avec Pirro, un matou gris et blanc que les chatons considéraient presque comme un membre de la famille.
"Je ne peux pas rester ici sans rien faire. Ca ne lui ressemble pas, Pirro. S'il lui est arrivé quelque chose, le temps presse. La Horde ne doit pas lui tomber dessus première.
-La Horde ? Répéta le mâle avec surprise.
-Je t'en ai déjà parlé plusieurs fois... (Un soupir.) Imagine une armée de chats comme Ebonith : ils sont couverts de cicatrices, ne connaissent que le langage de la violence et n'hésite pas à tuer pour prendre ce qui les intéresse ou éliminer ce qui les menace."
Il y eut un hoquet étranglé et cette fois-ci, l'information fit mouche et s'imprégna dans la cervelle du chat domestique. Puis la mère de famille reprit :
"Tu crois que je pourrais te les laisser si tu les mettais dans ton nid de bipèdes ?
-C'est hyper risqué, Camaïeu... Je ne sais même pas comment m'en occuper. Ils sont tellement énergiques... Et si je les perdais de vue ?!
-Et si je demandais à Dragon et Bruine ?
-T'as sympathisé avec elle mais ils n'ont jamais été fan des... enfin de..."
Abzû avait bien vu le regard mal à l'aise de Pirro. Et l'ancienne clanique aussi : ses yeux vairons se posèrent sur son fils adoptif et ils s'entre-regardèrent en silence de longues secondes durant avant qu'elle ne souffle de nouveau et ne vienne vers lui. Un coup de langue râpeux lissa le poil de son front vers ses oreilles, lui ouvrant les paupières en grand, puis la voix chaleureuse de Camaïeu murmura à son oreille :
"Mon chéri, s'il te plais, rejoins tes frères et soeurs. Tu n'as pas besoin d'entendre tout ça. C'est une discussion importante et je ne veux pas t'inquiéter plus que de mesure. Sache que je ferai tout mon possible pour retrouver Papa, d'accord ?"

Et, finalement, Abzû avait gagné le jardin en sortant des buissons épais où sa fratrie et lui avaient établi domicile. Les filles avaient disparues, probablement en train de jouer. Ecarlate et Bleue devaient discuter ou s'amuser des cabrioles d'Ecureuil et Axolotl pendant que ces deux-là se battaient généreusement au pied d'un arbre. Yuzel était plus solitaire, finalement, quand ça lui prenait, et le rouquin se mit à sa recherche, l'apercevant rapidement près d'un grand chêne. Il s'en approcha et comme s'il avait senti sa présence, son frère se tourna vers lui alors qu'il venait à sa rencontre.
"Coucou Yuzel, répondit-il en venant prendre place à côté de lui. J'étais avec Maman et... Elle s'inquiète énormément de l'absence de Papa. C'est vrai que ce n'est pas dans ses habitudes de partir aussi longtemps... Je veux bien chasser, ça me changera les idées."

___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Nuage du Séraphin
Modérateurs

Offline

Joined: 01 Jan 2014
Posts: 13,781
Personnage Principal: Nuage du Séraphin | ♀ | Aube
Deuxième Personnage: Règne des Lucioles | ♀ | Aube
Troisième Personnage: Yuzel | ♂ | Solitaire
Quatrième Personnage: Nuage de Narcisse | ♂ | Nuit
Cinquième Personnage: Petit Fauve | ♂ | Nuit
Personnage Exceptionnel: Nuage du Héron | ♂ | Aube
Personnages à venir: Couronne, Délice
Points de RP: 1,501

PostPosted: Thu Jul 4 2019, 20:18    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

(tu avais prévu quoi ? J'ai peur de m'éloigner de ton idée là XD)

Yuzel écoutait son frère d'une oreille attentive. Lui aussi de questionnait sur l'absence de son père, mais il était incapable de s’inquiéter autant que sa mère ; le jeune félin croyait dur comme fer que les malheurs n'arrivaient qu'aux autres. Une façon bien étrange de se protéger de la réalité. Son père finirait pas revenir, tout comme lui n'allait pas tarder à rejoindre sa mère avec une ou deux souris dodues. Son frère semblait troublé lui aussi, mais Yuzel n'était pas certain qu'une partie de chasse puisse faire la différence : peut-être son père reviendrait-il en humant le doux fumet ? Impossible. Mais cette pensée fit sourire le jeune mâle, qui fit onduler sa queue avec impatience. Il va revenir, j'en suis certain. Trouvons lui la plus grosse proie, ainsi il ne nous quittera plus jamais ! L'innocence de Yuzel n'était qu'une protection, une carapace de naïveté et de bonté afin de rassurer ses proches et son cœur encore fragile. Ce soir, on aura un énorme festin, et je demanderais aux filles de m'aider à nous confectionner des litières encore plus douces.

___________________/_/_/
Back to top
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Thu Jul 4 2019, 22:27    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

(Pour Requiem ? xD
Il se remet de son œil crevé et de sa queue sectionnée en essayant de semer les dangers pour ne pas les ramener à la résidence. Un peu comme la phrase qui dit que les animaux se cachent pour mourir mais sans l'aspect de mort, même s'il croit voir sa fin avec tout le sang qu'il a perdu. J'ai prévu qu'il revienne l'équivalent d'une semaine après être parti. Béhémoth l'a trouvé sur le point de se faire massacrer par des chiens et lui a sauvé la peau en y laissant la sienne. :3)
___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Following members like this message:
Back to top
Visit poster’s website
Nuage du Séraphin
Modérateurs

Offline

Joined: 01 Jan 2014
Posts: 13,781
Personnage Principal: Nuage du Séraphin | ♀ | Aube
Deuxième Personnage: Règne des Lucioles | ♀ | Aube
Troisième Personnage: Yuzel | ♂ | Solitaire
Quatrième Personnage: Nuage de Narcisse | ♂ | Nuit
Cinquième Personnage: Petit Fauve | ♂ | Nuit
Personnage Exceptionnel: Nuage du Héron | ♂ | Aube
Personnages à venir: Couronne, Délice
Points de RP: 1,501

PostPosted: Mon Jul 8 2019, 15:30    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

(c'est triste :c Merci ! Et pour le rp, on fait quoi du coup ? x) Je pensais que tu avait une idée là dessus :3)
___________________/_/_/
Back to top
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Wed Jul 10 2019, 13:45    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

(Ben j'avais pas d'idée ! Je veux juste continuer le RP t'inquiète. ^^)


Abzû vit bien l'entrain dont fit preuve son frère pour tenter de lui remonter le moral -ou du moins pour s'assurer de le mettre de bonne humeur. Ce ne fut pas que cette attitude l'impacta réellement : elle suscita chez lui un petit sourire au coin des babines qui signifiait qu'il avait bien compris ce qu'essayait de faire Yuzel. Ce dernier était vraiment avenant et cette preuve d'amour toucha Abzû plus que l'espoir sincère de retrouver son père. Il se désespérait pas pour autant : Requiem avait toujours été un peu distant à cause de ses nombreuses journées de labeur pour essayer de sauver sa soeur, et donc l'une des tantes des chatons que ces derniers n'avaient jamais connu. Le chat noir n'en avait pas dit plus, leur assurant qu'il leur parlerait de son passé et de son lieu de vie originel quand ils seraient assez grands pour poser des questions sensées. Secouant la tête pour remettre en place la petite collerette qui lui encadrait le visage de longs poils, le rouquin reprit en s'esclaffant :
"Si t'arrives à faire bouger les filles, je te chasserai une proie exclusive ! Pour Ecureuil ce ne sera pas dur, ceci dit : un tiers du travail est fait avant même de le lui demander ! Mais Bleue et Ecarlate ?"
Pour ponctuer l'interrogation douteuse qu'il émettait, il grimaça en plissant le museau avec l'air de dire : "Cours toujours !" Le chant d'un oiseau l'interrompant subitement, Abzû se redressa et huma l'air, avançant de quelques pas dans le vaste jardin en laissant dans son dos la petite fontaine en briques lisses de rouges de laquelle aucune eau ne coulait jamais.
"Tiens... ? Serait-ce la proie qui conquerra le coeur de Papa ?"

___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Nuage du Séraphin
Modérateurs

Offline

Joined: 01 Jan 2014
Posts: 13,781
Personnage Principal: Nuage du Séraphin | ♀ | Aube
Deuxième Personnage: Règne des Lucioles | ♀ | Aube
Troisième Personnage: Yuzel | ♂ | Solitaire
Quatrième Personnage: Nuage de Narcisse | ♂ | Nuit
Cinquième Personnage: Petit Fauve | ♂ | Nuit
Personnage Exceptionnel: Nuage du Héron | ♂ | Aube
Personnages à venir: Couronne, Délice
Points de RP: 1,501

PostPosted: Fri Jul 19 2019, 10:04    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

Yuzel sourit doucement à son frère. Comme Écureuil, il appréciait les tâches utiles et aider sa famille, plutôt que jouer avec quelques feuilles mortes ou boules de mousse. Les courses de vitesse ou les combats amicaux ne l'enchantaient guère, bien qu'il aimait s'entraîner contre d'éventuels invasions. Si le reste de sa fratrie ne souhaitait pas l'aider dans ses tâches quotidiennes, il le faisait seul, avec tout autant de conviction.

- Dans ce cas, il ne reste que deux tiers : toi et moi.

Imitant son frère, Yuzel huma l'air. Sa queue s'agitait d'impatience, tant les fumets qui parcouraient l'air étaient nombreux et agréables. Si jamais il attrapait une proie bien dodue... ils auraient droit à un véritable festin. Le jeune mâle fit signe à son frère d'y aller, secouant légèrement son menton.

- Je te laisse aller voir. J'en ai senti une un peu plus loin.

___________________/_/_/
Back to top
Nuage de Houx
Clan de la Nuit

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 5,697
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Museau Doré (N) - futur PNJ
Deuxième Personnage: Nuage du Léviathan (A)
Troisième Personnage: Nuage de Houx (N)
Quatrième Personnage: Petit Nénuphar (N)
Personnage Exceptionnel: Bois d'Epicéa (N)
Personnages à venir: Petite Fournaise (C), Patte de Blaireau (N)
Points de RP: 1,080
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Sun Jul 21 2019, 20:24    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

toute la famille & Axolotl


Nuage de l'Hiver était repartie par obligation, et Axolotl avait fixé le pelage de la nuiteuse jusqu'à ce qu'il disparaisse dans la forêt derrière le quartier résidentiel. Il était assez tard, il aurait dû être rentré depuis un moment, mais maman avait l'habitude maintenant, comme tous ses autres frères et soeurs. Il avait réfléchi, et avait comparé plusieurs choses. Il avait comparé sa vie à la serre, et sa vie qu'il aurait, dans les clans, par exemple. Et elle semblait plus attirante dans les clans, avec Nuage de l'Hiver. En arrivant, il avait presque pris sa décision, et têtu comme il l'était, elle était très certainement quasi irréversible. Oui, ça vie allait changer. En arrivant, toute la petite famille était regroupée. Maman dormait sur papa, qui était rentré mais s'était fait attaqué par un chien. Il avait un oeil en moins - ça lui avait fait très peur au début - et une queue en moins, mais c'était papa, alors il s'y était fait. Ecureuil se releva en le voyant, et l'aborda. "T'étais où encore ? Maman se faisait un sang d'encre !" Déjà désabusé par le caractère envahissant de sa soeur, Axolotl haussa les épaules et continua d'avancer. Il avait besoin de changer d'air, de découvrir de nouvelles choses, encore, de vivre une autre vie. "Axolotl ? ça va ?" s'enquit Bleue. Il lui répondit d'un sourire et d'un hochement de tête, changeant radicalement d'attitude avec sa petite soeur craintive. Il continua malgré tout d'avancer jusqu'à défier ses parents du regard, en restant debout face à eux. "Aujourd'hui j'ai rencontré un chat des clans, et je veux les rejoindre."

___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Sun Jul 21 2019, 22:32    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

(Roncy, tu peux prendre part au RP ci-dessous avec Ambrie, si tu veux. :3)

- ABZÛ & YUZEL -

Le jeune rouquin hocha de la tête en réponse à la suggestion de son frère ; sans plus attendre, il se mit ventre à terre et longea la lignée de buissons qui entourait la petite fontaine tarie, ses yeux verts cherchant -fouillant même !- les alentours avec rapidité et précision. Ce qu'il y avait de bien à chasse avec Yuzel, c'était qu'il n'avait pas peur de se retrouver seul à traquer un temps une proie : il était suffisamment autonome et débrouillard pour s'y prendre sans aide et ne se formalisait pas de ses échecs, là où Ecureuil et Axolotl étaient bien plus mauvais perdants. Abzû continua donc à remonter la piste sans apercevoir l'oiseau avant d'avoir atteint la rangée d'arbres qui avaient été plantés d'une bien curieuse manière, tous les quatre les uns après les autres. Leurs troncs étaient irréguliers et aux tailles variées mais c'était une cachette idéale pour ne pas se faire repérer. En face, au balcon du premier étage, une femelle bipède braillait dans sa langue incompréhensible des mots compliqués aux sonorités aussi variées que les couleurs d'un arc-en-ciel : le moineau avait tourné la tête vers elle dans un sursaut inquiet, prêt à s'envoler. Abzû réagit donc au quart de tour et n'attendit pas que sa vigilance retombe : il fallait profiter qu'elle soit accaparée par autre chose et frapper immédiatement tant qu'il se trouvait dans son angle mort. Mais la distance était trop allongée et tandis qu'il bondissait pour esquiver le petit terre-plein où poussaient les arbres et ainsi éviter les feuilles mortes ou brindilles qu'il aurait pu faire craquer sous son poids, l'oiseau revint à sa place et n'attendit pas de comprendre ce qu'il voyait pour prendre son envol. Puisant de toutes ses forces dans ses pattes arrières, le matou se catapulta dans les airs en essayant de tendre ses pattes devant lui pour couper la retraite à l'oiseau, mais celui-ci parvint à décoller vers l'arrière.
Non !
Sa proie allait lui échapper de peu dans un battement d'ailes frénétique tandis que le prédateur retombait vers le sol. Mais ce dernier refusa de s'avouer vaincu jusqu'au dernier moment : à peine ses coussinets effleurèrent-ils les galets du chemin pavé qu'il rebondissait dans les airs comme s'il avait été propulsé par un ressors invisible. L'oiseau, qui avait du réajuster son vol pour repartir dans une position propice, eut un mouvement de panique qui le fit aller d'avant en arrière : c'en fut de trop pour lui. D'un coup de patte aussi violent qu'il lui était possible de décocher dans l'air, Abzû frappa sa victime qui fut, par ce mouvement, jetée à terre dans un bruit mat. Le moineau, sonné, n'eut pas le temps de repartir. Les crocs achevèrent rapidement son existence en brisant sa nuque proprement et rapidement. Mais cette chasse lui ayant demandé une énergie décuplée dans un laps de temps très court, le jeune félin auburn se retrouva à haleter pour reprendre son souffle pendant de longues secondes, le coeur battant.
"Eh beh... Si avec ça elles ne sont pas sa-tisfaites..." Se murmura t-il à lui-même en souriant, la tête penchée vers le sol et observant le corps de sa victime au bec encore ouvert.


_________________________________________________


(Tout n'est pas à lire, Ambrie, mais je me lâche juste sur ce qui est arrivé à Requi et sur son retour auprès des siens. x3)


- CAMAÏEU & LA FAMILLE -

Le couple somnolait à l'ombre des arbres du fond de la résidence, leurs chatons non loin d'eux. Requiem était rentré il y avait de cela une bonne lune, le visage défiguré par un oeil manquant, une balafre encore pourpre de sang coagulé, le corps couturé de plaies et, comble du désarroi pour sa compagne, la queue manquante. Une plaie béait à la place tandis que l'os apparent exposait son minois blanchâtre à la lumière du jour pour la première fois de son existence. Après des jours de disparition, il était revenu dans un état que Camaïeu n'aurait jamais pu imaginer. L'horreur et le choc passé, elle avait pu lui poser des questions plus calmement, s'étant précipité auprès de lui pour lui tourner autour et recenser en quelques secondes toutes les blessures qui nécessitaient des soins urgents.
Puis il avait parlé.

Il avait raconté l'embuscade que lui avaient tendu les chiens au crépuscule et l'attaque dont il avait fait les frais en étant fatigué et affamé. Dans son récit était né pour la première fois le portrait d'un sauveur en fourrure anthracite, transformant l'image du père absent depuis tout ce temps en celle d'un héros inattendu. Mais quelle triste fin avait du conclure la naissance de cette nuit-là : dans un cri ultime suivi du son des os broyés, Béhémoth Perdu avait péri. Le reste de la soirée n'avait été que fuite et tentative de survie pour échapper aussi bien au flair des chiens errants qu'à celui des éclaireurs de la Horde. Ce n'était que très tard que Requiem avait pu enfin se reposer, le coeur battant toujours et ses yeux ne cessant de rejouer avec effroi la scène dont il avait été témoin : la proximité de sa propre mort et celle, bel et bien présente, de son père. Camaïeu n'avait pas eu besoin d'en entendre plus mais son compagnon avait continué, lui expliquant qu'il avait été voir son frère peu de temps après s'être désinfecté. Il n'avait pas su retrouver le chemin de la résidence mais le lendemain matin, il était parvenu à dénicher la Serre où Empyrée Flamboyante l'avait soigné à condition qu'il lui réponde -ce qu'il avait fait sans contester. Pouvoir s'épancher sur la tragédie lui permit de s'effondrer de chagrin à la fin des soins qui avaient été un véritable calvaire. Asphalt, qui avait épaulé Empyrée dans son affaire, s'était reçu quelques coups de griffes avant de décréter qu'une planche en bois ne serait pas un luxe pour que papa-chat fasse ses crocs dessus. Après s'être reposé le reste du jour et de la nuit, et après avoir discuté un long moment en tête à tête avec la prêtresse de la Serre Abandonnée, Requiem avait mis le cap sur la frontière des Clans pour dénicher quelques plantes médicinales et... pour retrouver son frère.

Patte Méphistophélique était devenu Nuage du Malin mais lui avait annoncé le décès de Nuage Maléfique. S'il n'avait pas déjà été à cours de larmes à cause de la perte de son géniteur, Requiem aurait mis fin à ses jours. Il crut mourir sous le coup de l'annonce, mettant des secondes interminables pour se remettre du choc engendré. Autant dire que les retrouvailles avaient été beaucoup, beaucoup plus difficiles à vivre que prévues. Dans ses pires cauchemars, le matou n'aurait pu imaginer un tel cataclysme. Alors il était retourné le coeur complètement mort auprès d'Empyrée Flamboyante, tenant dans sa gueule pendante son maigre butin et avait attendu qu'elle continue ses soins sans plus même grimacer de douleur. Tout ce qu'il ressentait, toutes ces décharges nerveuses que sa plaie ouverte à l'air libre envoyait dans son corps pour lui terrasser le coeur, il l'intériorisait et il s'y noyait.

L'espace d'un instant, Requiem était devenu un roi au milieu des cadavres de ses proches.
Il avait régné sur un empire de morts et tous ces corps n'avaient plus de visages, lavés par un temps néfaste et corrosif qui avait abrégé d'effacer pour lui les souvenirs les plus heureux de son existence. Dans son désespoir, il n'eut pas le coeur à repousser les coups de langue un peu trop affectueux de la rouquine sur son visage, sa truffe et ses joues, mais il avait simplement songé qu'elle le maternait comme la mère qu'elle n'avait pas pu être auprès de ses petits. Au bout de quelques jours de souffrance extrême, tant physique que morale, ce qui restait de l'athlétique matou gris et noir s'était remis sur pattes, avait effleuré la truffe d'Empyrée Flamboyante pour la remercier -malgré son un air absent- et était rentré chez lui.


Camaïeu avait compris ce rapprochement entre son compagnon et la rouquine qu'elle avait côtoyé mais cela n'avait pas la moindre importance. L'amour, qu'est-ce que c'était ? Comment cela se définissait-il ? La possessivité n'avait jamais été son défaut le plus probant et cela n'était toujours pas vrai avec Requiem. Ils se vouaient une affection que ne dépasseraient jamais ces coups de langue échangés en pleine nuit -et cela avait encore moins de crédit que le matou n'en avait pas vraiment eu conscience ou envie. Ils s'étaient retrouvés et elle l'avait simplement aidé à se reprendre en pattes. Entraînements au combat, entraînements à l'équilibre, exercices de grimpe, de traque et de course. Requiem progressait bien, mais à petits pas, rapidement rattrapé par ses migraines épouvantables qui le rendait irascible et incapable de forcer trop sur son corps.

Jusqu'à aujourd'hui et ce moment où ils s'étaient endormis l'un contre l'autre, fatigués, avant d'être de nouveau réveillés par la voix d'Axolotl à la tombée de la nuit. Les paroles du jeune mâle crème achevèrent de réveiller Camaïeu dont l'épaisse queue vint s'enrouler autour des épaules de son fils. Requiem, encore à moitié endormi, bâilla avant de miauler d'une voix grave :
"Ils ne perdent pas de temps, eux. J'imagine qu'il va falloir leur dire."
La chimère hocha de la tête doucement alors qu'Ecureuil se tournait vers eux, interdite, en lâchant un : "Nous dire quoi ?!" D'un coup de pattes dans les côtes, Ombre la fit taire, grommelant dans ses moustaches, mais leur mère les coupa dans leur dispute en reprenant la parole :
"Puisque tu mets la griffe dessus, Axolotl, il est temps de vous parler de quelque chose qu'on songeait justement à vous dire. Dernièrement, avant de nous revenir après sa disparition, votre père est allé retrouver son frère pour lui annoncer le décès de leur père. Vous le saviez déjà. Mais ce que l'on ne vous a pas encore dit car une autre question s'est posée à nous, c'est que nous venons tous les deux des Clans, Papa et moi. Ca remonte a il y a tellement longtemps pour ma part que ce n'est plus vraiment ma famille, mais...
-Heeeeeeeeeeeeeein ?!"
Ecureuil ouvrit la gueule si grande que sa mère crut bien qu'elle allait s'en décrocher la mâchoire. Ca ne me surprend pas. Comment auraient-ils pu réagir autrement ? Les questions ne tardèrent pas à fuser de toutes les babines :
"C'est quoi les Clans, Maman ?
-C'est vrai ?! On a de la famille là-bas ça veut dire ?
-Pourquoi vous en parlez que maintenant ?
-Ca suffit !"
La voix de Requiem tonna et il se redressa, faisant taire la floppée d'interrogations qui leur tombait dessus. Camaïeu eut une pensée à son crâne, se demandant si cela avait suffit à réveiller ses nausées.
"On vous en a jamais parlé car ce n'est plus chez nous. On tenait à vous le dire quand même une fois que vous auriez été assez grands pour y aller sans risquer de vous prendre la queue dans des ronces et y rester coincer. Faut croire que mon... (Il y eut un court silence, le mot ne venant pas compléter la phrase incomplète que le matou épais avait commencé ; ses yeux s'obscurcirent mais il tint bon.) Faut croire que le moment est venu. J'ai retrouvé un de vos oncles et après avoir discuté, votre mère et moi, on avait décidé de vous en parler. Axolotl nous a devancé."

___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Démence Astrale
Administrateurs

Offline

Joined: 13 Sep 2014
Posts: 15,622
Localisation: Ailleurs
Personnage Principal: Fureur des Érinyes | A
Deuxième Personnage: Lugubre Envol de la Harpie | A
Troisième Personnage: Mirage Enchanté | N
Quatrième Personnage: Démence Astrale | C
Cinquième Personnage: Ironie du Désespoir | N
Sixième Personnage: Apogée des Démons | N
Septième Personnage: Petite Promesse | C
Huitième Personnage: Sombre Périple | A
Neuvième Personnage: Petit Tyran | C
Dixième Personnage: Nuage Auréolé | N
Personnage Exceptionnel: Feuille de Papyrus | C
Personnages à venir: Oiseau de Paradis (♂ - Aube) | Patte Précieuse (♀ - Aube) | Petite Idylle (♀ - Aube) | Petit Héliotrope | Petite Symphonie | Petite Veilleuse | Petite Toxine | Petite Régence
Points de RP: 6,918
Autre(s): Absente jusqu'à mai 2020 (si tout se passe bien **)

PostPosted: Mon Jul 22 2019, 11:35    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

[ c'est concis et de qualité moindre, mais c'était censé être fait depuis mi-juin alors je me suis dit qu'il fallait mieux que je le fasse malgré tout, Cor tu peux faire quelque chose de plus développé à côté, j'ai mis peu de détails pour que tu ais un large champ des possibles, Écu pareil, et (de même les chatons) on peut faire un rp éventuellement, par contre je sais pas si je mets une date de façon à ce que ça ait eu lieu fin juin début juillet, ce qui me fait hésiter surtout c'est que le développement de Requiem, Camaïeu et leurs chatons a été fait, et forcément sans Érinye, Dégradé et leurs chatons :v oh et Érinye n'est pas au courant pour Béhémoth, ni pour Maléfice, ils n'étaient pas encore morts au début de l'assemblée de juin ]

Érinye - Dégradé :
Fuite, retrouvailles fraternelles, naissance.


Les voix commençaient à s'élever autour d'eux quand les trois chefs se furent mis d'accord -en un rien de temps-, et l'avis majoritairement favorable qui était exprimé rendait la jeune chatte rousse furieuse. Elle avait envie de leur sauter à la gorge pour qu'ils voient qu'elle existait, que sa fratrie existait, et qu'ils n'étaient pas différents d'eux ! Les clans étaient en train d'ajouter -en sa présence !- une loi prohibant l'amour au code du guerrier, et elle ne pouvait le supporter. Incapable, totalement impuissante, elle se rendait compte que son avis n'avait pas la moindre importance, que l'amour en ce bas monde était fort peu considéré. Elle se refusait à élever ses petits dans ce climat, mais également à laisser de telles lois régir la vie de ses camarades, de ses amis, de sa famille. Mais en tant que mère, elle se devait de faire passer ses petits avant tout, cependant elle reviendrait pour venir en aide au reste de sa famille, et protéger tous ceux qui se verraient meurtris par des félins dénués de principes -de ses principes.

- On doit partir.

Lança-t-elle à son compagnon d'une voix toute aussi tremblante que ses membres, elle tremblait de rage, de déception, et ne pouvait plus tenir au milieu de cette foule qui se liguait contre elle, défunts comme vivants. Serrée contre Nuage Dégradé qui la guidait hors de ce lieu maudit, elle sentait des larmes s'écouler de ses yeux clôts. Ils n'étaient plus que deux, et ne pourraient compter sur personne d'autre.


***


Après une longue marche, durant laquelle l'ancienne aubiste s'était calmée et avait discuté avec son compagnon d'évasion, et futur père de ses chatons, la féline s'écroula, éreintée et affamée, ne pouvant pas faire un pas de plus tandis que l'aurore faisait son apparition. Ils s'abritèrent à l'ombre d'un buisson et y dormirent, puis repartiront au crépuscule, non sans avoir mangé. Ils ne savaient pas où aller, appréhendaient de vivre seuls, n'étaient pas certains de leurs compétences de parents, ils ne savaient quand et où s'arrêter, pourtant ils continuaient à avancer, incertains, à la recherche d'un lieu propice à la mise bas prochaine d'Érinye. Ils errèrent ainsi pendant presque une lune, ne trouvant aucun lieu fixe où s'installer, il leur semblait que toutes les terres étaient déjà habitées. Ne trouveraient-ils donc nul part où leurs chatons si mal vus pourraient grandir en sécurité auprès de leurs deux parents ? Eux qui seraient des sang-mêlés nés d'apprentis dont une consanguine, ne trouveraient donc pas d'endroit prospère où personne ne les rejetteraient sans les connaître ?

Alors que le soleil était au zénith, faisant régner une chaleur accablante que la féline à la gestation bien avancée avait du mal à supporter, celle-ci fut alertée par une odeur familière. S'arrêtant pour humer ce fumet au même moment que son compagnon qui semblait tout aussi intéressé par l'odeur, elle reconnut bientôt son frère, Requiem, tandis que Dégradé lançait, tout excité :

- Camaïeu !


***
10/06/2019


Lorsqu'ils eurent trouvé les deux anciens claniques, ceux ci les emmenèrent là où ils vivaient, et Dégradé et Érinye découvrirent ainsi que Requiem et Camaïeu avaient eu des petits ensemble. Mais ils n'eurent pas le temps de discuter plus que cela, puisque la féline rousse qui était arrivée à plus de deux lunes de gestation, fut prise de fortes contractions, et ne tarda pas à comprendre qu'elle était sur le point de mettre bas, alors qu'ils venaient à peine de trouver un endroit où vivre. Et encore, peut-être leurs camarades de fratrie respectifs ne voudraient pas qu'ils restent… Mais pour le moment, la future mère n'avait pas la tête à ça, elle n'aurait pas de guérisseur pour l'aider dans la mise bas ! Certes Camaïeu s'en était a priori tirée sans soucis, mais s'il y avait un problème ? Personne ne serait à même de le régler ! Avait-elle vraiment pris la bonne décision en éloignant ses petits de soigneurs ? Ses pensées furent interrompues par une nouvelle contraction, tandis que les félins autour d'elle s'affairaient. L'un des chatons lui apporta une boule de mousse imbibée d'eau, un autre un bâton qui semblait solide, tandis que Dégradé se tenait auprès d'elle et que Camaïeu l'assistait, lui donnant des conseils qui ressemblait à des ordres. Bientôt un premier chaton fit son apparition, vite prit en charge et posé auprès du ventre de sa mère, c'était une petite femelle écaille et tachetée, qui fut rejoint par son premier frère, au pelage brun et noir. Deux autres chatons naquirent, deux mâles, l'un majoritairement roux et l'autre majoritairement blanc. Tout s'était parfaitement déroulé, et la nouvelle mère était à présent confortée dans les décisions qu'elle avait prises. Elle regarda ses petits avec un amour infini, puis échangea un regard tout aussi plein d'amour avec son compagnon, puis elle lança :

- Et si on appelait le premier mâle Petit Kumquat ?

- Et la femelle Petite Citronnelle, quant à celui-ci on peut l'appeler Petit Bégonia, proposa le nouveau père.

- Oui, ça leur va très bien, et le dernier sera Petit Yuzu.

Elle donna un petit coup de langue à chacun de ses petits, puis à son compagnon, avant de poser sa tête sur le sol, exténuée.

___________________/_/_/


Last edited by Démence Astrale on Wed Jul 24 2019, 18:31; edited 2 times in total
Back to top
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Mon Jul 22 2019, 12:07    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

(Mais en théorie les chatons d’Érinye et Dégradé sont donc presque apprentis ? C'est clair que j'ai jamais mentionné votre couple dans mes écrits donc c'est vraiment comme si les chatons avaient grandi indépendamment de leurs cousins directs. C'est peut-être limite plus logique, si vous voulez qu'ils soient chatons et pas âges de 7 lunes, qu'Erinye ait eu une gestation bien après Camaïeu et qu'ils arrivent au moment où mon couple part presque. x'))
___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Démence Astrale
Administrateurs

Offline

Joined: 13 Sep 2014
Posts: 15,622
Localisation: Ailleurs
Personnage Principal: Fureur des Érinyes | A
Deuxième Personnage: Lugubre Envol de la Harpie | A
Troisième Personnage: Mirage Enchanté | N
Quatrième Personnage: Démence Astrale | C
Cinquième Personnage: Ironie du Désespoir | N
Sixième Personnage: Apogée des Démons | N
Septième Personnage: Petite Promesse | C
Huitième Personnage: Sombre Périple | A
Neuvième Personnage: Petit Tyran | C
Dixième Personnage: Nuage Auréolé | N
Personnage Exceptionnel: Feuille de Papyrus | C
Personnages à venir: Oiseau de Paradis (♂ - Aube) | Patte Précieuse (♀ - Aube) | Petite Idylle (♀ - Aube) | Petit Héliotrope | Petite Symphonie | Petite Veilleuse | Petite Toxine | Petite Régence
Points de RP: 6,918
Autre(s): Absente jusqu'à mai 2020 (si tout se passe bien **)

PostPosted: Mon Jul 22 2019, 12:32    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

[ Oui mais les chatons étaient censés naître une lune après l'assemblée de juin puisqu'elle sait qu'elle est gestante à ce moment là même un peu avant :v ]
___________________/_/_/
Back to top
Nuage de Houx
Clan de la Nuit

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 5,697
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Museau Doré (N) - futur PNJ
Deuxième Personnage: Nuage du Léviathan (A)
Troisième Personnage: Nuage de Houx (N)
Quatrième Personnage: Petit Nénuphar (N)
Personnage Exceptionnel: Bois d'Epicéa (N)
Personnages à venir: Petite Fournaise (C), Patte de Blaireau (N)
Points de RP: 1,080
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Mon Jul 22 2019, 12:59    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

La surprise fut totale, et la réaction d'Ecureuil totalement exagérée. Le visage d'Axolotl demeura neutre. Il attendait, tout simplement. Il joua avec ses pattes, passant d'une à une autre à un rythme régulier, puis il jeta un coup d'oeil à Ecarlate. La minette écaille le regardait aussi et ne cachait pas sa surprise, mais elle avait l'air de lui demander silencieusement : "tu pars ? tu pars vraiment ? sans moi ?" Il esquiva subtilement son regard interrogatif, puis regarda Abzu et Ombre, qui demeuraient silencieux.
Cela voulait dire qu'il avait du sang de clan, le même sang que Hiver peut-être ? Et si ils étaient de la même famille ? Pourquoi ils étaient ici, si leur place était dans les clans ? Axolotl était assez perplexe, et il peinait à s'imaginer avoir du sang de ses clans. Il s'était toujours dit venir de la serre, pas d'un monde totalement différent. Sa curiosité quant à ses ancêtres et leurs coutumes fut soudainement accrue. D'où venaient-ils réellement ? Nuage de l'Hiver avait parlé de plusieurs clans, venaient-ils de la nuit ou des autres ? Il n'avait pas retenu leur nom, pensant cette information comme inutile, mais tout compte fait, il aurait peut-être dû. Se rabrouant de son incapacité à écouter et retenir ce qu'il jugeait inutile, il avait perdu de précieuses informations. Sa queue fouetta l'air. "Donc vous teniez à nous dire quoi ?" résuma-t-il d'une voix plate mais marquée par l'impatience.
___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Mon Jul 22 2019, 13:21    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

(Bah ouais mais j'allais pas jouer la famille alors qu'elle était pas là. Donc mes chatons ont grandi sans les vôtres. x'D

EDIT : limite il aurait fallu que Cor et toi vous mettiez d'accord pour qu'elle joue l'intégralité de votre famille, en fait.
Bref, j'ai pas de solution à te proposer si ce n'est qu'il faut qu'on établisse un semblant de cohérence pour justifier le fait que ni moi, ni Ambrie, ni Roncy n'avons jamais mentionné Erinye, Dégradé et les autres. C'est même plus logique avec le RP qu'on en est train de faire ci-dessus et ceux déjà écrits où Axo découvre les Clans via Hiver. x))
___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Démence Astrale
Administrateurs

Offline

Joined: 13 Sep 2014
Posts: 15,622
Localisation: Ailleurs
Personnage Principal: Fureur des Érinyes | A
Deuxième Personnage: Lugubre Envol de la Harpie | A
Troisième Personnage: Mirage Enchanté | N
Quatrième Personnage: Démence Astrale | C
Cinquième Personnage: Ironie du Désespoir | N
Sixième Personnage: Apogée des Démons | N
Septième Personnage: Petite Promesse | C
Huitième Personnage: Sombre Périple | A
Neuvième Personnage: Petit Tyran | C
Dixième Personnage: Nuage Auréolé | N
Personnage Exceptionnel: Feuille de Papyrus | C
Personnages à venir: Oiseau de Paradis (♂ - Aube) | Patte Précieuse (♀ - Aube) | Petite Idylle (♀ - Aube) | Petit Héliotrope | Petite Symphonie | Petite Veilleuse | Petite Toxine | Petite Régence
Points de RP: 6,918
Autre(s): Absente jusqu'à mai 2020 (si tout se passe bien **)

PostPosted: Tue Jul 23 2019, 09:51    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

[ En fait on a enchaîné les périodes d'indisponibilité l'une comme l'autre et on n'a presque pas été dispo en même temps, on voulait faire quelque chose dans la continuité du rp à l'assemblée mais finalement celui-ci a traîné en longueur :v enfin bref j'ai réfléchi et j'ai trouvé une solution, disons que Érinye et Dégradé sont arrivés il y a trois lunes, qu'ils se sont installés à proximité de Requiem et Camaïeu ce qui expliquerait qu'on ne les ait pas vus dans les rps, ils n'étaient pas toujours là, parce qu'ils devaient aussi s'occuper de leurs chatons encore petits, et ils n'ont pas parler des clans parce qu'Érinye est furieuse, et s'ils n'ont pas du tout été mentionnés, c'est tout simplement parce que vos persos respectifs ne pensaient pas à leurs cousins/frère/soeur tout le temps, je veux dire on n'incarne pas l'intégralité de la vie de nos personnages, et dans la vie de tous les jours y'a bien des gens, même proche, auxquels tu ne penses parfois pas, on peut pas penser à tout tout le temps, donc c'est peut-être tiré par les cheveux mais c'est cohérent ^^ ]
___________________/_/_/
Back to top
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Tue Jul 23 2019, 11:36    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

Ça peut de tenter comme ca en effet ! Mais ça voudrait quand même dire que les chatons ne se sont presque pas vus. :q
Ah... Ou alors : est-ce qu'Erinye aura parlé aux siens des Clans ? Pour cohérence max, faudrait que tous les chatons ignorent les Clans ! Comme ca j'ajoute dans mon RP en cours ;ci-dessus; qu'ils n'en ont pas parlé pour ne pas fâcher tout rouge Tata Erinye. xD
Mais tu es d'accord pour que vos petits aient 7 lunes ?
___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Démence Astrale
Administrateurs

Offline

Joined: 13 Sep 2014
Posts: 15,622
Localisation: Ailleurs
Personnage Principal: Fureur des Érinyes | A
Deuxième Personnage: Lugubre Envol de la Harpie | A
Troisième Personnage: Mirage Enchanté | N
Quatrième Personnage: Démence Astrale | C
Cinquième Personnage: Ironie du Désespoir | N
Sixième Personnage: Apogée des Démons | N
Septième Personnage: Petite Promesse | C
Huitième Personnage: Sombre Périple | A
Neuvième Personnage: Petit Tyran | C
Dixième Personnage: Nuage Auréolé | N
Personnage Exceptionnel: Feuille de Papyrus | C
Personnages à venir: Oiseau de Paradis (♂ - Aube) | Patte Précieuse (♀ - Aube) | Petite Idylle (♀ - Aube) | Petit Héliotrope | Petite Symphonie | Petite Veilleuse | Petite Toxine | Petite Régence
Points de RP: 6,918
Autre(s): Absente jusqu'à mai 2020 (si tout se passe bien **)

PostPosted: Tue Jul 23 2019, 14:00    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

Oui je suis d'accord pour qu'ils en aient sept, et pour que tous ignorent les clans, et je peux même m'incruster avec tata Érinye et ses petits dans le rp ci-dessus ^^ faut juste que j'envoie un mp à Soly parce qu'elle avait réservé Kumquat ^^

EDIT : Plutôt six lunes en fait :v
___________________/_/_/
Back to top
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Tue Jul 23 2019, 15:18    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

Oki ! Tu me tiens au jus ! :3

EDIT : Ambrie, j'essaie de rép au plus vite.
___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Etoile Envolée
Chef du Clan de l'Aube

Offline

Joined: 01 May 2018
Posts: 3,953
Localisation: Dans une bibliothèque, assise en train de lire.
Personnage Principal: Etoile Envolée (Clan de l'Aube)
Deuxième Personnage: Esprit Dégradé (Clan du Crépuscule)
Troisième Personnage: Mustang Sauvage (Clan de l'Aube)
Quatrième Personnage: Nuage Orageux (Clan de l'Aube)
Cinquième Personnage: Nuage Du Chêne (Clan de la Nuit)
Sixième Personnage: Petit Glacis (clan de la Nuit)
Personnage Exceptionnel: Velours Empoisonée.
Personnages à venir: Murmure, Cascade, Glacis.
Points de RP: 2,637
Autre(s): Désolée pour les fautes d’orthographes, je suis dyslexique. Et en plus je suis pas douée en orthographe.

PostPosted: Tue Jul 23 2019, 16:40    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

(Donc on fait comme si les chatons de Dégradé est Eryine avait 6 lunes ? Est qu'ils n'avaient jamais entendu parlé des clans ? Je répond plus tard ^^)
___________________/_/_/
Back to top
Démence Astrale
Administrateurs

Offline

Joined: 13 Sep 2014
Posts: 15,622
Localisation: Ailleurs
Personnage Principal: Fureur des Érinyes | A
Deuxième Personnage: Lugubre Envol de la Harpie | A
Troisième Personnage: Mirage Enchanté | N
Quatrième Personnage: Démence Astrale | C
Cinquième Personnage: Ironie du Désespoir | N
Sixième Personnage: Apogée des Démons | N
Septième Personnage: Petite Promesse | C
Huitième Personnage: Sombre Périple | A
Neuvième Personnage: Petit Tyran | C
Dixième Personnage: Nuage Auréolé | N
Personnage Exceptionnel: Feuille de Papyrus | C
Personnages à venir: Oiseau de Paradis (♂ - Aube) | Patte Précieuse (♀ - Aube) | Petite Idylle (♀ - Aube) | Petit Héliotrope | Petite Symphonie | Petite Veilleuse | Petite Toxine | Petite Régence
Points de RP: 6,918
Autre(s): Absente jusqu'à mai 2020 (si tout se passe bien **)

PostPosted: Tue Jul 23 2019, 18:03    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

[ Oui c'est ça ^^ ]
___________________/_/_/
Back to top
Etoile Envolée
Chef du Clan de l'Aube

Offline

Joined: 01 May 2018
Posts: 3,953
Localisation: Dans une bibliothèque, assise en train de lire.
Personnage Principal: Etoile Envolée (Clan de l'Aube)
Deuxième Personnage: Esprit Dégradé (Clan du Crépuscule)
Troisième Personnage: Mustang Sauvage (Clan de l'Aube)
Quatrième Personnage: Nuage Orageux (Clan de l'Aube)
Cinquième Personnage: Nuage Du Chêne (Clan de la Nuit)
Sixième Personnage: Petit Glacis (clan de la Nuit)
Personnage Exceptionnel: Velours Empoisonée.
Personnages à venir: Murmure, Cascade, Glacis.
Points de RP: 2,637
Autre(s): Désolée pour les fautes d’orthographes, je suis dyslexique. Et en plus je suis pas douée en orthographe.

PostPosted: Wed Jul 24 2019, 13:46    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

Nuage Dégradé resta silencieux, quand Nuage De l'Eryine lui miaula d'une voix tremble de partir, il ce plaça a coté de la femelle. Les deux chats partirent donc, laissant derrière eu, pour le mâle le peut de famille qu'il lui laisser, est pour la chatte sa famille, est amis. Le mâle tricolore serra les crocs, tremblotant, est laissant doucement des larmes couler.

~~~


Le temps était passer, les deux chats étaient partie. Leur vie était dure pour le moment, chasser seul était dure, surtout qu'Eryine était fatigué, est que lui, n'avait pas d'énorme capacité de chasse. En plus, ce n'était pas comme si il était très très bien ses dernier temps. Mais bon, il avait discuté avec la future mère, mais la discussion lui avait nouée le ventre. Il avait clairement peur du future, mais ne pouvait rien faire, a part chercher une zone ou vivre.

Ils attérient dans un jardins de bipèdes. C'était une zone plutôt jolie, mais la n'était pas la chose la plus intérécente, le matou avait toujours cet espoir cacher de voir sa soeur, Camaïeu, que derrière une poubelle elle ce montre soudainement. Mais cet chose n'était pas arrivé, malheureusement... L'apprenti, marcher a coté de la femelle, quand soudainement il sentie une odeurs famillière. Il regarda devant lui, est vit Camaïeu !

***
10/06/2019

La naissance des chatons était quelques chose de très très stressant. Il n'avait pas eu beaucoup de temps pour discuté avec sa sœur, mais apris qu'elle avait eu des chatons avec le frère d'Eryine ! Mais, sa compagne fut rapidement prise de contraction, par chance, sa soeur au yeux vairon aida la future mère. Mais, lui était dans un état asser, inquiétant. Il faisait des aller retour, est de tant en tant s'arrêter pour réconforté la femelle rousse, tous en très, très stresser. Pourtant, tous ce passa plutôt bien, une magnifique femelle ce retrouva bientôt contre le corps de la femelle au yeux bleu. A la fin de la mise bas, le matou était le père de trois mâles, est d'une femelle. Il s'assie a coté de sa compagne, est regarda avec attention les petit boule de poils, qui tété avidement, les mamelles de la femelle. Avant qu'il ne puisse prendre la parole, Nuage De l'Eryine, parla.
-Et si on appelait le premier mâle Petit Kumquat ?
A chaque parole de sa compagne il hocha de la tête, a la fin, il posa sa tête contre l'épaule de la chatte, est regarda ses chatons, avec un regard emplis d'amour.

___________________/_/_/
Back to top
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Thu Jul 25 2019, 08:32    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

Camaïeu tourna ses prunelles vairons sur son fils, ne comprenant pas ce qu'il voulait savoir de plus et n'avait pas saisi par le biais de ce qu'elle venait de miauler. Avec son expression anormalement indifférente et calme, il ne ressemblait pas à l'Axolotl énergique et curieux qu'elle connaissait d'ordinaire et ne soudain pas réussir à lire les pensées de son fils la contraria autant que cela l'embêta. Un long moment, la chatte tricolore se contenta de l'observer en clignant des yeux, sachant d'expérience que cela mettait les autres mal à l'aise mais ne parvenant pas pour autant à réfléchir plus calmement qu'en cessant de jacter. Puis, finalement, lorsque Requiem ébaucha un mouvement contre son dos, elle parut sortir de son immobilité et reprit d'une voix neutre :
"Pour résumer à l'ensemble de tes frères et soeurs, nous venons de deux Clans différents. Papa vient du Clan de l'Aube et je suis issue de celui du Crépuscule. Mais je suis partie il y a tellement longtemps que ma vraie famille vit actuellement dans la Serre Abandonnées. Votre tante Érinye et votre oncle Dégradé sont nos frères et soeurs directs, à votre père et moi, et comme vous le comprenez avec notre révélation, ils en viennent aussi et c'est pour ça qu'ils sont apparus d'un coup d'un seul en ville même si vous ne vous en souvenez pas beaucoup puisque vous veniez de voir le jour. Votre tante est tellement remontée contre les Clans qu'elle n'aurait pas supporté que ses petits en entendent parler mais maintenant que vous n'êtes plus en âge de "rapporter" certaines choses involontairement aux oreilles de vos cousins, vous pouvez enfin savoir. (N'étant pas sûre que ses chatons comprenaient tous très bien les sous-entendus, Camaïeu ajouta d'un air strict et sans appel :) Gardez ça pour vous."
La suite des révélations allait devenir plus épineuse cependant. Comment amorcer le fait qu'ils souhaitaient y retourner, Requiem et elle, mais qu'ils n'avaient pas réussi à se mettre d'accord sur un Clan commun... ? Requiem, malgré toute l'affection qu'il lui portait, tenait à retourner auprès de son jumeau, Nuage du Malin, et de Nuage du Sphinx, l'un de ses derniers frères à encore peupler leur Clan d'origine. Erinye étant partie avec ses boules de poils et son compagnon interdit, Nuage Maléfique étant morte d'effort, Petit Rituel n'ayant jamais dépassé les 3 lunes... Cela laissait peu de place à une vie de famille complète et heureuse, mais le matou estropié n'en avait que faire. Accompagner sa douce sur les landes ne l'intéressait guère alors qu'elle s'y rendait à peu près pour les mêmes raisons. Elle se souvenait vaguement de Nuage d'un Astéroïde, un apprenti maladroit et dont le nom ne lui revenait pas vraiment mais qui avait sonné juste curieusement à ses oreilles la première fois qu'elle l'avait entendu, de Nuage qui s'était sacrifiée pour elle en la retrouvant des lunes plus tard, et de Dégradé puisqu'il était désormais avec eux depuis 6 lunes. Aux dires du jeune chat délavé cependant, ils avaient eu d'autres soeurs dont une qui vivait encore là-bas. La tentation d'aller dans la Nuit retrouver son père était tentante pour Camaïeu, mais celle d'apprendre à découvrir une soeur l'était encore plus. Elle le voyait bien dans le lien qui unissait ses chatons : ils évoluaient tous en fonction des uns des autres, indépendamment de la présence de Requiem.
"Bon, je prends la relève, miaula justement ce dernier -la chimère réalisa qu'elle était demeurée silencieuse trop longtemps. Les Clans, Bleue, c'est l'équivalent d'un gros groupe de chats qui vivent sous des règles communes et qui ont de très grands territoires limités par des frontières odorantes. Votre mère m'a laissé la fin de notre déclaration à faire et ensuite vous pourrez poser des questions. Suite à mon accident, j'ai décidé de retourner vivre près de mes frères dans le Clan de l'Aube. Ils sont ma dernière famille, avec vous, et ils encaissent difficilement le décès de l'une de mes soeurs... Vous pouvez désormais choisir de venir avec nous ou de rester ici selon là où est votre place à votre avis. "

___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Nuage de Houx
Clan de la Nuit

Offline

Joined: 11 Oct 2014
Posts: 5,697
Localisation: sea may rise
Personnage Principal: Museau Doré (N) - futur PNJ
Deuxième Personnage: Nuage du Léviathan (A)
Troisième Personnage: Nuage de Houx (N)
Quatrième Personnage: Petit Nénuphar (N)
Personnage Exceptionnel: Bois d'Epicéa (N)
Personnages à venir: Petite Fournaise (C), Patte de Blaireau (N)
Points de RP: 1,080
Autre(s): http://darkparadise.xoo.it/f23-Libre-service.htm

PostPosted: Fri Jul 26 2019, 14:01    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

Oui ! C'était ça ! Le clan de l'aube et du crépuscule, c'était ce que lui avait dit Nuage de l'Hiver. Déjà, cela voulait dire qu'il n'était pas de la même famille, conclut-il. C'est déjà un bon point. Ensuite, c'était pour ça que papa avait disparu ? Il était retourné dans son clan ? Axololt fut jaloux de la famille de papa. Ils n'avaient pas été là pour lui, et voilà qu'ils devenaient un autre morceau de sa famille ? C'était eux sa famille, Bleue, Ecarlate, Ombre, Ecureuil, Abzu, Yuzel, lui et Maman, pas des chats qu'ils ne connaissaient pas. Pire, il les avait quittés pour aller les voir ? Sans leur dire ? C'était méchant et égoïste.
Mais papa leur laissait le choix de venir avec lui, ou de rester ici. Venir avec lui, ça voulait dire aller dans le clan de l'aube ? Lui voulait aller avec Hiver, mais il serait séparé de maman et papa et... Bleue et Ecarlate restaient silencieuses, tous les chatons - qui n'étaient plus des chatons aujourd'hui d'ailleurs - réfléchissaient. Ils leur laissaient leur destin entre leur main, ils étaient tous si jeunes pour faire un tel choix, ils n'avaient pas l'expérience suffisante, pas les connaissances adéquates, ils avaient des lacunes de vie qu'ils ne pouvaient plus combler car le choix décisif était devant eux. "Je veux aller dans le clan de la nuit," amorça Axolotl. Il n'avait pas réfléchi de nouveau, ayant compris que la réflexion menait au doute, et que le doute était source de mal-être. Non, il fallait agir avant de réfléchir, pour ne pas avoir de regret, pour vivre. Ecureuil réagit au quart de tour. "T'es bête ou quoi ? Ils ont dit que y avait l'aube et le crépuscule, pas de nuit écoute un peu !" Le matou crème lui lança un regard brûlant. Ses parents avaient du comprendre qu'il avait rencontré un chat de clan maintenant. Enfin, c'était évident déjà avant, mais maintenant encore plus. "Ils sont trois clans, quand tu ne sais pas tu te tais Ecureuil." Sa remarque fit ouvrir la gueule de la minette rousse et blanche en grand. Axolotl avait bien grandi depuis le temps. C'est Bleue qui répliqua d'une voix timide. "Vous allez partir alors ..?" De nouveau, il se dit que ses parents étaient incroyablement égoïstes. Ils faisaient des chatons, puis retournaient dans leur clan en les abandonnant ? C'était inimaginable. "Alors c'est ça la fin de notre famille ? Vous allez abandonner tous les autres s'ils veulent pas venir avec vous ?! Et nos amis dans la serre qui ont toujours été là pour vous ! Vos-vos chatons ! " Son pelage gonflé surprit beaucoup de ses frères, et Ombre répliqua à voix basse : "Aux dernières nouvelles tu nous abandonnes aussi." Et Axolotl lui répondit la pire chose de toute sa vie : "Je n'ai pas de responsabilités moi, j'ai jamais demandé à naître ici, je dois pas vous protéger, eux si. Ils abandonnent leur famille une seconde fois après en avoir formé une pour remplacer l'autre. Tu trouves ça normal ?" Ombre le fixa un long moment de ses yeux bleus, et finit par baisser la tête. Bleue se mit à pleurer doucement, et Ecarlate posa sa queue touffue sur ses épaules. Prit d'un pincement au coeur, il lui lécha le haut du crâne. "Venez avec moi, on restera toujours frères et soeurs, on a pas besoin de s'abandonner."

___________________/_/_/
Back to top
Visit poster’s website ICQ AIM Yahoo Messenger MSN Skype
Lac de l'Hiver
Modérateurs en Chef

Online

Joined: 10 Sep 2011
Posts: 25,296
Personnage Principal: Lac de l'Hiver - ♀ | Nuit
Deuxième Personnage: Petite Source [à venir] - ♀ | Crépuscule.
Troisième Personnage: Petite Broussaille [à venir] - ♀ | Nuit.
Quatrième Personnage: Epine de Cobalt - ♂ | Nuit.
Cinquième Personnage: Nuage du Berserk - ♂ | Aube
Points de RP: 7,745
Autre(s): Activité fluctuante | vacances !

PostPosted: Tue Jul 30 2019, 15:46    Post subject: Les Jardins aux Fontaines Reply with quote

Camaïeu resta silencieuse à la colère que piqua son fils. A vrai dire, il avait toujours été le plus sanguin : Ombre était un frustré cynique, Ecureuil possédait une énergie inépuisable et Abzû et Yuzel semblaient sans cesse motivés par le dépassement de soi. Mais Axolotl... Axolotl était un chat plus impulsif, plus vif de sang, comme si celui-ci réagissait avec d'autant plus de rapidité aux imprévus et aux petites embûches quotidiennes. Lorsqu'il rembarra sa soeur, Camaïeu gronda entre ses crocs fermés, n'appréciant guère la tournure que son impatience prenait : celle-ci se moirait d'une virulence que la reine tricolore n'avait pas appris à appréhender et qui recelait d'une splendide foule d'imprévus qui ne sonnaient pas plaisants. La suite de ses propos le lui confirmèrent. Si Bleue eut un hoquet choqué, Ecureuil détourna le visage, Ecarlate haussa des sourcils surpris et Requiem grogna -un bruit à mi-chemin entre l'indignation et la stupéfaction. Même Ombre resta immobile, figé par l'acidité du venin axolotlien : s'il remuait d'une patte, risquait-il de s'en prendre un jet au visage ? Abzû fronça les sourcils, à côté de son frère, l'observant avec un mécontentement visible et une incompréhension qu'il ne feignait pas. Mais Camaïeu n'était pas du genre à s'enflammer : en fait, cette scène lui paraissait, comme à Abzû, insensée et guère des choses prononcées par le chat crème ne prit forme dans son esprit. Pourquoi lui disait-il cela ? Pourquoi sur ce ton ? Lui-même avait été à la Serre Abandonnée en y proférant le souhait d'un demeurer, alors que voyait-il de mal en l'envie de partir ? A cette pensée, elle jeta un coup d'oeil de nouveau vers le rouquin à poils longs qui continuait à lorgner son frère bizarrement : il doit y avoir pensé. Cillant, la jeune mère reporta son attention sur "l'élément perturbateur" de la portée -elle ne l'avait bien entendu jamais considéré comme tel avec une quelconque once de mépris, de disgrâce ou de pitié ; elle avait toujours aimé ses fils avec tout ce qu'elle avait sur le coeur sans faire la moindre distinction ou préférence entre eux.
"Je ne comprends pas, lui avoua t-elle en demeurant calme, caressant du bout de la queue les flancs de Requiem qui émettait des grondements par intermittences, se retenant de quelque chose. Si nous vous en parlons, c'est pour partir avec vous, pour vous laissez le choix de ce que vous voulez faire de votre vie. Tu pars aussi, non ? Pourquoi serait-ce mal ? A ton âge, j'avais déjà quitté le Clan du Crépuscule malgré les interdictions parce que je ne les ai jamais comprises : ce n'est pas moi qui verrais d'un mauvais oeil ton départ, Axolotl. Mais il n'a jamais été question de vous abandonner, donc je ne comprends pas. Tu abandonnes bien tes amis de la serre en partant pour le Clan de la Nuit, tu ne crois pas ? Ou bien tu ne connais pas encore les règles des Clans... (La chimère cligna, réfléchissant rapidement.) Si ce n'est pas le cas, sache qu'il y a des règles strictes là-bas."

___________________/_/_/

Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal -
Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal
Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal
Back to top
Visit poster’s website
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 00:15    Post subject: Les Jardins aux Fontaines

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    LA GUERRE DES CLANS : Le Forum des Passionnés Forum Index -> Les Lieux de RPG -> Au delà des frontières des Clans -> Ville des Bipèdes All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Index | Have own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group